DSC_2306

Rétromobile 2015 : sur le stand Artcurial

  

       Au sein du salon Rétromobile, la maison de ventes aux enchères Artcurial est bien installée depuis quelques années et propose à la vente un plateau de voitures rares, toutes plus exclusives les unes que les autres. Comme il est de coutume, le stand Artcurial est le plus grand stand du salon, puisque l’ensemble du parc y est exposé, soit plus de 100 voitures, et le monde se bousculait à l’entrée de ce stand. Il faut dire que la maison Artcurial était la star de ce salon, avec la redécouverte de la collection Roger Baillon, qui était exposée dans un second pavillon. Mais pour ce stand au sein de salon Rétromobile, il n’est pas question de s’attendre à voir les véhicules de la collection Baillon, seuls les 117 lots de la seconde vente aux enchères y sont présentés. Mais la rareté des véhicules exposés attire les visiteurs, cependant, l’accès à ce stand est conditionné à l’achat du livre de la vente, lequel est disponible moyennant 50€, 80€ avec celui de la collection Roger Baillon. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’accéder à ce stand, voici la plupart des véhicules présentés, pour les autres, ce ne sera qu’une simple piqûre de rappel.

 

 Fouillaron Type G – 1904

  

                Peu de choses connues sur cette marque française, la voiture vendue était équipée d’un monocylindre De Dion et d’une carrosserie en bois réalisée dans les établissements J.Gontier à Amiens. Cette Fouillaron a été vendue 75.000€.

Rochet-Schneider Type 15.000 Torpédo – 1923

    

                   Cette Rochet-Schneider Type 1500 Torpédo avait été transformée au cours de la seconde guerre mondiale en une fourgonnette afin d’obtenir des bons de carburant. Dans les années 1980, la voiture est restaurée et sa carrosserie d’origine, qui avait été conservée, a été remontée. Vendue 22.000€

Renault Type DP Coupé Chauffeur Renaudin & Besson – 1913

    

              Cette Renault Type DP, construite en 1913 et équipée d’une carrosserie Renaudin et Besson présente une patine exceptionnelle, la voiture n’a jamais été restaurée. Toujours conservée au sein de la même famille, cette voiture a survécut aux deux conflits mondiaux. Lot non vendu.

MG F Magna F2 – 1932

    

          La MG F magna a été produite durant deux années, et était disponible en plusieurs variantes de carrosserie, dont un coupé à carrosserie fermée appelé « Foursome Coupé ». Ainsi équipée, on ne dénombre aujourd’hui que trois véhicules survivants, celui-ci a été adjugé pour 70.000€.

Peugeot Type 156 Torpédo – 1923

    

                Les Peugeot d’avant guerre demeurent rare aujourd’hui, le Type 156 présenté en 1920 n’a été produite qu’à 180 exemplaires sur deux années. Ce modèle a été vendu 100.00€.

Darmont Type V Junior – 1934

    

           Si l’ont connait Darmont pour ces cyclecars à trois roues, le Junior, moins connu, dispose bel et bien de quatre roues. Mais peu connu, ce modèle est tombé dans l’oubli, il a été vendu 19.000€.

Packard Serie 1101-718 Coupé – 1934

    

                 Cette rare Packard Serie 1101 a été vendue 80.000€.

Bentley « Derby » 3.5 Berline par Mann Egerton – 1934

    

               Cette berline bentley a été retrouvée dans un château de la région de Châteauroux où elle passait des jours paisibles. Equipée d’une carrosserie en aluminium fabriquée par le carrossier Mann Egerton, la voiture est donc exempte de rouille, et se présente ainsi dans son état d’origine. Vendue 45.000€.

Horch 853 Cabriolet – 1936

    

              Parmi les quatre constructeurs d’Autounion, Horch est le plus prestigieux de tous. Pour les années 1930, les Horch 850, 851 et 853 figurent dans la liste des voitures les plus luxueuses d’Allemagne, à coté des Mercedes. Prix non disponible.

Pur Sang Bugatti 35B Réplique – 1999

           Fabriquée par Pur Sang Argentina, cette réplique de Bugatti Type 35B  a été adjugée 210.000€.

Bugatti Type 40 Grand Sport – 1929

 (prix non disponible)

Bugatti Type 55 Cabriolet – 1932

 (prix non disponible)

Buggati Type 44 Profilé par Gangloff – 1928

             Sorti en Novembre 1928, ce châssis de Bugatti Type 44 fut habillé par la carrosserie gangloff où elle reçu une carrosserie dite « aérodynamique ». Adjugée 280.000€.

Talbot-Lago T120 baby Sport Cabriolet – 1935

               Cette Talbot-Lago T150 a été vendue pour 108.000€

Mercedes-Benz 540K Spezial Roadster Long Tail – 1938

            Voiture d’exception, la Mercedes 540K fait partie des plus belles carrosseries des années 1930. la voiture présentée lors de cette vente est une voiture reconstruite en 2004 sur la base d’un châssis détruit au cours de la seconde guerre mondiale. lot non vendu.

