small90gtr11

Renault 11 90GT (1987)

        Présentée en 1983, la Renault 11 à l’aspect plutôt passe-partout vieillit rapidement, il faut dire que son style fut initié par la R9 dévoilée deux ans plus tôt. Dès lors, la voiture arrive rapidement en bout de souffle, imposant un restylage pour le millésime 1987 mais aussi l’arrivée de séries limitées afin dynamiser les ventes. L’une d’elles fut la R11 90GT… 

Renault 11 90GT (1)

               En 1981, la Renault 9 apparaît, suivie de la R11 au coffre tronqué deux ans plus tard, ce duo vient s’insérer sur le milieu de gamme supérieur où se battent, entre autres, la Talbot Horizon, la Volkswagen Golf ou la Fiat Ritmo… Surtout, le rôle principal de la R11 est de faire oublier l’échec de la R14 (lire aussi : Renault 14). La Régie Renault ne s’aventure pas dans des folies stylistiques, la voiture est sérieuse, simple et robuste, mais à vouloir faire une voiture plaisant au plus grand nombre, Renault tombe dans l’excès en faisant une voiture lambda, sans charme particulier…

               Si la R11 damne le pion de sa quasi-jumelle R9 avec un style plus osé avec de bonnes ventes, les chiffres ne sont pas à la hauteur des espoirs de la Régie. Le style de la R11 vieillit mal face à la concurrence, Renault opère donc un restylage en 1986 (pour le millésime 1987) et lance des séries spéciales durant cette même période : Spring, Broadway… et 90GT. Cette dernière est sans doute la moins connue de toute, et pour cause, elle est la moins produite avec 3.000 exemplaires.

Renault 11 90GT (2)

               La R11 90GT est réalisée sur la base de la GTX et embarque donc le moteur  F2N de 1.721cm³  alimenté par un carburateur double corps et accolé à une boite manuelle à cinq rapports, sortant 90Ch au total. L’intérêt de la R11 90GT est de proposer une version à philosophie « sportive » pour les jeunes père de famille ne souhaitant pas (ou ne pouvant pas) déplacer leur famille dans une R11 Turbo.

                Ainsi, la R11 90GT offre un look sportif en reprenant les pare-chocs de la Turbo avec antibrouillards à l’avant, des coquilles de rétroviseur de la couleur de la carrosserie, et des jantes 13 pouces en alliage. Quant aux teintes, seul le blanc ou le rouge sont disponibles, réhaussé d’un jonc cernant la caisse pour singer les GTI de la même époque. Quelques autocollants « 90GT » viennent prendre place sur les custodes et le hayon pour relever la présentation.

Renault 11 90GT (3)

                Dans l’habitacle, les occupant sont cachés derrières des vitres légèrement teintées, et assis sur des fauteuils « pétale » recouvert d’un tissu à damier spécifique au modèle. Le conducteur dispose du volant de la R11 Turbo sur lequel est greffé un logo « 90GT ». En option, l’acquéreur d’une R11 90GT pouvait rajouter les vitres électriques à l’avant,  la fermeture centralisée des portières, et la radio.

                  Disponible en version trois ou cinq portes, la R11 90GT n’est pas commune à croiser sur nos routes, ce qui en fait une voiture intéressante à préserver dès aujourd’hui, surtout dans sa variante à trois portes quasiment introuvable de nos jours !

5 réflexions au sujet de « Renault 11 90GT (1987) »

  1. Coucou tout le monde je restaure actuellement une 90 gt abandonner dans une cour du paye de Bray, banche 5 portes, je confirme la nostalgie que l’on peut avoir sur ces modèles des années 80 et la ronce série spéciales gt à marquer notre jeunesse. J’ai donc sauver cette caisse de la casse car était en état épave et vive le 1l7 double corps z10.
    Seb du 28.

  2. Bonjour,

    Alors la j’ai carrément les boules. La R11 90 GT à été ma première voiture après l’obtention de mon permis de conduire en 1996. J’ai du m’en séparer en 2000 car je devais faire pas mal de route et j’ai opté pour une R25 TurboD. La R11 a été vendue à un agriculteur et il y a de fortes chances pour que cette dernière soit morte dans les champs…

    Si j’avais su que ce modèle avait été produit qu’à 3000 exemplaires je sais pas comment, mais je me serais mis cette petite bombe de côté. La mienne était rouge et possédait un toit ouvrant. Elle était magnifique et pulsait vraiment avec sa double carburation. J’ai encore le souvenir de la sensation quand on appuyait franchement en seconde. Un bon petit coup de pied au cul. J’en ai déposé des bagnoles qui se mettaient à ma gauche… J’ai plus trop de souvenirs de sa vitesse de pointe mais je me rappel que ça pouvait pousser très fort sur voie rapide (autre temps, autre mœurs on va dire).

    Que de souvenirs à son volant. En 2001 j’ai eu l’opportunité d’acheter une R25 V6 Turbo Baccara pour troquer ma R25 TurboD. Je n’ai pas saisis cette chance que j’avais (7000 fr…). Le hic venait de sa conso car j’avais 550/600 km par semaine à faire minimum. Donc en gros j’ai eu deux voitures d’exceptions entre les mains et j’ai grave merdé à chaque fois.

    Actuellement je suis avec Mégane 4 GT et je dois dire que j’ai les souvenirs de GT qui reviennent. La fougue de la jeunesse en moins…

  3. C’est une bonne auto, mais beaucoup de voitures sont largement mieux et c’est pas pour cela qu’il s’en est vendue plus, c’était une auto bon marché correcte en qualité de fabrication, une tenue de route contestable comme son confort… Si on va par là, les Dacia sont des voitures extraordinaire puisqu’il s’en vend beaucoup!……..

  4. Le duo Renault 9 / Renault 11 reste aujourd’hui le troisième modèle français le plus vendu avec 6,3 millions d’exemplaires derrière la Peugeot 206 et la Renault 4, d’où pouvez-vous affirmer que le sucés n’est pas au RDV ? « Dès lors, la voiture arrive rapidement en bout de souffle »: vous ne savez pas de quoi vous parlez.

  5. Bonjour le 1721cc F7N fonte mince culasse alu 1 act fut monté à Cléon mais l’appellation Cléon s’applique surtout au ‘fonte’ qui débuta sur la R8 et au bloc ‘alu’ qui équipait d’abord la R16. Le premier F fut le 1.6D des R9 et R11 diesel F8M.
    Le dernier de la lignée F est le F4R 2.0 16v qui équipa des Duster 140cv ou Logan RS en Russie mais surtout en version turbo les dernières Megane RS 275 cv. J’ai possédé une R11 GTX excellente voiture à la direction un peu lourde, les DA n’equipaient que les ‘hauts de gamme’ à l’époque.

Répondre à Ced Annuler la réponse.