smallfi124sc

Fiat 124 Sport Coupé (1967-1975)

            En 1966, Fiat présente sa nouvelle berline, la Fiat 124 dont l’ambition est de conquérir un public souhaitant désormais rouler avec autre chose qu’une voiture populaire. L’époque est aux voitures de loisirs, coupés et cabriolets en tête, c’est donc logiquement que la berline italienne se décline en différentes variantes. Cap sur le coupé nommé 124 Sport…

Fiat 124 coupé 1 (3)

              La fin des années 1960 est une époque dorée pour Fiat, la berline 124 s’impose rapidement, elle est rapidement rejoint en 1966 par sa déclinaison cabriolet dessinée par Pininfarina et qui n’a en réalité peu de choses en commun avec la berline, cette 124 Spider plait au public et les ventes cartonnent. Et n’oublions pas que Fiat se rapprochait de Ferrari en ce temps, ce qui avait donné naissance à la Fiat Dino.

              Face à ces différents succès, Fiat ne pouvait laisser sa gamme sans coupé plus accessible que la Dino, c’est logiquement la Fiat 124 qui prête sa base pour une nouvelle modification. Cette fois, le coupé 124 ne fut pas l’œuvre d’un carrossier mais du Centre de Style Fiat qui avait à sa tête Mario Boano. L’objectif était de réaliser une voiture industrialisable facilement sans investir de lourds capitaux.m, raison pour laquelle le coupé 124 reprend la base de la berline. Pour donner un côté racé à la carrosserie, l’empattement de la 124 Sport Coupé est rallongé de 14cm .

                  La Fiat 124 Sport Coupé est rapidement prête, la présentation au public s’effectue lors du salon de Genève 1967 aux côtés de la Fiat 124 Break, la voiture présente une ligne moins séduisante que les robes Pininfarina mais la carrosserie de la 124 Coupé a de quoi plaire, alliant l’élégance aux lignes sportives. La fiche technique n’amène rien de nouveau, le client a toutefois la bonne surprise de trouver sous le capot de moteur de la 124 Spider : un quatre cylindres de 1.438cm3 à double arbre à came, alimenté par un carburateur Weber, disponible avec une boite quatre ou cinq rapports, et proposant 90Cv.

Fiat 124 coupé 1 (2)

                Surtout, la Fiat 124 Sport Coupé s’offre à un prix très bas, sans oublier l’important habitacle permettant à quatre personnes de prendre place, ce qui fait le succès rapide de ce modèle, au point de devenir rapidement une voiture banale dans le paysage automobile. Un succès qui pousse Fiat a opérer un restylage de la voiture dès 1969 afin d’uniformiser sa gamme et donner un air de Dino à la petite 124 Sport Coupé.

                 Cette seconde série voit sa face avant totalement remaniée avec quatre optiques, des clignotants rectangulaires. L’arrière bénéficie aussi de quelques changements, et non des moindre avec la malle qui change, ainsi que les feux. Pour les clients désireux de versions sportives, la 124 Sport Coupé série 2 offre, en plus du moteur 1400, un 1.600 de 110Cv issu de la Fiat 125 complète l‘offre, il est alimenté par deux carburateurs Weber, il permet une vitesse de pointe à 180km/h. Hélas, Fiat mise davantage sur le confort que sur l’agrément de conduite, la voiture perd sa barre antiroulis à l’arrière et la suspension offre une moins bonne tenue de route.

Fiat 124 coupé 3 (1)

                  Pour faire durer la Fiat 124 Sport Spider, une troisième série est présentée en août 1972 et commercialisée à partir de janvier 1973. La face avant est encore une fois revisitée avec une nouvelle calandre, le capot reçoit une entrée d’air. La 124 Coupé s’offre aussi des baguettes latérales, une grille en plastique apparaît derrière la custode, et les feux sont placés aux extrémités de la face arrière. Cette fois, Fiat mise sur le haut de gamme, l’habitacle se pare de velours tandis que les moteurs 1.600 et 1.750 de la Fiat 132 se logent sous le capot.

Fiat 124 coupe USA

                   La Fiat 124 Sport Spider fut produite jusqu’en 1975, avec une nouvelle version apparue dans les derniers mois de la voiture afin de pouvoir s’exporter aux Etats-Unis. Produite à 299.686 exemplaires, la Fiat 124 Coupé est une belle réussite, mais la palme revient à la première version et ses 113.000 exemplaires. Les autres versions feront moins bien, 98.000 unités pour la série 2 et 75.000 pour la troisième version…

Laisser un commentaire