smallferr330p4

Ferrari 330 P4 (1967)

                 Les 24 heures du Mans ont vu de nombreux bolides se disputer la victoire, certains d’entres eux sont rentrés dans la légende de l’automobile, notamment dans les années 1960 quand la bataille ferait rue entre Ford et Ferrari. Le constructeur italien réplique avec la 330 P4, une voiture qui sans gagner l’épreuve mancelle marqua au fer rouge l’esprit du Mans… 

Ferrari 330 P4 (7)

                 Dans les années 1960, Ferrari règne sur les 24 heures du Mans et signe victoire année après année. C’est aussi à cette époque que le géant américain Ford a des yeux sur le constructeur italien, n’arrivant pas à vaincre au Mans avec ces Cobra, l’idée d’un rachat de Ferrari pour en faire une filiale émerge. Enzo Ferrari entre volontiers dans la discussion afin que sa firme soit épaulée par un grand groupe afin d’avoir une visibilité sur le long terme.

Ferrari 330 P4 (6)

              Les discussions avancent tellement que Ford se pense près d’une signature définitive, mais Enzo Ferrari laisse tout tomber au dernier moment pour se tourner vers Fiat. Ford piqué au vif met alors ses ingénieurs sur un projet de voiture capable de gagner le Mans et prendre la place de Ferrari. Ainsi naît la Ford GT40 qui arriva a rafler la victoire au Mans dès 1966, cette voiture occupe même l’ensemble des places du podium, renvoyant les Ferrari 330 P3 aux oubliettes.

Ferrari 330 P4 (5)

                  La rivalité Ford-Ferrari est donc à son paroxysme, le constructeur italien digère son échec et esquisse sa revanche pour donner naissance à la Ferrari 330 P4, une évolution sur base de 330 P3. La voiture s’équipe d’un V12 de quatre litres de cylindrée, avec trois soupapes par cylindre et quatre arbres à cames en tête. Le moteur est alimenté par une injection Lucas, accolé à une boite manuelle à cinq rapports,  et développe 456Cv.

Ferrari 330 P4 (3)

          Ce modèle arrive sur les pistes au début de la saison 1967 et apparaît déjà comme une rivale sérieuse à la Ford GT40. Le premier affrontement tourne à l’avantage des Ferrari avec un triplé aux 24 heures de Daytona. Ford n’a pas dit son dernier mot non plus, la Ford GT40 qui était à sa  version MKIIB passe ainsi à la version MKIV suite à cet échec.

Ferrari 330 P4 (2)

             La seconde confrontation entre les deux voitures, ce fut les 24 heures du Mans, les essais préliminaires d’avril tournent en faveur des Ferrari, mais les essais officiels voient les Ford briller.  Sur la grille de départ, les Ford sont bien devant les Ferrari, la confrontation peut avoir lieu. Durant les 24 heures, Ford perd rapidement trois de ses quatre GT40 mais la dernière fait la course en tête, suivie des Ferrari 330 P4 qui n’arrivent pas à revenir sur elle. Au final, la 330 P4 prend les deuxième et troisième places, un échec pour Maranello. Malgré ce manque de réussite, la Ferrari 330 P4 marque durablement les esprits par ses lignes, qui en ont fait une voiture mythique !

Ferrari 330 P4 (8)

                   Pour la dernière épreuve de la saison 1967, les 1000km de Brands Hatch, une Ferrari 330 P4 est allégée de 40Kg en la transformant en spider, la voiture termine à la seconde place derrière une Chaparral, ce qui permet à Ferrari de rafler le titre de champion à Ferrari. Face aux performances impressionnante des voitures et une course à la puissance de plus en plus folle, les instances sportives mettent un coup d’arrêt à cette rivalité en limitant la cylindrée à trois litres en 1968.

Ferrari 330 P4 (4)

                 Au final, la Ferrari 330 P4 fut fabriquée à trois exemplaires, un quatrième exemplaire fut élaborée sur la base d’une 330 P4 pour les 24 heures du Mans. Deux exemplaires sont transformés après la saison 1967 en Ferrari 350 Can-Am, le dernier exemplaire est donc le seul survivant . Inutile de vous dire que le prix de ce modèle est exorbitant ! Mais comme la Ferrari 330 P4 a marqué les esprits par ses lignes, nombre de répliques existent, plus ou moins officielles…

Laisser un commentaire