Peugeot 402 Eclipse – 1937

             Pour cette vente, Artcurial proposait deux Peugeot 402 Eclipse, toutes deux de 1937. La verte n’a pas été vendue, la jaune a été adjugée 162.000€.

Imperial-Chrysler C23 Cabriolet par Pourtout – 1939

         Une voiture américaine avec une carrosserie française, voilà qui est assez rare pour être signalé. mais la voiture n’aurait pas trouvé acquéreur.

Cord Beverly Sedan SC – 1937

         La Cord Beverly impressionne par sa carrosserie très moderne pour les années 1930. Estimée entre 75.000 et 85.000€, la voiture n’a pas été achetée.

Moretti  1200 Spider Michelotti – 1955

            Moretti est un constructeur-artisan féru de sport automobile, il lance les voitures de sa création sur les courses les plus célèbres de l’époque : Mile Miglia, 24 heures du Mans … Cet exemplaire, carrossé par Michelotti, n’a pas trouvé preneur lors de la vente aux enchères.

Tracta Grégoire Sport Cabriolet Chapron – 1958

             Voiture très rare et méconnue, la Tracta Grégoire n’a été produite qu’à 10 exemplaires. Présentée en 1956, en même temps que la crise du Canal de Suez, la crise qui s’en suivra fut fatale pour ce modèle.  Vendue 95.000€.

Ford Taunus 15M Break – 1957

                   Cette Ford Taunus, première du nom, présente une rare carrosserie break, n’a jamais été restaurée. Elle a été vendue 21.000€.

MG A MKII Roadster – 1961

            Cette MG A est absolument ravissante, cette voiture a été restaurée de A à Z durant deux ans par un professionnel des voitures anglaises. Vendue 25.000€.

Abarth 750 Zagato – 1957

                 Cette petite berlinette Abarth a été réalisée pour le marché américain, elle est là 17ème voiture d’une série de 21. Vendue 135.000€.

Porsche 356 A Speedster – 1958

          Cette Porsche A Speedster, vendue neuve en Californie, a été vendue 250.000€.

Porsche 356 B Super 1600 T6 Gendarmerie – 1961

                       Cette Porsche 356 B Cabriolet fait partie des 3 véhicules utilisés par la gendarmerie autrichienne, puis ensuite par les forces de police hollandaises. Ce lot n’a pas trouvé preneur.

Facel vega Excellence – 1959

                  La grande berline française des années 1950, la Facel Vega Excellence pouvait rivaliser avec les plus grands noms du monde automobile. Cet exemplaire, vendu neuf à Monaco, a rejoint la région parisienne dès les années 1960, puis de couler une retraite paisible dans les Ardennes. Adjugée 160.000€

Bizzarrini 5300 GT Strada – 1968

                Rareté absolue, la Bizzarrini 5300 GT Stradale est une voiture exclusive. Cet exemplaire a été livré neuf en 1968 à Paris et n’a jamais quitté la capitale française. Vendu 1.050.000€, cette voiture signe un record mondial de vente pour la marque italienne.

Maserati  3500 GT Spider Vignale – 1961

                Cette voiture, vendue neuve à Paris, a été remisée dans un garage durant de nombreuses année. Présentant belle patine, ce modèle, rare et exclusif, a été vendu 700.000€.

Ford Crown Victoria – 1956

              Cette Ford Crown Victoria est surprenant à plus d’un titre, outre son état parfait, l’audace du véhicule impressionne, notamment son toit transparent. Prix non disponible.

Chrysler Windsor Deluxe Cabriolet – 1955

        Prix non disponible

Mercedes 300SL Raodster – 1957

            On ne présente plus la Mercedes 300SL, ici en version Roadster. Cet exemplaire français a subit une restauration par Mercedes en 1983. Vendu 780.000€.

Ferrari 275 GTB-2 – 1966

            Jaune : cette 275 GT/B fut la propriété de Roger Vadim et Jane Fonda, elle fut vendue 2.600.000€.

Grise : la 275 GT/B grise est une version « long nez » vendue neuve en France en 1966, elle fut la propriété de l’acheteur jusqu’à la vente, et jamais cette voiture n’a été restaurée. Vendue 1.700.000€

Fiat Dino 2.4 Spider – 1972

               Sans doute l’une des Fiat les plus désirables, la Dino Spider attire les passionnés, preuve en est de son prix de vente à 128.000€.

Aston martin DB6 – 1968

                L’Aston Martin DB6 est la dernière voiture de la marque a présenter la carrosserie dite « touring », celle-ci se présente dans un très bel état, elle a été adjugée 252.000€

Aston Martin DB5 – 1965

 

Iso Grifo 7L – 1969

            L’Iso Griffo est une voiture rarissime aux performances hors du commun, elle a été vendue 340.000€.

