Archives du mot-clé Wehrmacht

smalltatr57k

Tatra 57 K (1941-1947)

            Comme souvent lors du second conflit mondial, les pays occupés par les nazis voient leur production nationale tournée vers l’effort de guerre allemand. En Tchécoslovaquie, le constructeur Tatra se mit à produire une Kubelwagen sur la base de sa Type 57…

Tatra 57 K (1)

          En 1939, l’Allemagne Nazie occupe une partie de la Tchécoslovaquie et l’industrie du pays se tourne petit à petit vers l’effort de guerre. Chez Tatra, la production de la 57 B, un modèle populaire  lancé en 1938 (pour prendre la suite de la Tatra 57 lancée en 1932) s’interrompt en 1941 pour laisser place sur les chaines de montages à une version adaptée aux exigences de l’armée allemande et inspiré de la Kubelwagen : la Tatra 57 K (le K signifiant Kubelwagen).

Tatra 57 K (5)

                La Tatra 57 K reprend à son compte le cahier des charges de la Kubelwagen, une voiture qui avait été mise au point par Ferdinand Porsche à partir de la KdF-Wagen pour créer une voiture capable de transporter quatre soldats avec armes et équipements, et pouvant évoluer sur tout type de chemin. Chez Tatra, à partir d’une base de 57 B, on conçoit une telle voiture : le châssis est surélevé pour offrir une meilleure garde au sol, on conserve le moteur sans modifications, à savoir un quatre cylindres à plats de 1.256cm3 pour 23Ch avec boite à quatre rapports. Enfin, la carrosserie est totalement revisitée en torpédo à portes amovibles, pare-brise quasiment à la verticale mais non rétractable, avec des supports à l’arrière pour empoter une roue de secours et deux bidons.

              Dès 1942, la Tatra T57 K est mise en service à la Wehrmacht, principalement à destination des officiers ou de quelques unités de police. Le véhicule est apprécié par les militaires allemands qui l’utilisent sur de nombreux front. Lors de la libération, nombre de Tatra T57 K capturées servent les forces alliées, c’est l’un de ces exemplaires qui fut en tête du défilé de la Libération de Paris en août 1944. La production de la Tatra T57 K perdure après la libération de la Tchécoslovaquie, jusqu’en 1946, les derniers exemplaires viennent rééquiper l’armée Tchécoslovaque qui doit alors se reconstruire. Au total, la production de la Tatra T57 K est estimée à 5.415 unités.

Tatra 57 K (3)