smallwillcg84

Willème CG 8X4 (1956)

            Pour répondre aux besoins des armées, les constructeurs mettent au point des véhicules spécifiques, tel est le cas du Willème CG 8X4, conçu afin d’évacuer les avions accidentés des pistes d’atterrissage… 

Willeme CG 8x4 (2)

               Dans les années 1950, période de guerre froide oblige, nombre d’avions militaires volent en permanence dans le ciel, tant pour l’exercice des pilotes que pour intercepter d’éventuels avions d’autres puissances. C’était aussi le début de l’aviation à réaction, l’autonomie des avions était encore réduite, ce qui pouvait poser problème lorsqu’un pilote loupait son atterrissage et se crashait sur la piste : devenue inutilisable, les pilotes les plus chanceux (ceux qui avaient encore des réserves de carburant) peuvent se dérouter vers une autre base, à défaut, il faut tourner dans le ciel en attendant qu’elle soit débarrassée… et parfois faire des atterrissages d’urgence, au risque de gravement endommager un nouvel avion.

Willeme CG 8x4 (1)

                 Pour libérer au plus vite les pistes en cas de tels accidents, l’armée de l’air française émet un appel d’offre pour s’équiper en camion capable de lever un aéronef accidenté. Le français Willème y répond avec le CG 8X4, un camion hors normes qui fut présenté au public lors du salon de l’automobile de 1956. Trop imposant pour entrer dans le hall d’exposition, le Willème CG 8X4 est exposé dans le parc des véhicules d’essais : 11,5 mètres de long, 3,58 mètres de largeur et quasiment 3 mètres de hauteur, pour un poids total de 58,5 tonnes.

Willeme CG 8x4 (3)

                     Le Willème CG 8X4 s’équipe d’un treuil à l’avant et d’un système de lavage « Applevage » à l’arrière, capable de soulever 15 tonnes avec une portée de 6 mètres, 18 tonnes à cinq mètres. Avec son moteur, un six cylindres en ligne de 13,54 litres pour 220ch, le Willème CG 8X4 est capable de rouler à 80km/h à vide, c’est l’un des points forts de ce camion capable d’intervenir sur l’accident rapidement. Notons au passage que les deux trains arrière sont jumelés, les roues extérieures peuvent se démonter et se fixer au centre du véhicule lors de manœuvres routières à l’extérieur des bases militaires.

Willeme CG 8x4 (4)

              Équipée d’une petite dizaine d’exemplaires au prix de 35 millions de francs l’unité, l’armée française utilisa ses Willème CG 8X4 jusqu’à la fin des années 1960, avant leur vente par le service des domaines au cours des années 1970. La quasi totalité des Wilème CG 8X4 ont ainsi eu une seconde vie au sein de sociétés spécialisées dans le levage de charges lourdes.

Laisser un commentaire