smallvisasext

Citroën Visa Sextant (1980)

                 A la fin des années 1970, les séries limitées apparaissent dans la sphère automobile européenne,  Citroën saura en jouer en créant de nombreuses séries limitées afin de dynamiser ses différents modèles. 2CV, Dyane et Visa y passent, arrêtons-nous sur ce dernier modèle avec la seconde série limitée sur base de Visa : la Sextant.

Citroën Visa Sextant (3)

                       Depuis la 2CV Spot présentée en Avril 1976, Citroën propose chaque année une série limitée : la Dyane Caban en 1977, GS Basalte en 1978 et Visa Carte Noire en 1979, pour arriver à la Visa Sextant en 1980. Ces deux séries limitées sur base Visa reprennent la même base, à savoir la Visa Super et son moteur quatre cylindres. Mais contrairement à la Carte Noire, la Sextant dispose d’une décoration plus gaie, et surtout plus complexe à réaliser. En somme, Citroën sort là une véritable série limitée, à la décoration attractive et aux couleurs vives, à l’instar d’une 2CV Spot. Et encore une fois, Citroën embrase à nouveau la thématique de la mer pour cette série limitée, la même chose avait été effectuée sur la Dyane Caban en 1977.

Citroën Visa Sextant (2)

                   La Visa Sextant est réalisée sur la base d’une Visa Super dans une teinte Blanc Meige, à laquelle va être rajouté des décorations de couleur Bleu Azurite. Ainsi, le toit, les bas de caisse sont bleu, ainsi qu’un filet à hauteur des poignées de porte, sans oublier la partie supérieur du hayon. Pour les roues, la Visa Sextant se pare de jantes en tôles teintes en blanc avec des petits enjoliveurs chromés. Et pour aller avec la double teinte de la voiture, les pare-chocs sont en plastique bleu teintés dans la masse.

                Côté équipement, la Visa Sextant se dote d’un essuie-glace arrière, mais aussi d’un prééquipement radio, d’appui-tête sur les fauteuils avants,  une planche de bord en plastique et des vitres teintées. En somme, la Sextant s’équipe de l’ensemble des options proposées sur la Visa Super, à l’exception du toit ouvrant.

               Pour la mécanique, la Visa Sextant reprend la mécanique de la Visa Super, à savoir un quatre cylindres en ligne de 1.124cm3, celui-ci développe 57Ch et se retrouve accolé à une boite manuelle à quatre rapports. Avec ses 800kg, la voiture se vante d’une 144km/h en vitesse de pointe et affiche 5Cv fiscaux sur la carte grise.

Citroën Visa Sextant (4)

               Au final, la Visa Sextant ne fut produite qu’à 2.000 exemplaires, lesquels ont été commercialisés au cours du mois de Mars 1980 au prix de 31.900 Francs (à comparer avec les 30.000 Francs de la Visa Super). Si l’ensemble des exemplaires ont été écoulés, il est devenu très rare aujourd’hui de croiser la route de cette série limitée. Hélas pour les passionnés… 

Une réflexion au sujet de « Citroën Visa Sextant (1980) »

  1. Quelques précisions :
    - « Une planche de bord en plastique » ? La planche de bord en plastique est identique aux Visa de série, à la différence qu’elle est de teinte bleue.
    - Autre spécificité de la Visa Sextant, son garnissage des sièges en tissu bleu cendré uni, inconnu sur les autres Visa.
    - Les petits enjoliveurs de roues en inox font partie de la dotation de série des Visa Club et Super, ils ne sont pas un équipement supplémentaire de la Sextant.