Archives du mot-clé 1000

smallsim100cber

Simca 1000 Coupé (1961-1967)

           Depuis les années 1950, Simca est la marque qui monte et lance des voitures qui deviennent d’importants succès commerciaux. La Simca 1000 lancée en 1961 suit cette lignée, la voiture dispose d’un fort potentiel qui pousse Simca à en décliner une version coupée dessinée par Bertone… 

simca-1000-coupe-8

             En 1961, la carrière de la Simca 1000 débute, cette petite voiture populaire s’offre au plus grand nombre et son succès est immédiat. Henri Pigozzi, dirigeant de Simca, décide d’élargir la gamme de cette voiture vers un créneau délaissé par les grands constructeurs français, celui du coupé, Simca a d’ailleurs toujours proposé cette variante avec les Simca 9 Sport et autres Aronde Coupé. Toutefois, dire que ce marché était inexistant en France serait oublier la Renault Floride, et les créations de nombreux artisans tels Alpine, René Bonnet et tant d’autres…

Simca 1000 Coupé

                Sur la base d’une Simca 1000, Simca met en concurrence le carrossier Bertone ainsi que le carrossier Facel qui avait pu réaliser par le passé de nombreux coupés Simca. Forcément, l’entreprise française ne peut rivaliser face au talent des stylistes italiens, Bertone remporte la confrontation haut la main à l’aide de son jeune designer Giorgetto Giugiaro. Le fruit de son travail est dévoilé au grand public lors du salon de Genève 1962, sa commercialisation suit dans la foulée.

                La Simca 1000 Coupé présente des lignes fines, équilibrées, rendant la voiture très élégante. Mais cette finesse manque de virilité, d’autant que la fiche technique laisse à désirer avec un moteur manquant de chevaux. La Simca 1000 Coupé est rapidement cataloguée de voiture féminine, au même titre que sa rivale Renault Caravelle, car le marché français connaissait une rude concurrence du côté des coupé sportifs avec le lancement, cette même année, des Alpine A110 et de la René Bonnet Djet.

simca-1000-coupe-3

              Les 40Cv de la Simca 1000 coupé paraissent bien ridicule à côté de ces nouvelles venues, pourtant, Simca avait tenté de faire valoir certains arguments, si le moteur de la voiture est directement repris de la berline, il propose 6Cv de plus sur le coupé et permet, grâce au poids de 720kg de la voiture, d’afficher une vitesse de pointe à 140km/h. Cette préparation était toutefois trop timide, le moteur de 944cm3 reste alimenté par un simple carburateur Solex. La transmission s’effectue par le biais d’une boite à quatre rapports synchronisés et le freinage est assuré par quatre disques, mais le comportement de la voiture n’a finalement rien d’une sportive.

                 S’il fallait en rajouter pour dresser un portrait négatif de cette voiture, la Simca 1000 Coupé s’offrait pour le double du prix de la berline, entraînant la déception des potentiels acquéreurs de ce modèle loin d’être aussi accessible que sa variante quatre portes. Ce prix élevé s’explique par le procédé de fabrication de la voiture, la 1000 Coupé était fabriquée et assemblée chez Bertone en Italie.

simca-1000-coupe-1

                   Au final, ceci explique le timide succès rencontré par la voiture, qui s’écoule entre 1962 et 1967 à 10.124 exemplaires… La carrière de la Simca 1000 Coupé aurait pu même s’arrêter plus tôt puisque en 1963, Chrysler devient maître à bord et aurait pu arrêter ce projet. Toutefois, le développement de la Simca 1100 permet de disposer d’une nouvelle mécanique, plus puissante, Simca opère une virilisation de son coupé en 1967, qui devient alors la Simca 1200S