smamll

Herzog Conte

             Le véhicule hybride, celui qui mélangerait plusieurs véhicules en un seul, a toujours été un exercice pour les ingénieurs et autres inventeurs. Plusieurs tentatives de voitures volantes ont été réalisées, mais aussi des voitures-bateaux, les fameuses voitures amphibies. Et c’est dans cette catégorie que l’on trouve la Herzog Conte, un prototype présenté en 1979.

Conte Schwimmwagen (4)

             Le véhicule amphibie est sans conteste le premier véhicule polyvalent qui a fait l’objet de recherches, déjà au moyen-âge, l’idée d’un chariot capable d’être tracté sur les chemins et pouvant traverser des rivières était lancée. Une fois l’automobile apparue à la fin du XIXème siècle, il faudra attendre quelques décennies pour avoir l’idée de faire passer une voiture sur des étendues d’eau. Les premiers projets furent, pour la plupart, d’origine militaire, avec de nombreuses illustrations au cours de la seconde guerre mondiale (Jeep GPA, DUKW, Schwimmwagen…).

           Il faudra ensuite attendre les années 1960 pour voir apparaitre de véritables projets de voiture amphibie destinées au grand public, la plus connue d’entre elle est sans conteste l’Amphicar, produite par l’allemand Trippel. La voiture fut vendue à moins de 4.000 exemplaires en cinq années de production, un chiffre honorable sachant que le marché de la voiture amphibie reste un marché de niche.

             Cela donnera peut être quelques idées à d’autres ingénieurs, et le nombre de projets de voiture amphibie à destination du public augmente, mais rares sont ceux qui furent commercialisés, encore plus ceux qui connaitront du succès. Et la Herzog Conte fera parti de ces véhicules amphibies qui ne passeront pas le cap de la commercialisation.

               Présenté au salon de Francfort 1979 pour la première fois, ce véhicule développé en Allemagne de l’Est reprend nombre d’éléments d’origine Ford. Les optiques pour commencer, qui viennent de la Granada, tout comme les jantes. Cela n’est pas anodin, puisque la Conte a été développée pour recevoir un V8 Ford. D’après la brochure présentée au salon, le client pouvait choisir entre un V8 Ford de 2,3 litres et développant 114Ch, ou opter pour le 2,8 litres de 135Ch.

                 Equipé d’une boite à cinq rapports, le véhicule affiche un 140km/h de pointe, un score honorable quand on sait que le moteur doit déplacer les 2,3 tonnes de ce monstre. En outre, la voiture était équipée d’une suspension indépendante, d’un différentiel arrière. Et comme la voiture reprenait en nombre des équipements d’origine Ford, le constructeur de la Conte vantait le fait que la voiture pouvait être entretenue dans le réseau Ford.

Conte Schwimmwagen (5)

              Mais la Herzog Conte est avant tout une voiture amphibie, pour se mouvoir dans l’eau, elle est équipée de deux hélices contrôlées par hydraulique, lesquelles pouvaient pivoter sur elles-mêmes pour éviter d’avoir à se doter d’un gouvernail. En revanche, rien n’est indiqué quant aux performances de la voiture une fois dans l’eau… Seul quelques indications sur la coque qui est faite en acier et aluminium, les clients les plus fortunés pouvaient s’offrir une coque en acier inoxydable.

              Enfin, concernant la carrosserie, la Herzog Conte était proposée dans une carrosserie ouverte avec une capote pour couvrir les places arrières, un hard top était disponible en option. Difficile d’en savoir plus sur cette voiture qui est restée au stade de prototype, puisque le constructeur Herzog disparaît un an après la présentation de la voiture…

Laisser un commentaire