Archives du mot-clé Giugiaro

smallalfromiga

Alfa Romeo Iguana (1969)

              En 1969, le jeune bureau de style ItalDesign fondé par Giugiaro se fait remarquer avec le concept Alfa Romeo Iguana, proposant une carrosserie aux formes anguleuses sur un châssis de voiture de course… 

Alfa Romeo Iguana (5)

            A la fin des années 1960, le designer italien Giogietto Giugiaro est reconnu dans la profession automobile, si bien qu’il se lance à son compte en 1968 en fondant la société italDesign, bureau de style qui propose ses services à destination des constructeurs automobiles. L’un de ses premiers projets fut de proposer à Alfa Romeo une carrosserie pour habiller un châssis de 33 Stradale (Alfa Romeo lui attribue le châssis n°750.33.116), une voiture de compétition équipée d’un V8 2,0 litres de 230Ch, sur lesquels officieront les maisons Pininfarina et Bertone.

Alfa Romeo Iguana (7)

                  Italdesign rend sa copie en 1969 sous la forme d’un coupé de deux places de 4,05 mètres de long pour seulement 1,05 mètre de haut. Les formes sont angulaires, le trait de Giugiaro très présents dans cette oeuvre : finesse des montants et du pavillon, un capot plongeant vers le sol, le pare-brise qui descend sous le capot… Sur le toit, Giugiaro installe une fenêtre qui baigne de lumière l’habitacle, une seconde vitre est installée dans son prolongement, sur l’important capot arrière qui englobe les ailes arrières et les custodes latérales offrant une vue exceptionnelle sur le moteur.

Alfa Romeo Iguana (4)

           Le capot arrière est également marqué par les  ouïes présentes sur la face supérieure du capot et sur les côtés, permettant de chasser l’air chaud du compartiment moteur. La voiture s’équipe d’un aileron réglable électriquement pouvant servir de stabilisateur aérodynamique à haute vitesse et d’aérofrein pour aider un freinage assuré par quatre disques.

              Dévoilée en avant-première à Monza, l’Alfa Romeo Iguana est dévoilée au public lors du salon de Turin 1969. ItalDesign pare la voiture d’une robe grise pailletée, une teinte que Giugiaro juge plus apte à mettre en valeur les formes de ses créations.  L’Iguana, véritable supercar, pouvait être envisagée pour une production en série en lui ôtant quelques excentricités, elle demeura un exemplaire unique aujourd’hui visible au musée Alfa Romeo. Quant à la ligne de l’Iguana, ItalDesign reprendra les grandes lignes pour la Bora de Maserati quelques années plus tard…