Renault 4 de plage – 1966

                 Cette Renault 4 de 1966 a reçu une carrosserie artisanale, semble-t-il modifiée pour les besoins d’une campagne de publicité d’alors, afin de devenir une voiture de plage. A t-elle d’une certaine façon préfigurée la R4 plein air ? Adjugée 13.500€.

Porsche 911 2.2S – 1971

                  Cette Porsche 911 de 1971 a été restaurée complètement en 2000. Vendue 120.000€

Porsche 911 Carrera 2.7 RS – 1973

               La Porsche 911 Carrera est un modèle de légende, l’exemplaire proposé à la vente par Artcurial n’aurait pas été vendu. L’estimation se situait entre 380.000 et 480.000€.

Lancia Flaminia Super Sport Zagato – 1968

                    Cette Lancia Flaminia habillée par une carrosserie dessinée par Zagaro fait parti des italiennes les plus désirables. Ici, il s’agit de la version la plus abouti du modèle, avec un moteur à trois carburateurs développant 152Cv, pour une série qui n’a pas dépassé les 185 exemplaires. Vendue 185.000€.

 Dino 246 GT L – 1970

             La Dino 246 était à l’origine une voiture sportive destinée à élargir la clientèle de Ferrari. mais ce projet porté par Pininfarina ne reçu pas les faveurs d’Enzo Ferrari pour qui seul le V12 était de mise. La voiture sera donc commercialisée sous le nom de Dino, le fil d’Enzo Ferrari. Voiture remarquablement réussie, la Dino est une voiture recherchée de nos jours.   Vendue 285.000€.

Ford Cortina Lotus MKI – 1965

              Restaurée en 2005, cette Ford Cortina Lotus participe à de nombreux rallyes historiques pour lesquels elle a été préparée, la voiture a ainsi participé au rallye Monte Carlo historique 2007. Vendue 28.000€.

Lamborghini 400 GT espada Serie III – 1973

           La Lamborghini Espada est la première voiture à quatre places du constructeur italien, et n’aura été commercialisée qu’à 1.224 exemplaires. Celui-ci, de 1973 a été vendu pour 154.000€.

Lamborghini 400GT Jamara – 1972

           La lamborghini Jamara n’a été produite qu’à 350 exemplaires, celui vendu par Artcurial lors du Rétromobile 2015 est un modèle américain de 1972, adjugé 95.000€.

Lamborghini 400GT Islero S – 1969

               La Lamborghini Jamara, dans sa version S, n’a été produite qu’à 100 exemplaires. celui-ci, a été vendu 250.000€.

De Tomaso Pantera  GTS – 1973

            De Tomaso, ce constructeur italien au coeur américain, dont la pantera fut la voiture la plus vendue avec plus de 8.000 exemplaires, aidé par le réseau Ford aux Etats-Unis. pour cette vente, Artcurial alignait une Pantera GTS , une voiture rare adjugée 112.000€.

Renault 5 Turbo – 1980

              Une Renault 5 Turbo première du nom, avec son intérieur si spécifique, c’est chose rare, encore plus lorsque la voiture a un état proche du neuf. Vendue 87.000€.

Ferrari 365GT4 berlinetta Boxer – 1974

                  La Ferrari 365 GT4 figure dans la liste des Ferrari rares, puisque produite à seulement 380 exemplaires. Mais ce modèle proposé à la vente est encore plus rare du fait de sa teinte bleue foncée d’origine ! Vendue 405.000€.

BMW 3.0 CSL – 1973

           Cette BMW 3.0 CSL impressionne par sa présentation très soignée, il faut dire que la voiture a subit une restauration ces dernières années. Vendue 110.000€.

Maserati Indy 4.2 – 1968

            Cette Maserati Indy a connu une vie difficile, abandonnée au fond d’un jardin sous une bâche comme seule protection. Aujourd’hui, cette voiture est totalement à restaurer (si toutefois cela reste possible), vendue 28.000€.

Lamborghini LM002 – 1988

                Le Lamborghini LM002 est un véhicule hors du commun, produit à seulement 301 exemplaires. Adjugé 120.000€.

Maserati Quattroporte – 1988 

                 Maserati a longtemps produit une berline sportive, la Quattroporte, ce que refusait catégoriquement Ferrari. cette Quattroporte de 1988 a été la propriété du Roi Hassan II du Maroc, et adjugée 19.000€.

BMW M1 Group 5 Le Mans – 1981

             Cette rare BMW M1 Groupe 5, qui a participé aux 24 heures du Mans, n’a pas trouvé preneur.

