Archives du mot-clé Prairie

smallrencol

Renault Colorale (1950-1957)

               Après la seconde guerre mondiale, la gamme de Renault se limite aux Juvaquatre et 4CV, si cette dernière est un franc succès, la Régie Renault ne répond pas aux attentes de tous les français. C’est ainsi qu’est développée la Colorale à destination d’une clientèle plutôt rurale… 

Renault Colorale (3)

             Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, le constructeur Renault fraîchement nationalisé participe pleinement à la reconstruction en remettant la France sur roue avec la populaire 4CV lancée en 1947, la Juvaquatre permet aux artisans de profiter d’un utilitaire bon marché, et c’est sans parler de la gamme de poids-lourds rapidement relancée. Afin de compléter sa gamme, les dirigeants de la Régie envisagent plusieurs pistes, l’une est la conception d’une berline haut de gamme qui deviendra la Frégate (lire aussi : Renault Frégate), l’autre, le développement d’une voiture fonctionnelle capable de répondre aux attentes des clients de la campagne et des colonies.

Renault Colorale (6)

              Pour concevoir ce véhicule, Renault s’inspire de ce qu’il se passe outre-Atlantique avec les « Station-Wagon » et entend implanter ce créneau sur le marché français. Une rapide étude de marché prouve qu’un tel véhicule aurait sa clientèle en France, surtout, les compagnies de Taxis seraient favorables à cette voiture pour remplacer les vieillissantes Primaquatre et Vivaquatre. Toutefois, ce programme divise au sein de l’équipe dirigeante de Renault, alors qu’une partie y est favorable, une autre, menée par le vice-Président Pierre Dreyfus, s’y oppose fermement.

Renault Colorale (4)

                Toutefois, face aux résultats des études de marché, le projet est validé mais à la condition de limiter les coûts de développement. La future voiture devra être polyvalente, fiable et simple, les bureaux d’études dupliquent un châssis de fourgon 1000kg en miniature pour supporter 800kg de charge utile, y installent le moteur « 85″ à la cylindrée de 2.383cm3 pour 48Ch, un moteur développé en 1936 et dont la puissance est un peu trop faible pour le poids du futur véhicule, mais il n’existe alors pas d’autres alternatives et le développement d’une nouvelle mécanique, trop coûteuse, est tout simplement interdite par le cahier des charges.

Renault Colorale (2)

               Quant à la carrosserie, elle est dictée avant tout par la fonction utilitaire du futur véhicule, si les premières esquisses prévoyaient l’utilisation du bois pour créer une carrosserie type canadienne, c’est finalement une solution tout acier qui fut retenue pour permettre à la voiture de se lancer sur le marché des colonies. Le service commercial de Renault arrive à imposer un avant en forme de 4CV (lire aussi : Renault 4CV), puis développe tout une gamme autour du modèle :  break familial, break colonial, taxi, fourgon, pick-up, et châssis-cabine. Il ne reste plus qu’à trouver un nom avant de présenter le véhicule, ce sera Colorale, contraction de Colonie et Rural, les deux marchés principaux visés par la voiture.

Renault Colorale (7)

                La voiture est finalement présentée au public dans le cadre du salon de l’automobile de Paris d’octobre 1940, la dernière problématique pour la Régie avait été de mettre au point une ligne de montage pour la Colorale sans entraver l’expansion de la 4CV. A cette fin, Renault sous-traite une grande partie de l’assemblage : la carrosserie et l’assemblage des caisses est effectué par Chausson dans ses propres ateliers, l’assemblage final est réalisé dans un atelier de l’usine Renault de Billancourt. Nous le verrons, ce processus d’assemblage aura de lourdes conséquences pour la Colorale…

Renault Colorale 4

              A la fin de la première année de commercialisation, les résultats de la Renault Colorale sont mitigés, la voiture se vend (11.104 unités) et permet à Renault de prendre place dans les campagnes et les colonies et ainsi conquérir une clientèle fidèle. La Colorale est vantée pour son comportement routier et son important volume utile (7 passager ou 800kg de charge utile), toutefois, des ombres sont présentes au tableau : la consommation élevée rebute certaines clients pour qui un sou est un sou, et à l’achat, une Renault Colorale reste 20% plus chère qu’une Peugeot 203 Commerciale, dont le volume utile suffit à bien des paysans.

Renault Colorale 2

                 Pire encore, à l’issue de cette première année de commercialisation, la Régie Renault perd de l’argent avec le programme Colorale, qui avait été calibré pour être rentable avec une production de 150 véhicules par jour, les chiffres de vente sont bien loin de compte. Pour essayer de sauver la Colorale, Renault décide d’augmenter le prix de vente et d’améliorer la voiture en y implantant le moteur de la Frégate en 1952, un deux litres de 58Ch, et propose une version quatre roues motrices.  La gamme se voit amputée des versions dont la commercialisation est difficile, c’est le cas de la version taxi stoppée en 1952.

Renault Colorale 3

                  Malgré ces quelques évolutions, les ventes de la Colorale ne décollent pas, en 1954, Renault perd toujours de l’argent sur chaque modèle vendu. Cette même année, Pierre Lefaucheux annonce la fin programmée de la Renault Colorale, mais Renault doit maintenir la voiture dans sa gamme pour honorer son contrat avec le carrossier Chausson. La communication autour de la Colorale cesse à partir de 1955, le contrat avec Chausson prend fin en février 1956 après 38.150 unités produites, il faudra encore un an à la Régie Renault pour écouler les stocks.

Renault Colorale 1

              La Colorale reste donc un échec important pour Renault, en 6 ans, la voiture n’a jamais atteint les volumes de vente espérés, faute d’une estimation de marché biaisée. L’échec est aussi dû à quelques défauts intrinsèques de la voiture, sa consommation, un moteur trop peu puissant et daté, tout comme de son prix de vente. Surtout, en face, la concurrence avait d’autres atouts, entre une Peugeot 203 ou une Citroën Traction dans leurs versions Commerciale…