smallcitromehaz

Citroën Méhari Azur (1983)

               Présentée en 1968, la Citroën Méhari va connaitre une longue carrière, elle connait un très bon départ puisque dès 1969, les 10.000 exemplaires annuels sont dépassés, avec une pointe à 13.910 vendues en 1974. Mais à partir de cette année, les ventes de la Méhari chutent, et passent sous les 5.000 unités en 1981, puis sous les 4.000 en 1982… Pour tenter de remédier à cela, Citroën va présenter une série limitée courant 1983 : la Méhari Azur.

Méhari Azur

                Difficile d’expliquer l’importante chute des ventes que connait la Méhari après 1974, si Citroën arrive jusqu’en 1979 à stabiliser la Méhari aux alentours des 9.000 unités par an, les années 1980 lui seront fatales. Seuls 3.905 exemplaires (deux roues motrices) trouvent preneur pour le millésime 1982… On pourrait avancer le fait que la Citroën Méhari vieillie, mais cette voiture semble seule sur son marché tant sa principale rivale, la Renault Rodéo, a du mal à atteindre les chiffres de la Citroën en plastique. En réalité, c’est plutôt du côté du prix que la Méhari pèche, puisqu’elle est plus chère que des petites voitures bien équipées…

Citroën Méhari Azur (pub 02)

               Par conséquent, Citroën utilise alors la technique des séries limitées pour redonner vie à la Méhari, et redonner un peu d’attrait au modèle. En France, mais aussi en Italie et au Portugal, Citroën présente en mars 1983 la Méhari Azur, une version estivale qui possède un duo de couleurs uniques : le blanc et le bleu. Le principal de la carrosserie est bleu, seuls les portes, la calandre, les enjoliveurs de phares et le montant central sont bleus, tout comme des bandes sur le capot. Et surtout, la méhari Azur dispose d’un système de capote spécifique avec une bâche bleu articulée.

               Aussi, la méhari Azur se dote de jantes ajourées spécifiques peintes en blanche. A l’intérieur, La Méhari Azur dispose de sièges en tissu rayé bleu et blanc, spécifique à cette version il va de soi. Quant au moteur, rien de particulier à signaler car c’est le bicylindre de 602cm3 de 29Cv qui permet de mettre en mouvement cette voiture.

                       Si la Méhari Azur devait seulement être produite à 700 exemplaires (dont 500 pour la France), la série limitée va durer et s’intégrer à la gamme Méhari en raison de son succès, malgré un coût élevé. Par exemple, en 1983, la Méhari Azur quatre places était commercialisée 41.400 Francs quant la même Méhari quatre places de série s’offrait pour 34.350 Francs. Au final, la Méhari Azur disparaît en 1987, en même temps que le reste de la gamme Méhari. Et initialement, la Méhari Azur fut la seule série limitée commercialisée en France sur ce modèle…

 

Citroên Mehari Azur (1)

Laisser un commentaire