Archives du mot-clé 201

smallpeu201t

Peugeot 201 T (1931-1933)

               Avec le rapide succès de la 201 et sa fiabilité incontestée, Peugeot dispose d’une bonne base pour développer un véritable utilitaire, chose faite début 1931 avec l’apparition de la 201 T qui vient épauler les versions commerciales et compléter la gamme utilitaire du constructeur sochalien… 

PEUGEOT 201 T (2)

          Dévoilée en 1929, la Peugeot 201 arrive au bon moment pour le constructeur sochalien, qui, pendant les années 1920, avait construit une gamme généraliste allant de la populaire « Quadrilette » aux voitures bourgeoises. La 201, voiture bon marché, est présentée en octobre 1929, quasiment en même temps que le krach boursier aux Etats-Unis qui allait faire naitre une crise mondiale. En face, la concurrence misait sur des voitures bourgeoises, laissant de côté le segment des 6Cv : Renault abandonnait le Type NN et Citroën faisait débuter sa gamme avec la C4 de 9CV. La 201 trouve rapidement son public, confirmant la place de Peugeot parmi les grands constructeurs nationaux.

PEUGEOT 201 T (3)

Avant la 201 T : Peugeot 201 Torpédo commercial (1929 – 400kg de charge utile)

                 En 1930, alors que Peugeot travaille à augmenter les cadences de production de la 201 afin de répondre à la demande, le constructeur sochalien cherche à étoffer la gamme de la 201, déjà très vaste, en étudiant la création d’une nouvelle version utilitaire. Quelques semaines après la sortie de la 201, Peugeot en déclinait déjà les premières versions utilitaires de 400kg de charge utile, les 201 torpédo commercial et boulangère. Mais dans la gamme utilitaires de Peugeot, il y avait un trou entre les 201 commerciales de 450kg et les six cylindres de 1.200kg de charge utile, c’est pour combler cette lacune qu’apparait la 201 T au premier semestre 1931.

PEUGEOT 201 T (5)

              Le châssis de la 201 T est réalisé sur un châssis de Peugeot 201 berline dont on conserve la partie avant (moteur, boite de vitesses, train avant, direction) et dont la partie arrière est agrandie et renforcée pour permettre une charge utile de 750kg. La voie arrière est plus large et portée à 1,320m, l’empattement à 2,895m. En outre, le pont arrière reçoit une plus forte démultiplication, le freinage arrière est plus puissant et un « appareil régulateur » permet de protéger le moteur contre les vitesses excessives à vide.

                   En outre, en conservant la mécanique de la Peugeot 201, la 201 T rentre dans la catégorie des 6CV fiscaux, ce qui lui confère un avantage certain. Surtout, avec la 201 T, Peugeot dispose d’un utilitaire qui peut satisfaire une grande partie des professionnels et n’hésite pas à le faire remarquer dans sa communication. On notera que Peugeot proposa sa 201 T en version « chassis-nu »,  » plateau, « Fourgon », « Boulangère » ainsi que dans une  variante « Limousine Commerciale ». Produite jusqu’en août 1933, la production de la 201 T resta marginale avec 2.888 unités produites.

Sources :
- Excelsior, édition du 1er octobre 1931, p.3
- Le Génie Civil, 17 octobre 1931, p.390. 
- Documents publicitaires Peugeot d'époque.