smallfura

Seat Fura (1981-1985)

            Seat a longtemps produit des Fiat sous licence, ce qui est logique quand on connait l’histoire du constructeur espagnol né d’une alliance entre le gouvernement franquiste et Fiat. Parmi les grands succès de Seat sous l’ère Fiat, il y eu la 127, qui devient Fura au moment du divorce avec Fiat… 

Seat Fura (2)

             Quand le gouvernement de Franco a souhaité disposer d’une industrie nationale forte dans les années 1950, cela passe forcément par l’automobile qui est le produit en vogue. et pour aller au plus vite et limiter les coûts, un accord avec Fiat est trouvé : Seat produira des Fiat sous licence avant de s’affranchir petit à petit de pièces Fiat au cours de son apprentissage. Nombre de Fiat ont ainsi connu une déclinaison espagnole, comme la 600 qui connu un grand succès après 800.000 exemplaires écoulés dans la péninsule ibérique. Puis vient le tour de la 850, et enfin, de la 127.

              La Fiat 127 est un véritable révolution pour Fiat avec un moteur en position transversale avant, la traction et les roues indépendantes, des nouveautés qui le sont aussi pour Seat. Les voitures sont présentées à quelques semaines d’intervalle, la Fiat 127 en mars 1971, en avril pour la déclinaison Seat. La Seat 127 répond parfaitement aux attentes de la clientèle espagnole, la voiture devient rapidement un succès, au début des années 1980, le million d’unités est déjà dépassé.

Seat Fura (5)

             Mais le début des années 1980 est marqué par l’arrivé de l’échéance du terme de la collaboration entre Fiat et Seat. Si vous pensiez cette collaboration sans problèmes, ce n’est pas le cas, bien que Seat a déjà produit plus de quatre millions d’automobiles, les dissensions entre Fiat et Seat sont grandes. En effet, depuis 1975 et la mort de Franco, l’Espagne s’ouvre à l’Europe et au libre marché, Seat se voit concurrencé sur son terrain et ne peut pas exporter en raison de l’accord avec Fiat. Les comptes passent dans le rouge à la fin des années 1970… Un plan de restructuration est lancé, Fiat promet de monter jusqu’à 81% au capital de Seat. Mais le groupe italien ne tient pas parole, revend ses parts dans Seat et attaque le marché espagnol sous sa propre marque…

Seat Fura (6)

               Ce litige devient même judiciaire, le tribunal de Paris autorise Seat à poursuivre la production des modèles Fiat, à les exporter, mais à condition d’avoir 25% de pièces spécifiques. C’est ainsi qu’en 1981, la Seat 127 devient Seat Fura en bénéficiant d’un important restylage : calandre avant en plastique noir, nouvelles optiques, le plastique devient plus présent, capot à bosse… En bref, la Fura n’est ni plus ni moins qu’un important restylage de la Seat 127…

Seat Fura Crono (z5)

              La Seat Fura est proposée en version trois ou cinq portes, et propose la mécanique Fiat 903Cm3 développant 40Cv, un moteur que l’on retrouve sous les Autobianchi A112, Fiat 128… Seat proposait la Fura en boite quatre, le client pouvait opter pour une boite cinq en rajoutant quelques deniers. Rapidement, Seat développe une Fura sportive pour plaire aux jeunes espagnols, la Fura Crono naît en 1983, elle propose un moteur de 1.438cm3 développant 75Cv.

Seat Fura (4)

               Si la Fura peut conquérir le marché européen, la voiture est de conception ancienne et a du mal à tenir le choc face aux rivales des grands constructeurs, d’autant que Seat est alors perçue comme une nouvelle marque. Mais l’entreprise espagnole décide de miser sur l’équipement afin de disposer une voiture ayant un très bon rapport qualité prix. Des trois finitions proposées sur la Fura, la Gl l’emporte pour ces raisons, les L et Cl, plus dépouillées, permettaient d’attirer le chaland avec un prix bas.

                Au final, la Seat Fura est produite jusqu’en juin 1985, la marque espagnole lançant la Seat Ibiza pour tenter de conquérir de nouvelles parts de marché en Europe. Quant à la Fura, sa conception ancienne n’arrive pas à se cacher malgré l’important restylage après la séparation avec Fiat, le modèle peina a trouver sa clientèle, preuve en est de la production finale s’élevant à 84.973 exemplaires

Une réflexion au sujet de « Seat Fura (1981-1985) »

Laisser un commentaire