smallP18vol

Volvo P1800 (1960-1973)

              Le 16 janvier 1960, Volvo lève le voile sur la P1800, un coupé aux lignes désirables qui rompt avec la philosophie de la marque, reconnue pour ses voitures massives conférant une image de robustesse et de fiabilité aux produits signés Volvo. Le succès fut toutefois important pour cette parenthèse…

volvo P1800 (1)

                 Une voiture de loisirs chez Volvo, voilà qui a du surprendre plusieurs observateurs lors de la présentation de la voiture au cours du salon de Bruxelles en Janvier 1960, encore plus quand on connait le passif avec la P1900 quelques moi plus tôt, cet étrange cabriolet à carrosserie synthétique dont la carrière fut rapidement stoppée, la faute à une fragilité bien loin des standards de la marque suédoise (lire aussi : Volvo P1900). Cette mésaventure n’empêche pas Volvo de retenter sa chance, dès le mois d’avril 1957, le projet d’un coupé sport est validé.

Volvo P1900 (1)

La P1900, première pierre de la P1800

                  Volvo prend ainsi contact avec le carrossier italien Ghia pour lui proposer une étude de style, ce dernier, déjà pris avec un autre constructeur pour un projet identique, renvoi Volvo vers Frua. Au final, les deux carrossiers italiens présentent leurs copies en août 1957, la direction de Volvo choisi un projet réalisé chez Frua, par le styliste suédois Pelle Pettersson, fils d’un employé de Volvo qui était l’auteur des lignes du P1900 et de la PV544. Par la suite, un premier prototype est réalisé et dévoilé à Volvo en décembre 1959, deux autres suivent courant 1958.

Volvo P958-X1

Prototype Volvo P958-X1

                    Les prototypes enchantent tellement la direction de Volvo qu’il est prit la décision de sortie une voiture de série en tout point identique au premier prototype. Déjà, la question de la production se pose, les lignes de chez Volvo ne permettent pas d’accueillir ce coupé, c’est logiquement vers Karmann que se tourne Volvo début 1958. La réponse fut un non catégorique, Volkswagen qui était alors le principal client de Karmann posa son véto, de peur de voir sa Karmann-Ghia concurrencé. Il faut attendre la fin de l’année 1958 pour voir une autre solution arriver : la P1800 sera produite dans les usines de l’anglais Jensen (qui assemble déjà les Austin Healey 3000), à l’aide de pièces de carrosserie embouties chez Pressed Steel, une filiale de la British Motor Corporation.

Volvo P958-X2

Prototype Volvo P958-X2

                Suite à la signature de cet accord, les cadres de Volvo pensent être proches de la commercialisation de la voiture et fournissent à la presse des photos courant mai 1959, la voiture fut officiellement présentée en Janvier 1960 comme indiqué ci-dessus. Si la mise au point de la voiture n’a pas posé de problème puisque les éléments mécaniques sont repris dans la banque d’organes Volvo : le moteur est celui de la 122S retravaillé, un quatre en ligne dont la cylindrée est portée à 1.778cm3 pour 100Ch, la boite de vitesses à quatre rapports peut recevoir en option un overdrive électrique.

volvo P1800 (4)

                   Toutefois, la P1800 enchaine les présentations, en avril 1960 à New-York, en Octobre 1960 au salon de Paris, les premiers modèles tardent à être livrés… Et pour cause, la production démarre réellement à partir de mai 1961, les causes de ce retard sont multiples : mouvements sociaux chez Pressed Steel, et les 250 premiers modèles produit doivent être envoyés en Suède où les ingénieurs Volvo leur font passer une batterie de tests pour valider la qualité de l’assemblage réalisé par Jensen. Ce n’est qu’en mai 1961 que le feu vert est donné, pour le plus grand plaisirs des premiers clients qui attendaient leur P1800 depuis des mois.

volvo P1800 (5)

        Hélas, tout ne marche pas comme prévu, certaines P1800 souffrent d’imperfections, faisant les choux gras de la presse spécialisée. Volvo a beau dépêcher des ingénieurs chez Jensen, le mal est trop important : mauvaise préparation des caisses, peinture bâclée… En 1963, Volvo préfère rompre son accord avec Jensen et dédommager le britannique pour reprendre à son compte l’assemblage des P1800, d’autant que Volvo venait d’acheter de nouvelles unités de production en Suède. En mars 1963, l’usine suédoise de Lundby prend  donc la relève des anglais, bien que les éléments de carrosserie proviennent toujours de chez Pressed Steel. Seules 6.000 P1800 ont été assemblées chez Jensen sur les 10.000 que prévoyait l’accord initial.

volvo P1800 (6)

                 Profitant de la reprise de la production dans ses ateliers, Volvo présente une évolution de la P1800, la P1800S. Celle-ci reçoit des enjoliveurs d’Amazon, des clignotants désormais teints en orange. Dans l’habitable, les fauteuils avant sont ajustables, les panneaux de porte sont légèrement modifiés tout comme le compte-tour. D’autres évolutions sont apportées au fils des ans, en 1963, l’overdrive est désormais de série, la banquette arrière devient rabattable, et le moteur voit sa puissance portée à 108Ch.

volvo P1800 (7)

                   En 1964, le changement le plus important est l’abandon des moustaches sur le pare-chocs avant, les pare-chocs reçoivent par la même occasion une bande en caoutchouc. La calandre et les enjoliveurs sont redessinés,  la P1800 reçoit de nouvelles jantes afin d’améliorer le refroidissement des freins. En 1966, un nouvel échappement permet au moteur de la P1800 de proposer désormais 115Ch, le train arrière est renforcé permettant d’améliorer la tenue de route. D’autres petits changements interviennent en 1967, la barre chromée latérale est désormais rectiligne et la calandre reçoit plus de barres pour favoriser sa rigidité.

volvo P1800 (2)

            En 1969, le moteur de la Volvo P1800 voit sa cylindrée portée à 1.986cm3 et délivre désormais 118Ch. L’année suivante apparaît la 1800E, les deux carburateurs du deux litres sont troqués contre une injection électronique de l’équipementier Bosch, le moteur reçoit quelques modifications qui portent la puissance à 130Ch, une boite de vitesse ZF à quatre rapports, la vitesse de pointe de la voiture est annoncée pour 190km/h. Parmi les autres modifications, notons le montage de disques sur le train arrière et de nouvelles jantes. L’année suivante, la boite ZF laisse sa place à une boite Volvo, une boite automatique Borg-Warner est désormais disponible en option.

                Au mois d’Août 1971, Volvo présente le break de chasse P1800ES, techniquement identique au coupé, une nouvelle variante de carrosserie qui apporte un peu de fraicheur au modèle dont la fin de commercialisation est proche. En 1972, lors que la Volvo P1800 reçoit une nouvelle modification de sa mécanique, la puissance est portée à 135Ch. Ce fut la dernière modification notable apportée à la Volvo P1800 qui termine sa carrière en 1972 pour la version coupé. Le break de chasse ES reste seul pendant un an, le dernier modèle sort d’usine le 27 juin. En tout, c’est 47.491 Volvo P1800 qui ont été commercialisées, dont 8.078 en version ES.

Laisser un commentaire