Archives du mot-clé renault supercinq

smallsup5

Renault Supercinq Auteuil (1985)

              Avant même la Supercinq Baccara, une entreprise indépendante flaire le filon de la petite voiture de luxe, la société Laurence Automobile qui se fait remarquer depuis 1983 avec la Renault 5 Laurence. Avec l’arrivée de la Super5 à la fin de l’année 1984, ce préparateur va œuvrer sur la nouvelle venue en collaboration avec une succursale Renault afin de donner naissance à la  ’ »Super 5 Auteuil »… 

renault-supercinq-auteuil-1

              Nous sommes en 1982, deux passionnés d’automobiles décident de s’attaquer à un marché quasi inexistant, celui des petites voitures de luxe, à l’aide d’une société nouvellement créée : Laurence Automobiles. Le concept est simple, il s’agit de revoir l’habitacle dans le sens du luxe d’une voiture populaire pour trouver une clientèle inexploitée par les constructeurs eux-même. Et comme l’un des fondateurs de cette société est un ancien de chez Renault, c’est à la R5 qu’ils décident de s’attaquer pour donner naissance à la Renault 5 Laurence. plus tard, ils s’attaqueront au duo Renault 9 & 11.

              En toute fin d’année 1984, Renault passe de la R5 à la Supercinq, et le luxe n’est toujours pas au programme, ce qui laisse la place libre à Laurence Automobile. Toutefois, peut-être parce que les créations de cette entreprise trouvent trop rarement une clientèle, elle s’associe avec la concession Renault d’Auteuil, appelé « Garage de la Pompe » pour concevoir un modèle à l’intérieur revisité. Ainsi naît la Supercinq Auteuil.

renault-supercinq-auteuil-2

              Contrairement à la Renault 5 Laurence, la Supercinq Auteuil est très peu modifiée extérieurement, la voiture reçoit tout de même des jantes en alliage au dessin spécifique, ainsi qu’une peinture noire rehaussée d’un liseré rouge. L’habitacle en revanche est repris, le cuir s’installe sur les fauteuils, les accoudoirs, sans oublier l’alcantara qui vient recouvrir d’autres surfaces tel que le tableau de bord…

                 Malgré une présentation séduisante, cette initiative privée ne dépasse pas les quelques unités vendues au compte goutte. Si Laurence Automobile trouvait avec la Succursale de la Pompe un réseau de distribution, celui-ci restait toutefois trop limité pour espérer faire des miracles…