smallwol1000

Wolseley 1000 (1967-1969)

             Réservée à l’Afrique du sud, la Wolseley 1000 fait certainement partie des Mini les plus rares puisque produite localement durant à peine deux années à quelques centaines d’unités, dont peu de survivantes sont à ce jour recensées. 

Wolseley 1000 (1)

           Depuis la toute fin des années 1940, la British Motors Corporation assemble certains de ses modèles en Afrique du Sud, un marché restreint sur lequel BMC n’obtient que quelques ventes, ce qui permet d’écouler quelques milliers (tout au plus) d’unités chaque année sans avoir à modifier ses produits (on roule à gauche en Afrique du Sud), on retrouve une gamme composée de voitures identiques à celles proposées au Royaume-Uni. Petit à petit, BMC proposa des produits propres à l’Afrique du Sud, un mouvement qui débute en 1967 avec la Wolseley 1000.

Wolseley 1000 (3)

              Jusqu’au début des années 1960, l’automobile en Afrique du Sud était réservée à une élite et les berlines américaines avaient la cote, mais petit à petit, la voiture devient plus accessible, et les BMC 1100 trouvent leur clientèle, assez pour étudier le lancement de la commercialisation de la Mini en Afrique du Sud. L’automobile reste un produit haut de gamme, si bien qu’il n’est pas question de lancer une Mini « populaire », mais une déclinaison qui s’inspire des Wolseley Hornet et Riley Elf, dont la Wolseley 1000 est un parfait mélange des deux modèles.

Wolseley 1000 (2)

              Commercialisée dès septembre 1967, la Wolseley 1000 reprend la caisse d’une Mini mais reçoit une face avant de Wolseley Hornet. Côté moteur, la voiture s’équipe du quatre cylindres en ligne de 998cm3, elle recevait également la suspension Hydrolastic. L’habitacle, quant à lui, offrait un tableau de bord recouvert de simili-cuir ainsi qu’une instrumentation à trois cadrans qui faisant face au conducteur. En décembre 1968 est introduit la version Mk2, suivant les évolutions de la Mini anglaises, mais la production de la Wolseley 1000 cesse en 1969 afin de laisser sa place à la « Mini MkIII », une version à coffre assemblée suite à la réception  par l’usine sud africaine de BMC des presses de la Riley Elf. On estime la production des Wolseley 1000 à environ 450/500 exemplaires.

Laisser un commentaire