smallrod4

Renault Rodéo 4 (1970-1981)

               La Renault Rodéo est la réaction de la Régie face au succès de la Citroën Méhari. Cette dernière, lancée en 1968, s’était rapidement imposée comme un succès commercial et proposait des solutions inédites qui permettaient de la remarquer, comme la carrosserie en matériaux synthétiques. Face à cette réussite insolente, Renault réagit, copie, et propose la Rodéo 4 dès 1970.

Renault Rodéo 4 (1)

                 Lancée courant Mai 1968, la Citroën Méhari vient œuvrer sur un segment inédit en France, celui des voitures de loisirs, mais cette voiture n‘est pas qu‘une simple voiture de plage, elle peut aussi se transformer en utilitaire. En face, Renault présentait en même temps la Renault 4 Plein Air, une véritable voiture de plage transformée par Sinpar, hélas, cette dernière échoue sur le plan commercial avec moins de 600 exemplaires commercialisés en deux ans.

              Mais Renault ne compte pas laisser la Méhari seule sur le marché et compte bien lui coller une concurrente dans les roues, la Régie lance un appel d’offre auprès d’artisans et de carrossiers pour transformer la Renault 4 en un véhicule similaire à la Méhari. Dans ce concours, c’est la petite entreprise A.C.L. (Atelier de Construction du Livradrois), basée dans le Puy-de-Dôme, qui l’emporte. A sa tête, Raoul Teilhol récupère une base de R4 Fourgonnette pour y greffer une carrosserie en fibre de verre.

Renault Rodéo 4 (4)

                La voiture proposée par l’ACL a également l’avantage d’utiliser un grand nombre de pièces issues du catalogue Renault, permettant de limite les coûts de productions, par exemple, la partie avant de la carrosserie se fixe sur le tablier et les joues d’ailes de la R4, limitant la conception d’une armature métallique pour les seuls côtés. Quant à la fibre de verre, matériaux encore récent à la fin des années 1960, Teilhol en avait fait sa spécialité et proposait déjà des utilitaires construits avec, dont la fameuse Estafette Teilhol proposée au catalogue Renault ! Et sous le capot, c’est un quatre cylindres de 845cm3 que l’on retrouve, le moteur de la Quatrelle développe 30Cv, de quoi rivaliser avec la rivale au double chevrons.

               Commercialisée en avril 1970, la Renault Rodéo se décline en quatre versions, allant du simple utilitaire à la voiture de loisir proposant une banquette arrière pour amener une familel ou une bande d’amis cheveux au vent ! La Renault Rodéo évolua petit à petit, dès septembre 1970, les charnières de porte se dissimulent sous la carrosserie, un an plus tard, la Rodéo s’équipe de pare-chocs en métal plus résistants que ceux en plastique. Toujours en 1971, un moteur de 34Cv est disponible.

Renault Rodéo 4 (8)

                  En 1972, Renault présente la Rodéo 6, par conséquent, la Rodéo première du nom prend la dénomination « Rodéo 4 » , ses optiques arrières de R4 sont troqués contre celles de l’Estafette, lesquels sont à nouveaux échangés pour ceux de R4 F6 en 1979. Entre temps, ACL est devenu Teilhol en 1978, et un réservoir s’essence plus volumineux est apparu en 1974.Mais en Juillet 1981, faut de connaitre un véritable succès, la Rodéo 4, tout comme la Rodéo 6, sont remplacés dans la gamme Renault par la Rodéo 5…

2 réflexions au sujet de « Renault Rodéo 4 (1970-1981) »

Laisser un commentaire