OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Renault 4 « Alfa Romeo » (1962-1964)

  

               Pendant quelques mois, Alfa Roméo a produit des Renault 4 pour le compte de Renault afin de servir le marché italien. Cet accord, né à l’époque où les relations entre Renault et Alfa Romeo étaient au beau fixe, ne survivra pas aux rapides dissensions que va connaitre ce couple franco-italien. En effet, ce contrat devait compléter celui de l’Alfa Romeo Dauphine, un « mariage » mal vu en Italie, qui va entrainer la fin de la Dauphine, et de la R4… Retour sur un échec.

              La Dauphine est proposée par Alfa Romeo depuis Juin 1959 et connait lors de ses premières années un certain succès. Voiture populaire assemblée par Alfa Romeo, la Dauphine présente une opportunité pour la clientèle en s’insérant entre deux rivales, la Fiat 600 et la Fiat 1100. Face à ce succès, les dirigeants d’Alfa Romeo pensent à vendre la Renault 4 dans leurs concessions italiennes, les négociations avec la Régie Renault s’engagent et vont bon train. Cependant, si les relations engagées mi 1961 se déroulent sans encombres, les nouveaux dirigeants d’Alfa Romeo ne souhaitent plus commercialiser la Renault 4, invoquant qu’elle entre en concurrence directe avec Fiat et pourrait à terme menacer l’industrie automobile italienne. N’oublions pas qu’en ce temps, Alfa Romeo était propriété de l’INI, entreprise appartenant à l’Etat italien.

   

                Par conséquent, Renault cède et donne la possibilité à Alfa Romeo de produire la R4 dans son usine de Pomigliano d’Arco située dans la région de Naples. En Novembre 1961, l’accord entre les deux constructeurs est scellé, Renault obtient en contrepartie la constitution de son propre réseau italien de distribution afin de distribuer les Renault 4 ainsi produite. Le 8 Février 1962, Renault étend l’accord de production de la Renault 4 au profit d’Alfa Romeo jusqu’en Février 1972. Mais que l’on ne s’y trompe pas, si la Dauphine était badgée Alfa Romeo, la R4 sera badgée Renault et ne sera pas intégrée à la gamme du constructeur italien.

             Tout semble être en place pour lancer la production en Italie. Les premières Renault 4 sortent des usines Alfa Romeo courant 1962, mais les défauts de fabrication se multiplient sur les R4. En bout de chaine, des membres de la Régie prennent des voitures afin de les scruter et répertorier les défauts. En janvier 1963, 139 défauts sont répertoriés, en Juillet de la même année, c’est 142 défauts récurrents listés. La Régie critique entre autre l’application des mastics, la peinture intérieure, l’étanchéité ..

  

                Renault envoie régulièrement des notes aux dirigeants de l‘usine d‘Alfa Romeo pour remédier à ces problèmes, et les dirigeants de Pomigliano ne se laissent faire et accusent Renault de ne pas envoyer les bonnes pièces. Du côté des dirigeants d’Alfa Romeo, on commence à s’impatienter, et on demande fin Mars 1963 à l’usine de Pomigliano d’intensifier les cadences de production de la R4, faute de quoi, la production de la R4 devra s’arrêter.

            De toute façon, la messe est dite ! En face, Fiat fait le forcing auprès du gouvernement italien pour instaurer une nouvelle taxe automobile, laquelle s’avère défavorable tant à l’Alfa Romeo Dauphine à la R4 d’Alfa Romeo. En 1964, la production de la R4 est contrainte de s’arrêter après 41.809 unités, la voiture n’étant plus compétitive, et il faudra encore deux ans pour écouler les stocks d’invendus.

Laisser un commentaire