Archives du mot-clé Ginetta

smallging15

Ginetta G15 (1967-1974)

         Ginetta, artisan constructeur typique de l’outre Manche, propose un nouvelle voiture en 1967, la G15, qui rassemble un moteur en position arrière, des pièces de Triumph Spitfire et une carrosserie en fibre de verre attrayante…  

Ginetta G15 (1)

              Dans l’Angleterre des années 1950, quatre frères de la famille Walklett (Trevers, Bob, Ivor et Douglas) passionnés par la chose automobile décident de concevoir leur propre automobile pour rouler sur circuit et courir sur quelques épreuves locales. Sur la base d’une Wolseley Hornet, ils réalisent leur première voiture, une réalisation certainement remarquée qui pousse les quatre frères à fonder l’entreprise Ginetta en 1958 pour commercialiser des kit-cars. La Ginetta G2 est la première réalisation de l’entreprise, un kit-car s’inspirant de la Lotus 6 motorisé par un moteur Ford qui connait un petit succès. Par la suite, Ginetta sort la G4 qui devient LA voiture de la marque, faisant sortir l’entreprise de son anonymat.

Ginetta G15 (6)

           Le succès rencontré par la G4 pousse les frères Walklett à envisager la création de voitures plus puissantes, la G10 et son V8 visait le marché américain, sans succès, elle devient G11 en adoptant le moteur de la MG B, sans plus de réussite. La G12 et son moteur central arrière, présentée en 1966, permet à Ginetta de renouer avec le succès. Pour obtenir des ventes en volume, les frères Walklett conçoivent alors une voiture à prix attractif, la G15, qui fut dévoilée en octobre 1967.

Ginetta G15 (3)

                Pour concevoir la G15, Ginetta restait fidèle au châssis tubulaire, sur lequel est installé en position centrale arrière le moteur de l’Hillman Imp, l’un des plus petit quatre cylindres en ligne du marché britannique avec ses 875cm3, utilisé par Ginetta dans sa version la plus puissante monté sur les Imp Sport et proposant 55Cv. Ginetta obtient également la boite à quatre rapports de l’Hillman. La direction et la suspension avant sont reprises à la Triumph Spitfire, tout comme les freins à disque pour l’avant. Le freinage arrière est assuré par des tambours provenant de l’Hillman Imp.

Ginetta G15 (2)

              L’ensemble est habillé par une carrosserie en fibre de verre dont la ligne est plutôt attrayante et agréable à regarder, elle s’insère dans la tendance des productions anglaises d’alors avec quelques similitudes avec les Lotus contemporaines. La finition est plutôt soignée pour un petit artisan, on notera la présence de pare-chocs, enjoliveurs de roues… Grâce à ses dimensions réduites (3,67m de long pour 1,45 de large, et 1,13 de haut), la Ginetta affiche un poids contenu à 530kg qui lui permet d’afficher de bonnes performances, dont un 160km/h en vitesse de pointe.

Ginetta G15 (4)

         Dévoilée en 1967, la Ginetta G15 est dès lors disponible en kit-car, mais le constructeur souffre de problèmes d’approvisionnement lors de la première année de commercialisation. En 1968, ces problèmes sont réglés et la G15 est disponible moyennant 799£. En 1969, la G15 MkII sort, elle est équipée d’un radiateur à l’avant pour résoudre le problème de surchauffe du moteur, ainsi qu’un tableau de bord modifié. En 1970 apparait la MkIII qui se distingue par ses vitres latérales plus large, cette année-là, le client peut demander l’assemblage de sa G15 directement par Ginetta, moyennant 1.130£ (contre 866£ pour le kit-car). La production de la Ginetta G15 cesse en 1974 après 796 exemplaires.