smallren18sinp

Renault 18 4×4 Sinpar

                   Avant de sortir la Renault 18 4×4, la Régie Renault laisse le préparateur Sinpar effectuer des essais sur les premières Renault 18 GTL, lesquelles avaient une mécanique commune à la R12 sur laquelle Sinpar officiait déjà. Ainsi, Sinpar aurait pu voir son activité perdurer, et Renault s’assurait de garder une présence sur le marché des voitures tout-terrains. Mais l’histoire fut toute autre et seule deux R18 Sinpar ont vu le jour…

R18 4x4 Sinpar (1)

                Renault est longtemps présent sur le marché des petits véhicules à quatre roues motrices avec son partenaire Sinpar, qui a réussi à transformer plusieurs voitures particulières de la Régie en véhicules capables de monter aux arbres, parmi lesquelles la Renault 4, la R6 et la R12 pour ne citer les plus connues. Ce marché est porteur puisque Renault écoule, au début des années 1980, environ 900 voitures équipées Sinpar par an,  le tout sans publicité, alors que la concurrence existe avec le tandem Peugeot-Dangel. Dans le même temps, les Frères Marreau apportent de la visibilité à Sinpar avec le Paris-Dakar, où ils terminent cinquième puis troisième avec une frêle R4 4×4, en 1979 et 1980 !

R18 4x4 Sinpar UK (2)

                 Mais 1980, c’est l’année où Renault cesse la commercialisation de la R12 sur le vieux continent pour laisser la place à la R18 présentée deux ans plus tôt. Pour Sinpar, la disparition de la R12 entraîne de facto la réduction de sa gamme, laissant le champs libre à Peugeot sur le domaine des 4×4 break. Mais Renault, tout comme Sinpar, se doivent d’être présent sur ce marché, et préparent une R18 quatre roues motrices en y intégrant les éléments de la Renault 12.

R18 4x4 Sinpar UK (1)

              Malheureusement, la R18 ne se prête pas à recevoir la transmission Sinpar car de nombreuses modifications sont indispensables, ce qui augmente d’autant le coût de la préparation. La caisse de la R18 doit être profondément revue pour recevoir de nouveau ancrages de suspensions, recevoir un tunnel de transmission… Sans oublier de modifier le train arrière de la voiture.  Le calcul est rapidement fait, la R18 Sinpar ne peut être produite car elle coûterait bien plus chère que ses principales rivales.

                Ainsi, après la construction de deux prototypes, la R18 Sinpar est abandonné. Mais pour Renault, présenter une R18 4×4 paraissait indispensable, des études sont lancées pour concevoir un véhicule 100% Renault qui donna naissance à la R18 4×4. Quant à la R18 Sinpar, il semblerait qu’un kit de conversion fut proposé au Royaume-Uni.

Laisser un commentaire