smallprch718s

Porsche 718 (1957-1962)

             Dans les années 1950, Porsche engage un programme sportif ambitieux afin de faire connaitre la marque, mais aussi pour démontrer que cette marque est essentiellement tournée vers la compétition. Les 356 sont améliorées, puis vient le tour de la Porsche 550 avant d’arriver à la 718 RSK.

porsche 718 - 1958 Le Mans (2)

           Quand la Porsche 356 est homologuée en 1948, la marque allemande s’engage rapidement en compétition avec la 356 Light Métal en 1951, une voiture qui s’illustre dans sa catégorie sur diverses courses d’endurances. Rapidement, des évolutions sportives de la 356 arrivent pour soutenir cet effort comme les Carrera à partir de 1954. Essentiellement tournées vers le rallyes, c’est le spyder Porsche 550 qui prend la relève des 356 sur les courses d’endurance à partir de l’année 1953, puis à partir de 1957, la Porsche 718 RSK prend part aux courses d‘endurance.

                Pour concevoir cette nouvelle voiture, Porsche reprend la recette de la 550, à savoir celle d’un petit roadster à châssis tubulaire avec un moteur à plat. A l’origine, cette voiture était prévue comme une évolution de la Porsche 550, elle fut finalement une nouvelle voiture en embarquant une technologie plus avancée, notamment sur le châssis tubulaire renforcé et plus léger. L’évolution se retrouve aussi sur l’équipement avec quatre freins à disque (quand la Porsche 550 n’avait que des tambours) !

porsche 718 - 1957 (1)

              Concernant le moteur, Porsche pioche dans sa banque mécanique et reprend le moteur Type 547/3, un quatre à plat de 1.498cm3 développant 142Cv. Alimenté par deux carburateurs, couplé à une boite à cinq rapports, la Porsche 718 qui pèse 576kg peut flirter avec les 250km/h. Paré pour la compétition, la Porsche 718RSK fait son baptême aux 24 heures du Mans 1957, un seul exemplaire est lancé au milieu d’une armée de Porsche 550. 129 tours plus tard, la voiture abandonne à cause d’un accident, mais la 718 RSK s’est montrée à la fois fiable et performante. Par la suite, les Porsche 718 s’engagent aussi aux 1.000km de Maracas en y obtenant une cinquième place.

               Encore en développement; la Porsche 718 loupe la première course de la saison 1958 du championnat des voitures de sport mais monte sur le podium aux 12 heures de Sebring en y obtenant une troisième place. La voiture signe également une deuxième place à la Targa Florio quelques semaines plus tard ! Toujours en 1958, la Porsche 718 s’illustre avec une troisième et quatrième place aux 24 heures du Mans ! Le succès est au rendez-vous pour la 718 qui assure Porsche la troisième place au championnat. La voiture est bien née, Porsche peut donc fonder de grands espoirs.

                Aussi, la Porsche 718 n’a pas seulement été étudiée comme une voiture de circuits, Porsche l’engage au championnat européen de la Montagne où elle signe de nombreuses victoires qui assurent à Porsche un titre. Aussi, la même année, Porsche engage une 718 modifiée en monoplace pour courir en Formule 2 où elle signe une victoire au Grand-Prix de Reims et sur le circuit allemand de l’Avus…

porsche 718 F2 - 1958

                 Pour la saison 1959, la Porsche 718 RSK doit au moins faire mieux que l’année précédente, une troisième place au général et un triplé de classe est signé aux 12 heures de Sebring, une victoire à la Targa Florio (qui verra quatre Porsche aux quatre premières places). Mais pour les 24 heures du Mans, aucune 718 ne rallie l’arrivée à cause d’un manque de fiabilité. Toutefois, une deuxième place pour la dernière épreuve du championnat permet à Porsche de conserver sa troisième place au classement de la saison !

               Du côté du championnat européen de la Montagne, Porsche signe une nouvelle fois plusieurs victoire et domine d’une main de maître les différentes étapes ainsi que le championnat. Et surtout, 1959 est la saison durant laquelle la 718 monoplace s’engage en Formule 1 par le biais d’une écurie fondée par le pilote français Jean Behra qui réalise une F1 à partir de la 718 Monoplace prévue pour la F2. Mais cette voiture resta sans succès.

Behra-porsche 718 F1 - 1959

                  En 1960, Porsche fait évoluer sa 718 pour devenir 718RS/60 avec un moteur retravaillé et porté à 1.600cm3, lequel développe 160Cv. La suspension est elle aussi améliorée; et la carrosserie évolue conformément au règlement de la FIA qui impose une largueur minimale dans la catégorie 1600. Cette version apparait aux 12 heures de Sebring 1960 et y remporte la victoire au général. La voiture est bien née, elle le confirme à la Targa Florio où elle signe une nouvelle victoire, une seconde place aux 1.000km du Nurburgring. Pour l’épreuve Mancelle, la 718 plonge à la onzième place au général, battu dans sa catégorie par une … 356 Carrera Abarth ! En Montagne, Porsche aligne les 718 RSK et déroule durant toute la saison, confirmant une nouvelle fois le titre aux pilotes Porsche; ce qui permet d’oublier l’absence de résultats en formule 1 où la Porsche-Behra 718 est alignée par une écurie privée…

porsche 718RS-60 (1)

                     En 1961, la voiture devient pour le championnat des voitures de Sport 718RS/61, mais la concurrence certainement plus rude ne permet plus à Porsche de jouer les avant-postes, bien que les 718 arrivent généralement dans le top 5, une seconde et troisième place sont signées à la Targa Florio. Pour les 24 heures du mans, la Porsche 718 arrive dans une version coupée, l’une signe la 7ème place mais la 718 Spyder fait mieux en prenant une cinquième place. En Montagne, Porsche signe une nouvelle fois une superbe saison avec de nombreuses victoires, et en Formule 1, la 718 s’engage officiellement avec une écurie Porsche, qui signe de nombreux podium, sans toutefois remporter de victoires; ce sera la dernière saison de la voiture car Porsche développe la 804 pour la saison 1962.

718 RS61 coupé le mans

                 On pourrait croire l’heure de gloire de la Porsche 718 passée, mais Porsche l’équipe en 1962 d’un moteur huit cylindres de 2 litres, le même qui équipe la Porsche 804 en F1, lequel développe 210Cv. De plus, certaines 718RS/61 présentent un avant affiné, une version appelée « W-RS ». Troisième place aux 12 heures de Sebring et aux 1.000km du nurburgring, seconde place à la Targa Florio, mais aucune victoire pour cette saison. De plus, la 718 disparait de la piste aux 24 heures du Mans et de nombreuses autres épreuves du championnat. Et dans la catégorie des courses de Montagne, Porsche se fait battre par Ferrari.

                      A partir de là, la Porsche 718 s’aligne moins souvent en compétition. Toutefois, la 718 court encore quelques épreuves et signe une victoire à la Targa Florio 1963, et Porsche récupère le titre en championnat Européen de la Montagne avec la 718. Puis à partir de 1964, la Porsche 904 arrive et prend la place de la 718. Déjà effacée, la 718 court encore mais joue désormais les places d’honneurs, avant d’être récupérée par des écuries privées …

Laisser un commentaire