smallssrlsr

Stanley Steamer Rocket (1906)

                Aux débuts de l’automobile, le moteur à explosion lance le véritable développement de cette industrie mais ce mode de propulsion n’a pas encore pris le dessus, l’électricité tout comme la voiture à vapeur tiennent tête au moteur à essence. Preuve en est, le 26 Janvier 1906, c’est une voiture à vapeur qui rafle le record de vitesse terrestre, la Stanley Steamer Rocket !

Stanley Steamer Rocket (4)

                En 1905 fut organisé le premier week-end de vélocité automobile sur la place de Daytona aux Etats-Unis, lequel fut couronnée de succès avec un record de vitesse inscrit par la Napier L48 qui dépassait les 100 miles à l’heure. Le rendez-vous était pris pour la seconde édition de cette épreuve lors du troisième week-end de Janvier 1906, nombre de concurrents s’alignent sur la plage de Daytona pour figer son nom sur la liste des records de vitesse.

Stanley Steamer Rocket (7)

                Parmi les concurrents, on trouve l’américain Fred Marriott à bord d’une Stanley Steamer Rocket, une voiture propulsée par la vapeur d’eau. Par le passé, seul Léon Serpollet avait réussi à obtenir un record de vitesse avec une voiture à vapeur, c’était en 1902 et le record venait d’être porté à 120km/h, succédant alors à la Jamais Contente électrique de Jenatzy. La vapeur était donc un mode de propulsion sur le déclin.

Stanley Steamer Rocket (6)

                Aux Etats-Unis, le constructeur Stanley est fondé en 1902 par deux jumeaux qui avaient construits leur première voiture en 1898, il s’agissait alors d’une voiture à vapeur qu’ils ont de suite commercialisée, connaissant un certain succès. En 1899, les frères Stanley cèdent leurs droits sur cette voiture à la firme Locomobile qui apparaît cette année-là. Mais quand Locomobile décide d’arrêter la vapeur au profit du moteur à essence en 1902, les frères Stanley reprennent à leur compte la production de voitures à vapeur sous leur propre marque.

Stanley Steamer Rocket (2)

                En 1905, Stanley prépare une voiture pour participer à la course de vélocité automobile de Daytona organisée en 1906. Déjà, en 1905, une voiture motorisée par une chaudière Stanley crée par Louis Ross participait à l’édition 1905, la voiture impressionnait par sa carrosserie qui semblait aérodynamique mais la voiture ne réalise pas de résultat. Pour l’édition 1906, Stanley développe une nouvelle voiture.

                Ainsi naît la Stanley Steamer Rocket qui mesurait 3,8 mètres de long et qui pesait 780kg, la voiture était propulsée par une chaudière qui pouvait atteindre 371 degrés Celsius ; la carrosserie a été développée par Stanley pour être la plus aérodynamique possible. Sur la plage de Daytona, la voiture est concurrence avec quatre voitures à pétrole (trois Fiat et une Napier), et malgré cette concurrence, la Stanley Steamer Rocket l’emporte avec une vitesse de 121,57 miles par heure, soit 195,65km/h.

Stanley Steamer Rocket (1)

                Avec cet exploit, la Stanley Steamer Rocket décroche le record de vitesse terrestre, son pilote remportant par la même occasion de Dewar International Trophy pour cet exploit. Marriott essaya de battre son propre record l’année suivant, toujours à l’occasion du même événement, hélas, la voiture heurte un nid de poule et se détruit totalement après avoir lourdement décollé et atterri sur la plage, sans que son pilote ne soit gravement blessé. Il est également à noter que la Stanley Steamer Rocket a longtemps conservée le record de vitesse pour une voiture à vapeur, celui-ci étant battu en 2009 par la Kettle qui réalise une vitesse de 225,06km/h.

Une réflexion au sujet de « Stanley Steamer Rocket (1906) »

Laisser un commentaire