Rétromobile 2016 : Chez les constructeurs

       A Rétromobile, les stands des constructeurs sont très prisés des visiteurs car y sont présent plusieurs véhicules qui ont fait l’histoire de leur marque, des voitures de série ou encore des voitures de compétition ! On trouve pour ainsi dire de tout. Et comme les constructeurs sont présent pour communiquer, les véhicules sont accessibles, ou du moins, on peut les approcher plus près par rapport à d’autres stands. Et si certains critiquent la présence de voitures modernes, il faut rappeler que les constructeurs payent leur stand et attendent pour la plupart un minimum de retour sur investissement, sans quoi ils seraient absents…

Renault

       Rétromobile coïncidait cette année à la présentation de la nouvelle Formule 1 de Renault, et donc l’officialisation du retour de Renault dans ce que l’on appelle la catégorie reine du sport automobile. Pour l’occasion, Renaullt (et Alpine) a réalisé un stand sur son histoire sportive, allant de la Type AK de 1906 aux E-Formula actuelles. Les voitures présentaient toutes les compétitions : les records de vitesse avec la Renault 40CV des Records ou encore la Renault Etoile Filante; le Rallye avec la Renault 5 Alpine; le Dakar avec la R20 des frères Marreau, le sport sur circuit avec plusieurs F1 ou encore une R21 Supercoupe, l’endurance avec une 4CV ou une Alpine A442… Bref, un stand riche et très plaisant !

Citroën

     Chez Citroën, la politique de la maison est de laisser la place aux clubs qui animent le stand, ce qui permet une certaine proximité avec le public et de couvrir l’ensemble de l’histoire du constructeur. Citroën C6, Traction Cabriolet, CX, Méhari, 2CV étaient présentes. Notons trois véhicules remarquables (à mes yeux), la DS coupé Bossaert, la 2CV Sahara de l’ORTF, et une 2CV AZU aux couleurs de Yacco.

Peugeot 

                Chez Peugeot, même politique, la place est laissée aux clubs avec la présence d’une petite partie destinée à Simca que Peugeot a racheté à la fin des années 1970. Là encore, le stand couvre une large partie de de l’histoire du constructeur sochalien, une petite 301 Cabriolet faisait office de doyenne. Soulignons la présence d’une 302 Darl’MAt, de l’unique Peugeot 104 LM Sovra, ou encore une 205 Cabriolet Roland Garros pour ce qui est des youngtimers. Si le stand est complet et bien organisé, je suis cependant resté sur ma fin par rapport à l’an dernier…

 

Mercedes

         Cette année, Mercedes a décidé de faire une rétrospective de ses cabriolets, avec la présence de quatre ancienne. Bien évidement, la mythique 300 SL était du voyage, aux côtés d’une SL Type R113, d’une W111 et d’une vieille W188. Un beau stand mais c’est celui qui m’aura le plus déçu comparativement au stand de l’an dernier,  puisque Mercedes ne présentait que des « banalités » pour un Rétromobile. De plus, Mercedes avait su mettre en valeur ses voitures l’an dernier avec un stand qui se démarquait des autres, ce que l’on ne trouvait pas cette année… Dommage !

Porsche

Chez Porsche, on réitère une recette qui marche : présenter les modèles restaurés par Porsche France cette année et quelques pépites en provenance du musée de Stuttgart. Ainsi, une Porsche 718 RSK Spyder et une Porsche 911 GT côtoyaient des modèles plus classiques mais tous dans un état plus neuf que l’origine !

 

Jaguar et Land Rover

             Ah le stand Jaguar et Land Rover… Celui qui m’aura le plus contrarié. Certes, les constructeurs britanniques ont fait l’effort d’être présent avec un très beau stand cette année sur Rétromobile, avec de très beaux modèles présentés. Hélas, à la lecture des affiches présentant les modèles, on parle de voiture à vendre, d’investissement, de façon de maximiser sa mise en restaurant de telle façon la voiture proposée… Assurément, ce n’est pas ma vision de l’ancienne, et non plus celle de nombre de passionnés…

Bugatti

               Si Bugatti était présent cette année avec un stand présentant le prototype Vision Gran Turismo (qui était l’une des attractions du salon), celle-ci avait pour seule voisine une Bugatti Veyron Super Sport. Au vu du passé de Bugatti, une ancienne n’aurait sans doute pas été de trop…

3 réflexions au sujet de « Rétromobile 2016 : Chez les constructeurs »

  1. Pour moi Rétromobile, que je visite depuis sa création, est un formidable musée éphémère de l’automobile ancienne et j’y vais avec plaisir tous les ans. Si l’on veut voir des voitures « populaires » et pouvoir discuter avec leurs restaurateurs il faut mieux aller au Salon Champenois du véhicule de collection à Reims (12 et 13 mars cette année), de plus la bourse de piēces est plus accessible que celle de Rétromobile.
    Personnellement je vais aux deux…

  2. Bonjour
    Je vais à rétro mobile depuis longtemps et je crois que ce salon est en train de perdre son âme. Avant j avais le plaisir de rencontrer le restaurateur de la voiture présentée et de discuter avec lui. Aujourd’hui hui les stands sont barricadés, la quantité de voitures »rares »
    Provoquent une lassitude. Je ne pensais pas qu il y avait tant de Bugati vivantes,des Porsche a chaque coin de stand,peu de Cox, de Ds,de Traction. Trop de vente par des boîtes à enchère, ce salon est peut être victime de son succès mais certaines voitures n avaient rien à etre sur ce salon. Ah, au fait c était quoi le thème cette année
    Bon , l année prochaine ce sera mieux

    1. ce salon n’est plus le m^me qu’autrefois et je m’en suis rendu compte il ya deja plusieurs années. Je n’y vais plus d’ailleurs , lis les news sur les blogs sympa comme le votre

Laisser un commentaire