Angoulême 2022 – du côté du Champ de Foire

                 Lors du Circuit des Remparts d’Angoulême,  il y a des superbes auto à regarder se disputer sur le circuit. Mais cet évènement ne doit pas être réduit à sa seule piste, puisque toute la ville d’Angoulême vit à l’heure de l’automobile ancienne. Le Champ de Foire devient le point de convergence de plusieurs centaines de voitures anciennes pour un rassemblement hors norme, permettant aux clubs locaux d’exposer mais aussi aux visiteurs venus en ancienne d’y garer sa voiture, on trouve ainsi un certain nombre de voitures immatriculées outre Manche. Il est impossible de vous présenter toutes les voitures présentes, et difficile de faire une sélection tant la diversité était de mise. Aussi, malgré sa taille, le Champ de Foire ne permet pas d’accueillir toutes les voitures et ce rassemblement déborde sur les rues alentours. Rapide panorama de ce que l’on pouvait voir lors de cette édition 2022. 

         La seule Facel Vega vue ce week-end, une Facellia F2B.

               Parmi les Renault présentes, un beau panorama de la production d’après-guerre. Dauphine Gordini, Renault 16, Renault 12 TS à la teinte vert métallisée, Renault 14 TS, Renault 5 Alpine Turbo, Renault 17, ou un récent Avantime. Coup de cœur pour cette Renault 4 dans l’esprit de l’East African Safari. 

              De la Renault 8 sportive en nombre, R8 S et R8 Gordini. Restons dans les célèbres Renault bleues à bandes blanche avec deux R12 Gordini. 

              Du côté de Simca/Talbot, une Rallye 2 et une superbe 1301 à la teinte flashy. Une classique Ariane côtoie une Talbot Samba GL. 

            Chez Citroën, principalement de la 2CV, les hydrauliques avaient comme représentantes une GS Pallas et une CX 2000 en finition Pallas elle aussi. 

                Du beau monde chez Peugeot : 404 cabriolet, 504 berline, deux 505 et une 604. 

                 Avec les Alpine, ont pouvait reconstituer le drapeau français et couvrir une large période, de l’A110 à la GTA. 

               Les Volkswagen Cox étaient de la partie, seules représentantes des « VW Aircooled » lors de mon passage. 

      De la Mercedes Robuste, j’ai nommé les Berlines W114 et W123. Du cabriolet aussi avec deux représentantes de la lignée SL : une R107 et une R129.

               Chez Opel, une GT ainsi qu’une Kadett Caravan dans son jus. 

     Etonnamment, assez peu d’Américaines étaient présentes. J’ai noté un pick-up Chevrolet 3100, une Cadillac Series Sixty-Two et une Pontiac TransAm.

                 Du côté des anglaises, on pouvait s’arrêter sur une TVR Vixen S3, un modèle peu courant (168 exemplaires produits de cette génération). Moins rare, quoique, une Triumph Dolomite Sprint. Puis les classiques MG B, Triumph Spitfire et autres Jaguar…  On termine avec une Aston Martin des années 1930. 

         Chez les Italiennes, le Coupé Bertone d’Alfa Romeo était bien présent, ainsi que de belles Fiat 126 dont une était préparée par Giannini. 

               Chez Volvo, un break Amazon et une P1800S. 

          Seule représentante du bloc de l’Est, cette Traban attirait bien des regards. 

             Esprit rallye avec cette Renault 5 Turbo et cette Lancia Delta HF Integrale.

              Peu de japonaises aussi, seules deux Toyota Celica représentaient cette nation. 

             Terminons avec quelques youngtimers, elles étaient présentes et très bien acceptées sur ce rassemblement. Ici, une Volkswagen Jetta, Alfa Romeo 33 et Ford Probe. 

             Parmi les sportives modernes, j’ai retenu cette impressionnante Lamborghini Diablo et une Dodge Viper, un modèle qui fête ses 30 ans cette année. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.