Citroën CX Prestige Limousine Nilsson – 1989

          Seuls deux exemplaires de la CX Limousine Nilsson ont été réalisé, tous deux en 1989 pour la visite du président Mitterrand en République Démocratique d’Allemagne. Adjugée 80.000€.

Porsche 911 Speedster Turbo – 1989

                  Cette Porsche 911 Speedster est un véhicule rare, dont la production est restée limitée. Cet exemplaire d’origine californienne a été échangé contre 120.000€.

Ferrari Testarossa – 1986

              La Testarossa est une voiture mythique chez Ferrari, la ligne de la voiture a toujours su attirer la clientèle et impressionner le grand public. Pour cette vente, Artcurial a mis aux enchère une des premières Testarossa, dites « Monospecchio » avec écrous centraux, la version la plus rare. Adjugée 165.000€.

Porsche 911 964 RS – 1992

               La Porsche 911 964 RS est une Porsche exclusive, l’exemplaire présent à la vente est dans son état d’origine. Vendu 190.000€

Porsche 913 Cup GT2 – 1995

           Véritable voiture de course, cette 993 Cup GT2 a reçu une peinture réalisée par l’artiste-peintre Patrick Moya. Vendue 105.000€.

Jaguar XJ220 – 1992

         Véritable oeuvre d’art, la Jaguar XJ220 a avant tout été acheté pour sa carrosserie au design futuriste, rappelons que la voiture a été présentée en 1992. La production est resté confidientielle avec 281 unités produites, et deux ont changés de mains lors de cette vente. la grise contre 222.000€, et la bleue, totalement neuve avec seulement 813km pour 250.000€

 

Ferrari 550 barchetta – 2001

                Avec la 550 Maranello présentée en 1998, Ferrari signe son retour dans les berlinettes de grand tourisme. La version décapotable débarque en 200 et sera une série limité à 448 exemplaires. l’exemplaire proposé à la vente est le numéro 224, il a été vendu 230.000€.

Aston Martin DB7 Coupé Zagato – 2002

             Fabriquée à 99 exemplaire, l’Aston martin DB7 coupé Zagato est une voiture exclusive, ce modèle  s’est échangé contre 230.000€.

Ferrari 599 GTO – 2011

           Modèle rare, la Ferrari 599 GTO, ici avec un modèle quasiment neuf, a été vendu 370.000€.

4 réflexions au sujet de « Rétromobile 2015 : sur le stand Artcurial »

  1. Sur la marque Fouillaron, dont on ne connaîtrait, selon vous, peu de choses, et pour satisfaire une curiosité légitime, je vous renvoie au livre : « La double vie de Gustave Fouillaron, mercier à Cholet, constructeur automobile à Levallois-Perret », Ed. Pixel Press Studio (Cf. également le journal Gazoline) ainsi qu’aux aux nombreux articles que j’ai publiés sur le sujet dans diverses revues.

    Jean Maillard

  2. Merci infiniment pour tout le travail de communication effectué sur « l’affaire » Roger Baillon.
    On attend plus que le livre…
    Excellent. Félicitations.
    Je n’ai pas pu me rendre à Paris, mais je pense que les catalogues de la vente aux enchères d’Artcurial seront bientôt sur le marché du net…

  3. belle brochette de jolies voitures. Pour certaines très rares. Je ne connaissais pas ce Type de Taunus. Il est vrai que les constructeurs Allemands reprennent souvent le même nom pour une catégorie de voitures. Ainsi la première Opel Kadett daterait de 1936.Et ce nom a existé longtemps. A force il devient difficile de s’y retrouver. Je crois que l’on en est à la 7ème série de VW Golf. Renault et Citroën ont crû bon de faire pareil (Clio,Twingo,Mégane, C3, C4, C5, Picasso etc) manquent-ils à ce point d’imagination? Une autre manie des constructeurs que je trouve ridicule, c’est que dans leur pubs, ils ne parlent plus d’une voiture comme d’un objet, mais comme d’une personne. Par exemple, ils ne disent plus la Clio ou la 208 ou la DS 3 mais Clio, 208, DS3.. C’est valable aussi pour les constructeurs étrangers. Je trouve ça snob. A propos de la collection Baillon, dans les journaux écrits ou télévisés ou dans Turbo sur M6 par exemple, c’est toujours le côté spéculatif qui est mis en avant. On parle très peu du patrimoine automobile, de passion etc. C’est un peu comme pour les collectionneurs de tableaux qui ne voient que le côté valeur marchande en négligeant le côté artistique. Ce penchant « fric et m’as-tu vu » m’énerve. Le coupé Grégoire-Sport présenté ici reprenait la plateforme et la mécanique de la Hotchkiss-Grégoire avec un compresseur volumétrique en plus. Dans sa jeunesse, Françoise Sagan, dont le père, Monsieur Quoirez était ami de Jean-Albert Grégoire en a possédé un. Bonne soirée.

Laisser un commentaire