Archives du mot-clé Renault 4 Chipie

smallchie3

E3D Chipie (1982-1986)

           Si le marché de la voiture de loisir s’est longtemps résumé à la Méhari et à la Rodéo, ce segment permet aussi à des amateurs plus ou moins érudits de réaliser leur propre voiture dans une optique de commercialisation. La petite société E3D proposa pendant quelques années la Chipie, un kit-car à monter sur un châssis de 4L… 

E3D Chipie (1)

                La voiture de loisirs, voilà un segment qui m’étonnera toujours, puisque en France, on trouve Citroën avec sa Méhari, qualifiée de réussite commerciale malgré une moyenne ne dépassant pas les 10.000 unités annuelles au long de sa carrière (lire aussi : Citroën Méhari), Renault de son côté s’est mordu les doigts sur ce segment avec une Renault 4 Plein Air (lire aussi : Renault 4 Plein Air), puis une Rodéo dont les multiples versions ont fait davantage de figuration dans la gamme Renault qu’autre chose. Pourtant, c’est sur ce segment que l’on trouve beaucoup d’artisans qui ont tenté leur chance, avec plus ou moins de réussite, citons pour l’exemple, la JP4 de Car Système pour l’une des plus connues (lire aussi : Renault JP4).

E3D Chipie

             C’est donc sur le créneau de la voiture de loisirs que deux hommes, Jean-Louis Cariou, ancien ingénieur de chez Matra, et Robert Sulpice, designer au sein de la Régie Renault, s’associent pour proposer leur propre voiture, qu’il commercialisent sous la forme du kit-car. Pour viser large, la difficulté consiste de créer un kit facile à monter, la carrosserie est réalisée en polyester dont l’avant singe une Jeep, carrosserie qui prend place sur un châssis de Renault 4 raccourci à l’aide rivets, une centaine d’heure permet d’assembler la Chipie. Pour commercialiser ce kit, Cariou et Sulpice fondent la société E3D en 1982, dont le siège social se situe à Roissy en Brie (Seine-et-Marne), il est vendu en 1983 contre la somme de 19.950 Francs.

E3D Chipie (2)

           Inutile de cherche une fiche technique pour la E3D Chipie, kit-car oblige, le client pouvait la réaliser sur n’importe quel châssis de Renault 4, qu’il provienne d’une voiture neuve ou d’occasion. Seul le poids final de la voiture, de 698kg, et les dimensions de la voiture sont connues (3,376m de long, 1,46m de large pour 1,67m de haut). Quant au nombre de kit vendus, les chiffres ne sont pas également connus mais la production serait de quelques dizaines d’exemplaires seulement, en tout cas, assez pour que l’aventure dure jusqu’en 1986. Bref, une voiture qu’il ne sera pas simple de dénicher…