small

Renault 4 Parisienne (1963-1967)

           Si on retient la Citroën 2CV Spot comme première série limitée automobile en France (alors qu’elle a été devancé d’un mois par une Simca 1000), quid de la Renault 4 parisienne ? En réalité, la R4 parisienne n’est pas à proprement parler une série limitée, puisque elle a été proposée durant quatre au catalogue de la Régie sans limitation du nombre d’exemplaire. Mais son histoire ressemble fort à celle d’une série limitée …

           Présentée en 1961, la Renault 4 vise une clientèle très large en s’insérant sur le créneau des voitures populaires aux côtés de la 2CV. D’ailleurs, sur bien des points Renault semble s’être inspiré de la petite Citroën pour proposer sa voiture populaire, qui sur bien des points parait plus pratique. D’ailleurs, si la 2CV a une image de voiture rustique, Renault va travailler sa communication pour la R4 afin de la faire apparaître comme une voiture urbaine.

             En 1963, avec le magazine Elle, un partenariat est réalisé afin de féminiser l’image de la petite Renault, c’est l’opération « Elle prend le volant ». Cette dernière se déroule du 8 Mars au 15 Juillet 1963, le magazine Elle propose à ses lectrices de tester une R4 Super durant 48 heures, pour cette occasion, les Renault 4 sont décorées de peintures laquée noire avec un cannage motif paille ou écossais. Cette opération fut un véritable succès, puisque pas moins de 4.200 lectrices essaieront ces Renault 4.

            Face au succès de l’opération, Renault lance dès Septembre 1963 la Renault R4L La Parisienne est proposée dans le catalogue de la Régie. Cette version se base sur la R4L Super dotée du moteur 800-01 de 5Cv, et n’est proposée qu’en une seule teinte : le noir Médicis 699, la cliente n’a le choix que sur le motif du cannage qui se situe sur les portes : un cannage jaune, ou un cannage écossais vert ou rouge. D’ailleurs, par rapport aux R4 Super de l’opération « Elle prend le volant », la R4 Parisienne perd quelques décorations, notamment le cannage sur le volet d’aération et quelques liserés sur la carrosserie. Mais pour se différencier, un monogramme « 4 Parisienne » est apposé sur le hayon. En 1964, cette version s’affiche à 6.610 Francs, la R4L Super dont elle reprend la base était quant à elle commercialisée 6.350 Francs.

Renault R4 Parisienne

           La R4 Parisienne évoluera mécaniquement au fil des évolutions apportées à la gamme Renault 4, seuls les coloris change : le bleu marine 414 apparaitra en 1965, cette année le prix passe à 6.250 Francs. Pour le millésime 1966, seul le bleu marine est disponible, le monogramme du hayon migre vers l’aile avant droite, et désormais, le moteur 680-02 de 4Cv est disponible.

             C’est en Juillet 1966 que le modèle évolue, nouveau tableau de bord, nouveau volant de couleur marron, nouveau dessins des fauteuils, et nouveau panneaux de portes. Le prix augmente par la même occasion, il faut désormais débourser 6.420 Francs pour acheter la Renault 4 parisienne.

              Pour le modèle 1967, peu d’évolutions si ce n’est l’arrivé de deux nouveaux coloris au nuancier, avec le Vert 939 et le Bordeaux 721. En Octobre 1967, la Renault 4 subit un léger lifting, la calandre est désormais plus large et englobe les phares, et une nouvelle boite de vitesses, et désormais, la R4 Parisienne est disponible sans le cannage pour 6.680 Francs, 6.780 Francs avec cannage.

Renault R4 Parisienne rouge

            Le 15 mai 1968, Renault présente la Renault 4 Plein Air, ce qui signe la fin de la Renault 4 Parisienne. Et malheureusement, le nombre d’exemplaires produits est hélas inconnu.

Une réflexion au sujet de « Renault 4 Parisienne (1963-1967) »

  1. personnellement, je préfère les versions à motifs écossais vert ou rouge au cannage. je n’en ai connu qu’une seule dans la 2ème moitié des années 60. elle était noire à motif écossais rouge dans un tout petit village du 54. C’était la fille d’une amie de ma mère qui possédait cette voiture.

Laisser un commentaire