Archives du mot-clé volvo

smallcabclub4

Cabine « Club des quatre »

              Pendant un quart de siècle, la cabine « club des quatre » développée par quatre constructeurs européen a sillonné l’Europe et les Etats-Unis sous diverses marques… 

cabine club des quatre

                Dans les années 1970, quatre constructeurs européens de poids-lourds s’unissent afin de mettre leurs forces en commun pour développer une nouvelle cabine pour leur nouvelle génération de camion de faible tonnage. Il s’agit du français Saviem, du néerlandais DAF, du suédois Volvo et de l’Allemand Magirus-Deutz, qui tous les quatre devaient procéder au renouvellement de leur entrée de gamme. Or, la conception d’une cabine est l’un des postes les plus élevés, cette association permet de répartir les coûts entre quatre acteurs.

Saviem JN (1)

Chez Saviem, la gamme J remplace la gamme SG

               Les premières esquisses du projet de cette cabine sont réalisées courant 1971, suivi de la constitution de la « Société Européenne de Travaux et de Développement » (acronyme ETD) dont le siège est situé en France. A l’origine de ce projet, certains des quatre acteurs avaient – dont Saviem – une vision plus large et espéraient à terme un regroupement pour former un « General Motors » européen du poids-lourds, capable de rivaliser avec Mercedes et Fiat. Si cette alliance n’abouti pas, le projet de cabine commune est quant à lui bien lancé.

Magirus-Deutz MK (1)

En Allemagne, c’est Magirus-Deutz qui utile la cabine « club des quatre »

         La Société Européenne de Travaux et de Développement réuni en région parisienne une centaine d’ingénieurs détachés des quatre constructeurs membres, une méthodologie de travail est rapidement mise en oeuvre afin d’unir les efforts, et notamment le choix de l’anglais comme langue de travail. Cette coopération, guidée par la compétitivité et la survie des quatre acteurs, permet au projet de prendre corps en moins de quatre ans : en décembre 1974, les grands traits de la cabine sont figés et permettent d’envisager la commercialisation de nouveaux poids-lourds dès 1975.

                 Arrivent sur le marché la gamme J de Saviem, les Daf 700-900-1100-1300-1500, les Volvo F4 et F6, ainsi que le Magirus-Deutz MK. Entre chaque véhicule, quelques détails stylistiques diffèrent : la calandre – et le logo – , les clignotants et le garde boue. Tout le reste est similaire. Bien évidement, chaque constructeur conserve ses organes mécaniques propres. Carrosseries identiques, mais véritables concurrents !

Iveco 75-13

Iveco bénéficie de la cabine par le rachat de Magirus-Deutz

            En 1975, Iveco (groupe Fiat) prend possession du constructeur allemand Magirus-Deutz et bénéficie, par conséquent, de la cabine « Club des quatre ». On retrouve ainsi des Magirus-Iveco, puis plus tardivement des Iveco disposant de cette cabine, commercialisés jusqu’en 1992 et l’arrivée de l’Eurocargo. En France aussi, la « cabine des quatre » fut commercialisée sous différentes marques avec la fusion entre Berliet et Saviem courant 1978 : l’éphémère gamme B de Berliet en profite jusqu’en 1980, puis Renault la reprend à son compte sous la dénomination Série J.

                  Chez Volvo comme chez Daf, la cabine « Club des quatre » connait une carrière sans grande histoire avant de céder sa place en 1986 chez Volvo et 1987 chez Daf pour laisser arriver de nouveaux camions. Notons qu’en Suède, la réglementation plus stricte imposa à Volvo de renforcer sa cabine, la rendant moins compétitive. C’est donc chez Renault que cette cabine connait une carrière bien remplie, elle traverse notamment l’Atlantique pour être commercialisée aux Etats-Unis par Mack (auprès de qui Renault avait pris une participation au capital) : les MS200 et MS300 l’utilisent tel quel, et le CS300 l’utilise avec un capot rallongé, le tout jusqu’en 2001.

                    Chez Renault, la « cabine des quatre » connait une version élargie qui permet le développement du Saviem série H – puis Renault gamme G à partir de 1980 – et diverses déclinaisons à capot long (CBH, CLM…) ou militaires (TRM2000, GBC180). Cette cabine connait aussi deux importants restylages, donnant naissance au Renault Gamme M (1989) puis au Renault Midliner en 1996.

                 Ayant eu une carrière longue d’un quart de siècle, la cabine « Club des Quatre » a permis à ses constructeurs de proposer un produit à la ligne moderne tout en partageant un investissement lourd, bien que seul Renault en tira partie le plus longtemps (peut-être aussi parce que la Saviem était à l’initiative du développement de cette cabine). Enfin, pour être complet, la cabine « club des quatre » fut utilisé par quelques artisans du monde du poids-lourds : Thomas, Terberg, Titan…

Sources
_ MOGUEN-TOURSEL Marine, "Stratégies d'entreprises et action publique dans l'Europe intégrée (1950-1980)", Ed. PIE Peter Lang 2007, p.224. ISBN : 978-90-5201-045-8.