smallassurance

Guide : assurer sa voiture ancienne

                        L’automobile de collection, contrairement à une automobile moderne, est un objet de loisirs et de plaisirs. L’utilisation qui en est faite est totalement différente d’une voiture récente, les assureurs l’ont bien compris. C’est pourquoi la plupart proposent des assurances spécifiques pour nos anciennes : l’assurance collection. Nous essayerons au cours de cet article d’en esquisser les contours et d’en dresser les avantages et inconvénients.

Citroën 2CV accidentée

                  L’assurance collection n’est pas régie par une loi spécifique, c’est donc les conditions classiques de l’assurance automobile qui s’y appliquent. Dès lors, chaque assureur est libre de proposer ou non une assurance pour les voitures de collection dans sa gamme de produits, et quand cette offre existe, c’est encore et toujours l’assureur qui en définit unilatéralement les conditions. Dès lors, il parait difficile de faire un article qui soit vrai pour toutes les assurances sur le marché, mais heureusement pour nous, la quasi-totalité des assurances de collection se ressemblent.

Qu’est-ce que l’assurance voiture de collection ?

                L’assurance voiture de collection est ni plus ni moins qu’une simple assurance automobile, laquelle est obligatoire depuis 1958 et permet d’apporter un soutien financier subie par la victime d’un accident de la route sans que le responsable de l’accident n’ait à payer les frais en découlant. Par conséquent, l’assurance de collection permet de rouler sur la voie publique en remplissant les conditions imposées par cette loi.

                 Mais l’assurance de collection est une assurance spécifique par ses prix et par ses garanties. Tout cela nous mène vers les conditions à remplir pour souscrire une telle police.

Les conditions de l’assurance de collection

                 Pour assurer une voiture de collection, il faut bien évidement avoir une voiture ancienne, mais également disposer d’une voiture plus récente. A cela s’ajoutent quelques conditions sur le conducteur qui souhaite s’assurer. Regardons en détails ces conditions :

Qu’est-une « voiture ancienne » ?

                  Voilà une affirmation qui coule de source, pour s’assurer en collection, il faut une voiture de collection. Mais essayez-donc de définir le terme « voiture de collection ». Voilà une notion creuse sur lequel chaque passionné y met sa propre définition.

                     Sur le plan législatif, la voiture de collection est, selon, l’article R311-1 du Code de la Route un véhicule ayant plus de 30 ans d’âge. Mais tous les assureurs ne s’en tiennent pas à cette définition, et les critères d’évaluation diffèrent selon les compagnies. Pour certain, l’assurance collection n’est possible qu’aux voitures ayant plus de 30 ans, mais la majorité des assureurs estiment que passé 20 ans, la voiture est assurable en collection. Enfin, plus rares, certaines compagnies considèrent comme « collection » des voitures de plus de huit ans d’âge lorsque le véhicule présente une certaine rareté.

                      En définitive, à chaque assureur sa vision de la voiture de collection, tentez votre chance auprès de chaque compagnie pour faire des devis afin de vérifier si votre voiture est exigible à ce type de contrat. Mais n’oubliez pas que les assureurs sont maîtres chez eux et peuvent refuser d’assurer certains véhicules ne justifiant pas, à leurs yeux, un caractère « collection ».

Carte grise de collection ?

                 Attention, beaucoup de personnes entrant dans le monde de la voiture ancienne pensent que pour bénéficier d’une assurance collection, il faut une Carte Grise Collection. Cette remarque est fausse pour la quasi-totalité des compagnies d’assurance, il est en effet possible d’assurer en collection une voiture ancienne ayant une carte grise normale. Et la réciproque est vraie, on peut assurer « normalement » une voiture en Carte Grise Collection. pour en savoir plus sur la carte grise de collection : Guide : la Carte Grise de Collection.

Disposer d’une voiture récente

                   Impossible d’y échapper, les assureurs imposent que le propriétaire d’une voiture ancienne possède un véhicule moderne pour ses trajets quotidiens afin de souscrire une assurance collection. La raison est simple, l’assurance collection est établie sur la base d’un usage de loisirs, par conséquent, la voiture ancienne n’a pas a être utilisée au quotidien. Ainsi, la potentialité du risque accident diminue, d’où les prix bas pratiqués sur cette garantie.

