z.smallBMW 600

BMW 600 (1957-1959)

           Avec l’important succès rencontré par la BMW 300 Isetta, BMW cru bon de dupliquer la recette pour proposer un véhicule plus grand qui resterait dans le même esprit, une petite voiture aux formes rondes et propulsé par un moteur de moto. Mais la voiture, sans doute arrivée trop tard sur le marché, ne prend pas, et sera un échec commercial. Néanmoins, c’est avec cette voiture que BMW débute réellement son processus de remise sur pied …

          Présentée au milieu de l’année 1957, la BMW 600 est une petite voiture/grande microcar réalisée sur la base de la 300 Isetta, mais tout en étant capable de transporter quatre personnes et non plus deux comme sur la version initiale. Et si l’Isetta n’était qu’une voiture produite sous licence, la BMW 600 est pure une création BMW.

           Pour comprendre cette voiture, il faut revenir sur l’histoire de BMW, un constructeur en crise dans les années 1950, lequel ne doit son salut depuis 1954 au succès rencontré par la 300 Isetta, qui s’écoule à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires par an, mais si cette production était profitable à la marque, la 300 Isetta n’était qu’une voiture à deux places, ce qui coupait BMW du marché des voitures populaires pour lequel quatre places étaient un minimum. Or, ce marché naissant allait devenir des plus importants.

             Elargir la gamme paraissait vital pour BMW, mais la marque ne dispose pas des moyens de développer une nouvelle voiture. En effet, si la 300 Isetta se vend bien, une mauvaise estimation du cout de production de la voiture ne permet plus à BMW de retirer une marge de la vente du modèle. Par conséquent, les ingénieurs de BMW sont contraints de reprendre la base de l’Isetta pour en décliner une version quatre places.

BMW 600 Isetta Prototype

             Un premier prototype est réalisé courant 1956, lequel ressemble à une Isetta que l’on aurait étirée et équipée d’une porte latérale. Ce prototype sera par la suite corrigé par le styliste Michelotti, lequel va doter le BMW 600 d’un impressionnant pare-chocs avant soulignant la face avant du véhicule, et lui octroyer des montants plus fins.

            Pour mouvoir correctement l’Isetta à quatre place, BMW décide de mouvoir la voiture avec un bicylindre à plat de 582cm3 accolé à une boite à quatre rapports entièrement synchronisés. Développant 19,5 chevaux, il permettait à la 600 d’atteindre une vitesse de pointe proche des 100km/h, aidé en cela par le poids plume de l’auto, pesant 515kg sur la balance. A noter qu’en option était disponible une boite de vitesse semi-automatique !

             Pour le reste, la BMW 600 reprend beaucoup à la 300 Isetta, à commencer par sa suspension avant et sa porte avant ! Les places arrières quant à elles étaient accessibles par une petite porte se situant sur le côté droit du véhicule.

              Mais dès son lancement, les ventes de la BMW ne décollent pas comme espéré, en effet, le marché allemand commençait à évoluer, le client ne voulait pas d’une voiture ressemblant à une microcar, et préférait pour le même prix acheter une voiture d’occasion, ou encore une VW coccinelle. Au final, la BMW 600 fut commercialisée d’Aout 1957 à 1959, deux années pendant lesquelles 34.813 unités furent écoulés.

              Si la BMW 600 n’a pas eu le succès escompté, il faut toutefois remarquer que cette voiture a joué un rôle important dans la remise à flot de BMW. En effet, voyant que cette voiture ne répondait plus aux attentes de la clientèle, BMW donne écho au projet de Wolfgang Denzel, importateur de BMW en Autriche, lequel propose sur la base du BMW 600 une voiture aux formes plus conventionnelles. Corrigée par Michelotti et équipée d’un moteur plus gros, cette nouvelle voiture, la BMW 700, relancera la marque vers le succès…

Laisser un commentaire