smallfacvegexcl

Facel Vega Excellence (1958-1964)

                  Les années 1950 sont les heures noires de l’automobile de luxe française, puisque les rares marques de prestige à avoir survécus à la seconde guerre mondiale vont disparaitre. Adieu les Delage, les Delahaye, Hotchkiss, … Pour autant, même si la clientèle des voitures de luxe diminue et que la politique nationalise mise avant tout sur l’automobile populaire, une marque va tenter de s’inverser la tendance, Facel-Vega, avec un coupé de luxe, suivi en 1956 avec une berline haut de gamme : l’Excellence.

facel vega excellence (2)

                Si les grandes marques de luxe sont aux abois dans les années 1950, les grands constructeurs vont tenter de prendre le relais, mais leur production reste bien moins prestigieuses que les marques de luxe des années 1930. Seule la DS de Citroën présentée en 1955 arrive à tirer la production nationale vers le haut, mais avec un petit quatre cylindres toutefois… Facel Vega apparaît en 1954 avec la présentation d’un coupé de luxe équipé d’un moteur américain.

             Facel Vega se porte à merveille, si bien que le désir d’élargir la gamme apparaît. Ainsi sur la base du coupé de 1954, une berline est réalisée en rallongeant le châssis, ce sera l’Excellence. La voiture est présentée pour la première fois au salon de Paris d’octobre 1956 puis homologuée en 1958 avec le moteur Chrysler qui équipe les FV4, à savoir un V8 de 6,4 litres développant 375Ch. Avec un poids légèrement supérieur à deux tonnes, la voiture peut toutefois rouler jusqu’à 200k/h.

            L’objectif de l’Excellence, c’était de déloger les Rolls Royce et autres Bentley, et pour se démarquer dans ce domaine, la voiture reprend les lignes du coupé FV, et surtout, s’équipe de quatre portes antagonistes et sans montant central. Un choix osé dans un secteur plutôt conservateur, mais qui est un véritable atout sur le plan du style. De plus, la ligne de la voiture a des airs d’américaines, ne serait-ce par ses dimensions, mais aussi le chrome qui est abondant ou la forme des ailes arrières; de quoi impressionner et plaire à une certaine clientèle.

facel vega excellence (1)

                Rapidement, la Facel Vega Excellence va devoir être modernisée, puisque le V8 Chrysler de 6,4 litres n’est plus produit, ainsi, la première génération nommée Excellence EX ne fut produite qu’à 11 exemplaires. Ainsi, l’EX1 la remplace avec un V8 Chrysler de 5,9 litres et développant 360Ch, elle arrive en Septembre 1958 et fut la version la plus produite avec 134 exemplaires. Ensuite, arrive en Juillet 1961 l’Excellence EX2 avec un V8 de 6,3 litres et 325Ch (ou 305 en boite automatique).

                 Outre un changement de moteur, la Facel Vega EX2 adopte un pare-brise panoramique, et les ailes arrières sont légèrement retouchées, mais seuls huit exemplaires furent réalisés.

facel vega excellence (4)

              Au final, la production de l’Excellence s’arrête en 1964 avec la disparition de Facel Vega, le compteur restant bloqué à 163 exemplaires. L’Excellence a ainsi connue une carrière en demi-teinte, si les ventes sont bonnes lors des premières années, elles s’effondrent rapidement, la crise du canal de Suez en 1956 n’aidera pas à la diffusion du modèle, et l’absence d’aide de la part des pouvoirs publics pour ce constructeur lui seront fatal. Sachez aussi que le prix de vente exclusif du modèle, 4.500.000 Francs (soit plus de 11 Renault 4CV de la même époque) ne contribue pas à la diffusion de ce modèle qui se veut exclusif, et qui l’est encore de nous jours, car la Facel Vega s’échange au prix de biens immobiliers de nos jours, parfois plus…

Pour continuer l'aventure sur la Facel Vega Excellence, je vous propose l'article de Boitier Rouge : Facel Vega Excellence : la Rolls française.

Laisser un commentaire