Alloud et Dumond logo

Ailloud & Dumont : l’histoire de la marque

            La société « Ailloud et Dumond » était un constructeur automobile lyonnais qui tenta de se lancer dans l’aventure de l’automobile au tout début du XXème siècle, avant de continuer son activité avec un garage automobile… 

Ailloud-Dumond (garage03)

              A l’origine du constructeur lyonnais « Ailloud et Dumond Frères« , on trouve Claude Ailloud, marchand et fabriquant de cycles installé à Lyon au 9 quai de la Mulatière qui décide, courant 1897, d’élargir son activité à l’automobile et se met à la réalisation d’une première voiturette, qu’il présente lors du premier salon lyonnais du Cycle et de l’Automobile qui se tient courant décembre 1899. Sa création, une voiturette biplace de 300kg à châssis tubulaire et équipée d’un moteur à deux cylindres verticaux (72×76) y fut remarquée et remporte la médaille d’argent du salon dans la catégorie des voiturettes.

Ailloud-Dumond (expo 1899)

Extrait du journal « Lyon-Sport » du 06 janvier 1900

           Afin de commercialiser sa voiture, Claude Ailloud s’associe courant 1900 avec Francisque Dumond et fonde le constructeur « Aillaud et Dumond Frères« , dont l’atelier de montage s’installe au 9 rue Duhamel à Lyon et de lancer la production de petites voitures semblables à la création d’Ailloud. Au moins cinq voiturettes biplace sont produites jusqu’en 1904, cette année-là, Ailloud et Dumond met au point une voiture à quatre places équipée d’un quatre cylindres (90X100) de 14Ch, équipée d’une boite à quatre vitesses et d’une transmission à chaîne.

Ailloud-Dumond (garage02)

                 Toutefois, l’aventure en tant que constructeur d’Ailloud et Dumond frère s’arrêta en 1904, la marque ne trouve pas une clientèle capable de faire vivre ce constructeur. Dans la région lyonnaise, six constructeurs se démarquent déjà par leur important volume de production (Berliet, Rochet-Schneider, Luc Court, La Buire, Mieusset et Pilain)et ne laissent que des miettes aux dizaines d’artisans-constructeurs présents sur la place.

                 Toutefois, l’aventure Ailloud et Dumond perdure mais en qualité de commerçant d’automobile, l’atelier devient un garage automobile dédié à la vente et à la réparation d’automobile de toute marque, entreprise qui fut renommée « Dumond Frères Automobile » à partir de 1920, avant de devenir agent Peugeot dans les années 1960…

Sources
_ "Lyon-Sport" n°105 (06 janvier 1900) 
_ "La Ficelle" n°94 (octobre 2007), page 13
_ "Usine de construction automobile Ailloud et Dumond" - Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel     

Laisser un commentaire