smallren5laur

Renault 5 Laurence (1983-1985)

                Dans les années 1980, si vous étiez un citadin en quête d’une voiture luxueuse sans vouloir une grosse berline impossible à garer, peu de solutions s’offraient à vous. C’est pourquoi le carrossier Laurence se propose de transformer des Renault 5 en voitures de luxe ! 

renault-5-laurence-3

                En 1982, deux  amis décident de s’associer pour proposer une Renault 5 haut de gamme, ces deux acteurs, ce sont Alain Rolland, un fonctionnaire qui n’hésite pas à quitter son poste pour réaliser son rêve, produire sa voiture, et Philippe Lamirault, ancien directeur commercial de chez Renault. Ensembles, ils embourgeoise une Renault 5 et montrent le fruit de leur travail à Renault en août 1982. Les deux comparses ne s’arrêtent pas en si bon chemin, après Renault, leur projet fait le tour des équipementiers automobiles qui apportent leur savoir-faire au projet.

renault-5-laurence-4

                    Ce projet de Renault 5 bourgeoise reçoit des retours positifs, ce qui poussent les deux protagonistes à fonder la société Laurence Automobile en janvier 1983, avec l’objectif de proposer leur produit à tout le monde. Finalement, la R5 Laurence sera une Renault 5 améliorée sur bien des points, à commencer par la carrosserie qui se pare de pare-choc style US qui ne sont pas sans rappeler la Le Car qui avait connu un certain succès en France. Notons également des enjoliveurs spécifiques, des feux arrière fumés, des toits entrebâillant ainsi qu’un bandeau de couleur qui cerne la caisse.

                  Sur la carrosserie, le travail de Laurence est énorme, les Renault 5 amenées par le client sont mises à nue à la ponceuse, la moindre imperfection de carrosserie est gommée au marteau à planer afin de recevoir une peinture spécifique sur un vernis spécial pour protéger le métal de la corrosion. Les teintes proposées par Laurence sont métallisées et peuvent avoir plusieurs aspects selon la demande du client : lisse, bouchonné ou encore brossé.

renault-5-laurence-2

                Mais le gros de la transformation, c’est dans l’habitacle qu’on la retrouve, le tableau de bord est recouvert de cuir, tout comme les fauteuils et les accoudoirs. L’instrumentation est complétée avec des compteurs de marque Jaeger, un volant spécifique est installé face au conducteur. La R5 Laurence peut également s’équiper d’une chaîne stéréo Alpine qui prend place dans la console centrale, ou encore d’un téléphone, le tout moyennant quelques francs en plus. 

renault-5-laurence-1

                     Si la Renault 5 devient un véritable carrosse, cette transformation a un prix : 40.000 Francs, auxquels il faut rajouter le prix d’une Renault 5, ce qui amène à doubler le prix de la voiture ! Laurence semble proposer des voitures clés en main à partir de 90.000 Francs. Cette finition fut également proposée sur les Renault 11 et 9 sans que la carrosserie ne soit modifiée. La R5 Laurence a t’elle fonctionné sur le plan commercial ? Sans doute que oui, bien que le modèle soit impossible à trouver, Laurence réitère en 1985 en proposant la Super 5 Auteuil…

Une réflexion au sujet de « Renault 5 Laurence (1983-1985) »

Laisser un commentaire