Archives du mot-clé Steyr

Steyr 1500A (1941-1944)

              Après l’annexion de l’Autriche, le constructeur Steyr participe à l’effort de guerre de l’Allemagne et se voit attribuer la production d’un camion de 1.500kg de charge utile. Il apparait ainsi le Steyr 1500A à quatre roues motrices produits entre 1941 et 1944…

STEYR 270 1500A (1)

           Steyr est un groupe industriel autrichien produisant notamment des camions qui participa comme tant d’autres à l’effort de guerre une fois l’Autriche annexée au Reich en 1938. A cette époque, l’état major du Reich constate que les constructeurs nationaux produisent une grande variété de véhicules qui viennent se concurrencer, faisant perdre en efficacité productive, en réaction, le colonel Adolf von Schell lance un plan de limitation des productions en attribuant à chaque constructeur une ou plusieurs gammes de véhicules. Dévoilé en mars 1939, le Plan Schell confère à Steyr la production d’une partie des camions polyvalent à quatre roues motrices et d’une charge utile de 1.500kg, un marché qui fut partagé avec Hanomag et Opel.

                 Dès lors, Steyr lance un programme pour concevoir un tel camion et fait appel à Ferdinand Porsche qui permet de produire les premiers prototypes courant 1940 et de lancer la production du Steyr 1500A mi-1941. On retrouve ainsi certaine ressemblances avec les créations militaires de Porsche comme le moteur refroidi par air, l’emploi de barres de torsion. Ce camion tactique était propulsé par un V8 de 3,5 litres de cylindrée pour une puissance de 85Cv qui permettait une pointe à  90 km/h sur route et 45 km/h en tout-terrain. Avec ses quatre roues motrices et , son refroidissement par air et sa garde au sol de 27,5cm, le Steyr 1500A s’avère être un excellent véhicule tout-terrain, il peut notamment franchir des gués de 70cm. Pour compléter la fiche technique, le Steyr 1500A mesurait 5,08 mètres de long pour 2,03 mètres de large, pesait 2.485kg à vide, son réservoir d’essence d’une capacité de cent litres permettait une autonomie de 400km sur route et 280km en tout-terrain.

             Les premiers Steyr 1500A sortent d’usine en septembre 1941, la première série produite jusqu’à la fin de l’année 1942 présente certaines caractéristiques comme la roue de secours qui se loge dans l’habitable, un tableau de bord complet et un carburateur spécifique. Le Steyr 1500A est disponible en trois carrosseries : un camion-cabine (version à partir de laquelle on déclina des plateau-ridelles, versions radio ou sanitaire avec des cabines tôlées), une version transport de troupes et une version voiture de commandement. Les carrosseries sont sous-traitées auprès de plusieurs sociétés telles que Gräf & Stift, Wiener, Lohner Werke…  A partir de novembre 1942 apparait la seconde série du Steyr 1500A, la roue de secours passe à l’extérieur de la carrosserie, le tableau de bord est simplifié, et désormais, la production du Steyr 1500A est partagée entre l’usine Steyr en Autriche et celle d’AutoUnion à Siegmar.

STEYR 270 1500A (6)

un plateau-ridelle sur base Steyr 1500A

             A partir de 1943, l’armée allemande entreprend une nouvelle politique de rationalisation et de simplification des véhicules militaires, le Steyr 1500A est maintenu comme s’agissant du seul camion léger avec toutes roues motrices. La carrosserie du Steyr 1500A est simplifiée : les ailes arrière sont supprimées, les portes deviennent complètement lisses, on utilise désormais du bois pour les armatures des portes et le plancher pour économiser le métal. Le véhicule ne dispose plus que d’un seul crochet de remorquage sur les faces avant et arrière contre deux auparavant, les fauteuils à ressort sont troqués contre des fauteuils à lattes de bois. Aussi, un filtre à air à tourbillon remplace le filtre à bain d’huile. A la fin de cette année 1943, les phares Bosch de 200mm de diamètre sont troqués contre des optiques de 130mm utilisé sur nombre de véhicules de la Wehrmacht.

STEYR 270 1500A (7)

Un Steyr 1500 à la carrosserie simplifiée avec portes lisses

        Les qualités du Steyr 1500A en font un véhicule très apprécié parmi les militaires, on retrouva ce camion sur tous les fronts de la Wehrmacht : en Europe occupée, en Afrique du Nord où les capacités du Steyr sont appréciées dans le Sahara, sur le front Russe où il est à l’aise malgré les conditions difficiles, on en trouve également un certain nombre en Normandie à partir de 1944. Les performances du Steyr 1500A en font même un véhicule recherché une fois la paix retrouvé pour permettre des travaux de reconstruction voire des travaux agricoles, au détriment des carrosseries militaires. La production du Steyr 270 1500A s’est terminé en mars 1944 après 12.450 unités sorties des usines Steyr et 5.600 chez AutoUnion.

SOURCES
- Véhicules militaires magazine, n° 50, Laurent THIERY, p. 20 et suivantes.