smallvisx

Citroën Visa Super X (1981)

           Lancée en 1978, la Citroën Visa peine à trouver son public, la voiture n’est pas aidée par son physique ingrat tandis que les fidèles de la marque Citroën voient la Visa comme une simple Peugeot 104 portant une autre carrosserie. Pour dynamiser les ventes, Citroën va dynamiser l’image de la Visa avec la version Super X, une Visa un brin sportive…

Citroën Visa Super X (4)

            Au début de l’année 1980, la Visa est commercialisée depuis deux ans et les dirigeants de Citroën font un amer bilan : le lancement de la Visa n’est pas une réussite, preuve en est sur le millésime 1979, Citroën vend 90.000 Visa quand Renault plaçait 213.000 R5 sur le marché. Pour autant, Citroën bichonne son modèle et lui octroi plusieurs séries limitées, à commencer par la Visa Carte Noire en 1979, la Visa Sextant en 1980 et, pour le millésime 1981, ce sera la Visa Super X.

             Concrètement, la Visa Super X n’est pas à proprement parler une série limitée puisqu’elle vient remplacer à partir de Juillet 1980, avec la Visa Super E, la Visa Super. Mais sa commercialisation limitée à quelques mois, sa présentation extérieure spécifique et sa rareté en font au moins une série spéciale. Avec la Super X, Citroën dote sa gamme Visa d’un modèle puissant, un brin sportif puisqu’il s’équipe du quatre cylindres en ligne de 1.219cm3 qui développait 64Cv, soit le plus puissant sur la gamme Visa.

               Avec ce moteur, que Citroën couple à une boite à quatre rapports, et avec un poids de 800kg affiché par la voiture, la fiche technique de la Visa Super X est intéressante : 155km/h en vitesse de pointe, le 0 à 100km/h effectué en 14 secondes, ou encore le kilomètre départ arrêté couru en 36 secondes. Certes, la Visa Super X n’est pas une boule de nerfs, mais elle s’approche tout de même de la Simca 1100 TI côté performances.

Citroën Visa Super X (5)

              Côté présentation extérieure, la Visa Super X reçoit un équipement plus sportif avec des jantes en alliages, la voiture reçoit aussi des pare-chocs teints dans la couleur de la carrosserie, une jupe sous le bouclier avant, et le nuancier était atypique : vert métallisé, brun métallisé, bleu métallisé, rouge, et beige au vu de quelques photos. Aussi, la Super X arborait un large stickers composé de deux bandes de couleur sur la custode.

             Aujourd’hui, trouver une Visa Super X relève de l’exploit, la voiture ayant été commercialisée durant huit mois entre Juillet 1980 et mars 1981, date à laquelle la Visa entre dans sa seconde phase corrigée par Heuliez. Seule une poignée d’exemplaires sont aujourd’hui recensés, quant à la production, le chiffre n’est pas connu mais sans doute est-il aussi limité qu’une Visa Sextant produite à 2.000 exemplaires…

3 réflexions au sujet de « Citroën Visa Super X (1981) »

  1. Mes parents en avait une dans les années 85 elle était noire avec les bandes grises sur les ailes arrières . L’intérieur était. En simili cuir beige. Je me souviens de cette super voiture elle était nerveuse ,je n’avais pas mon permis à l’époque, mais mon frere qui la conduisait me faisait rêver de pouvoir la conduire un jour

  2. La Visa Super X a également été produite en phase 2, la mienne était noire avec des liserés rouges. Une bonne petite voiture relativement nerveuse, habitable et confortable

Laisser un commentaire