smallwilma

Willys MA (1941)

              Si Willys n’a pas inventé la Jeep, le constructeur américain a toutefois eu un rôle très important dans l’évolution du 4×4 américain ainsi que pour sa production.  C’est ainsi que Willys apporte ses solutions au projet de la Jeep développé par Bantam et propose, courant juin 1941, la Willys MB… 

Willys MA (2)

         En 1940, le gouvernement des Etats-Unis sait qu’il aura à entrer tôt ou tard dans la seconde guerre mondiale contre les allemands et les japonais, et commence à programmer la modernisation de ses armées. En juillet 1940, un appel d’offre est envoyé à 135 entreprises en vue de la conception d’un véhicule léger à quatre roues motrices, le cahier des charges étudié par les militaires est strict : quatre roues motrices, pare-brise rabattable, poids maximum de 590kg, capable d’emporter trois soldats avec une mitrailleuse…

Willys Quad

La Willys Quad, le projet refusé par l’armée.

             Le constructeur Willys-Overland (lire aussi : Les Willys) fait parti des entreprises visées par cet appel d’offre, et réalise un prototype qui fut présenté à l’armée américaine fin 1940 : la Willys Quad. Toutefois, jugeant qu’il était impossible de concevoir un véhicule sous la barre des 590kg, le projet de Willys fait donc l’impasse sur cette donnée, les prototypes présenté à l’armée pèsent 1.100kg ! Et malgré des performances qui impressionnent les militaires, la Willys Quad est retoquée, l’armée lui préférant la Bantam Pilot, laquelle répondait davantage aux demandes de l’US Army, ce petit constructeur obtient une commande de 60 unités de pré-série. L’armée décidant que les propositions de chaque constructeur lui appartiennent, elle met à dispositions de chaque constructeur les plans des autres, ceci afin de permettre une meilleure avancée des développements du véhicule.

Willys MA (4)

                Début 1941, conscient que le poids demandé de 590kg était difficile à tenir, l’armée augmente le poids minimum à 980kg, faisant revenir Ford et Willys dans la course. Willys revoit son prototype Quad et propose à l’armée américaine la Willys MA le 7 juin 1941. Cette voiture inaugure une nouvelle désignation des modèles du constructeur américain, M indiquant que le véhicule est à usage militaire, et A pour indiquer qu’il s’agit du premier modèle de cette série. Pour la petite histoire, Ford proposait sa copie en Février 1941, Bantam en Mars 1941, le retard de la Willys est causé par le gain de poids recherché, obligeant Willys à raccourcir les boulons, rendre la tôle de la carrosserie la plus fine possible, allant jusqu’à peser la peinture de la voiture pour rendre un véhicule pensant exactement 980kG.

Willys MA (1)

            Pour la mécanique, la Willys MA est très proche de la Willys Quad, la voiture reçoit le moteur Willys Go Devil 441, un quatre cylindres en ligne de 2.199cm3 pour une puissance de 60Ch. Contrairement à ses concurrents, Willys a toujours fait le choix d’un gros moteur, la MA dispose de 15Ch de plus que la Ford et la Bantam, permettant d’être en avant sur les performances : 120km/h en vitesse de pointe, 16 secondes pour atteindre les 80km/h.

Willys MA (3)

             Mais les performances ne sont pas le point important pour remporter le marché, les propositions de Ford, Bantam et Willys sont mises en concurrence fin juin 1941, la Willys remporte certaines épreuves par son moteur plus puissant, mais la position de conduite inconfortable et le changement des rapports sont les points noirs de la voiture. Toutefois, la Willys MA a un atout de taille, son prix : proposée à 739 dollars, elle est moins chère de 34$ par rapport à la Ford et 40$ pour la Bantam.

Willys MA (6)

                 Courant 1941, pour aider les pays alliés et notamment le Royaume Uni et la Russie, le gouvernement américain décide de passer commande de 4.456 Ford GP, 2.642 Bantam BRC-40, et 1.553 Willys MA, la quasi-totalité de cette production fut envoyée en Europe et en Russie dans le cadre d’un prêt de matériel militaire. Mais derrière se cache un objectif très simple, ce prêt permet de tester les trois propositions pour déceler les points faibles et les points forts de chaque modèle, afin d’envisager la production de masse d’un véhicule standardisé. Quant à la Willys MA, on passa vite à la Willys MB courant juillet 1941 qui proposait les meilleures solutions de ses rivales. L’histoire de la Jeep débutait…

Laisser un commentaire