L’exclusion des jeunes conducteurs

               L’assurance collection présente peu de risques aux yeux de l’assureur, puisque la voiture ancienne est en principe l’apanage de personnes d’un certains âge, étant assagies dans l’utilisation de l’automobile. De plus, l’utilisation faite d’une voiture ancienne se veut plus « courtoise » avec les autres usagers et vis-à-vis des règles du code de la route .C’est pourquoi les assureurs excluent de l’assurance de collection les conducteurs à risque, dont les jeunes conducteurs. Les compagnies d’assurances imposent ainsi, selon leurs contrats, d’avoir soit 25 ans, soit d’avoir trois ans de permis, voire les deux conditions. La chose est identique avec les conducteurs ayant fait l’objet d’un retrait de permis ou ayant un malus…

Autres conditions…

                 A côté de ces conditions que l’on retrouve sur chaque police d’assurance collection, l’assureur peut imposer d’autres conditions, comme un kilométrage annuel limité, ou encore l’interdiction du prêt de volant.

assurance

Avantages/inconvénients

                       L’assurance de collection propose à quelques choses près les mêmes garanties que pour les voitures modernes, ainsi, le choix vous est permis entre une assurance minimale, dite « au tiers » mais aussi diverses options qui permettent d’aller vers une assurance « tous risques ». Tout est une question de budget.

                Du côté des avantages, l’assurance de collection permet de s’adapter à nos anciennes : certains contrats proposent comme valeur de remboursement celle de la « cote officielle des voitures de collection » et non sur la valeur argus, ce qui permet d’avoir une valeur plus élevée. Bien évidement, pour plus de sérénité et éviter tout litige avec la compagnie d’assurance, il est préférable d’assurer sa voiture de collection sur la base d’une estimation réalisée par un expert car cette valeur sera agrée par l’assureur lors de la signature du contrat.

                      Egalement, certaines assurances collection comprennent une assurance circuit, ce qui permet d’utiliser sa voiture ancienne sur un circuit automobile ou lors de manifestations sportives et d’être couvert par l’assurance, tel n’est pas le cas avec une assurance classique.

                  Autres avantages, le prix de l’assurance de collection est avantageuse par rapport à une assurance « normale », et pour les grands collectionneurs, certains assureurs proposent une formule « flotte » qui permet de bénéficier d’un prix fixe pour un nombre illimité (en principe) de véhicules. Entre les deux, les assureurs proposent un prix dégressif plus le nombre de véhicules assurés est élevé, et parfois des réductions pour les personnes adhérentes à un club de passionnés de véhicules anciens.

                  Mais si les prix sont plus bas que pour l’assurance normale, cela tient aux restrictions de l’assurance de collection. Ainsi, comme désavantages, on ne peut utiliser cette assurance pour rouler au quotidien avec une voiture ancienne, la quasi-totalité des contrats d’assurance collection interdisent les trajets professionnels ou les trajets domicile-travail ou tendent à les limiter à un nombre dérisoire (ex : 1 par mois).

                 Autre désavantage, compte-tenu du faible prix de cette formule, certaines compagnies d’assurances excluent de l’assurance collection des véhicules à vocation sportifs, sont parfois exclues certaines marques (Porsche) ou des véhicules selon leur puissance.

4 réflexions au sujet de « Guide : assurer sa voiture ancienne »

  1. la carte grise collection est un atout pour le CT car il est tous les cinq ans , alors que la carte grise normal est tous les deux ans . de plus il est plus aisé aujourd’hui de trouver des pièces d anciennes avec internet qu il y a 20 ans . MA RAISON DE ROULER EN ANCIENNE , j ai une 607 HDI et je viens de pété le turbo à cause du FAP , et bien je suis heureux d avoir une voiture de 41 ans pour me dépanner

  2. Attention aussi à certains assureurs qui imposent que le véhicule assuré en collection soit parqué dans un garage clos. Personnellement j’ai préféré assurer mon véhicule (carte grise collection) en assurance auto classique. Là où j’ai compensé l’écart de tarif c’est grâce au fait que mon assureur réduit ma prime car je déclare faire moins de 8000km par an.
    Et au moins, si exceptionnellement mon véhicule normal est en réparation, je peux prendre ma collection les yeux fermés pour aller travailler :)

    1. Il est vrai, certains assureurs imposent des conditions plus restrictives, mais elles sont tellement nombreuses et variées d’un assureur à l’autre que faire la liste serait difficile.

      Je pense que votre solution est le meilleur choix, l’assurance normale mais avec un seuil de kilomètres à ne pas dépasser annuellement est une très bonne alternative à l’assurance collection pour qui voudrait rouler de temps à autre avec son ancienne.

      Cordialement

      Alex »

Laisser un commentaire