Archives du mot-clé PRV

small BRVre

Renault BRV (1974)

                Au cours des années 1970, les constructeurs du monde entier se mettent à plancher sur des voitures à sécurité passive afin de répondre notamment à l’appel des américains du National Highway Safety Bureau  qui avaient lancé un concours pour rendre les voitures plus sûres à l’échéance 1981. Renault participe à cette aventure avec son prototype BRV dévoilée en 1974… 

Renault BRV (6)

                L’automobile doit être actrice en matière de sécurité automobile, Renault travailla dans ce domaine dès les années 1950 en réalisant une étude d’accidentologie sur les Dauphine en effectuant des crash-test. Dans les années 1970, la route est hélas bien dangereuse avec plus de 1.000 décès accidentels par mois  rien qu’en France, et ce constat est le même partout dans le monde où l’automobile est développée.

Renault BRV (5)

               A cette même époque, les pouvoirs publics commencent à prendre les premières dispositions pour rendre la route plus sûre, en France, les premières limitation de vitesses apparaissent. Chez Renault, depuis 1968, une étude est lancée en interne sur la sécurité passive des voitures avec à sa tête, l’ingénieur Jacques Lacambre. Quelques années plus tard, Renault débloque des crédits pour mettre en oeuvre diverses solutions sur un prototype.

Renault BRV (1)

                  Le projet BRV (pour Basic Research Vehicule) naît ainsi, en parallèle avec le projet 127 qui donnera naissance à la Renault 30 en 1975 (lire aussi : Renault 30). Cette étude prend ainsi la forme d’une berline à deux volumes avec hayon, s’équipe du moteur V6 PRV et l’une grande partie des éléments intérieurs de la future grande berline de Renault. Du point de vue de la sécurité, cette étude part vers des solutions rarement testée et complexes à industrialiser en ce temps, notamment au niveau de la structure de la voiture.

Renault BRV (4)

                Ainsi, la Renault BRV essayer de disposer d’une  caisse capable de se déformer sur sa partie avant tout en essayant de rendre l’habitacle le plus résistant possible pour protéger les occupants. A l’intérieur, chaque place se dote de ceinture de sécurité, y compris à l’arrière, un choc culturel car en 1972, la ceinture n’était obligatoire que sur les places avant et hors agglomération.

Renault BRV (3)

                 Dévoilé lors de la conférence des « Experimental Safety Vehicule de Londres en 1974, la Renault BRV est présentée par Renault comme étant une voiture expérimentale et non une voiture destinée à la production. Si la BRV permettait des avancés sur la protection de ses occupants, son poids (1.250kg) pouvait représenter un danger pour les autres véhicules en cas de collision.

Renault BRV (2)

                 Toutefois, la Renault BRV permet d’expérimenter des solutions reprises plus tard sur la voiture expérimentale EPURE (lire aussi : Renault EPURE) présentée en 1979, puis sur la gamme Renault ensuite. Quand à l’EPURE, elle fut testée aux Etats-Unis lors d’un accord bilatérale et termina sa vie lors d’un crash-test.