Archives du mot-clé Volkswagen EA 235

smallgolfgen

Volkswagen Golf I : la génèse

            C’est dans les années 1960 que Volkswagen décide de changer de stratégie, la marque allemande qui nous avait habitué avec ses moteurs à plat refroidi par air et des véhicules à propulsion décide de tirer un trait sur tout ça pour partir d’une page blanche. L’aboutissement de cette transformation fut la présentation de la Golf première du nom en 1974, dont nous essayerons de retracer sa genèse… 

cox 1965

                Revenons au milieu des années 1960, Volkswagen est une marque prospère avec plusieurs succès dont la Cox qui à elle seule assure la pérennité de la marque. A ses côtés, le Combi obtient de beaux chiffres de ventes sur le créneau des utilitaires, la Karmann Ghia perce sur le marché du coupé de loisir; tandis que certains modèles n’arrivent pas à trouver leur clientèle, c’est notamment le cas de la berline Typ 3 puis de la Typ 4. Et si la Cox répond encore à la demande de la clientèle, le modèle se fait vieillissant et pousse la direction du constructeur à envisager un remplacement.

EA 325a

Volkswagen EA 235a

               Les premiers projets sont lancés en interne vers 1965-1966, les ingénieurs Volkswagen partent sur plusieurs pistes qui débouchent, en 1967, sur deux prototypes : les EA 235 et EA 235a. Ces derniers sont réalisés autours d’une caisse similaire sans pour autant être identique, toutes deux sont des  compactes avec hayon. La partie avant change entre ces deux premiers prototypes, la EA 235 dispose d’une face avant complètement tôlée sans calandre, tandis que la EA 235a dispose d’une plus forte personnalité avec un capot biseauté et une véritable calandre en plastique.

Vw EA 235

Volkswagen EA 235

               Pour la motorisation, Volkswagen se tourne vers sa nouvelle filiale, Audi, née du rachat d’AutoUnion à Mercedes en 1965. Originellement acheté pour ses usines, Volkswagen trouve chez AutoUnion un projet de moteur quatre cylindres en ligne développé avec l’aide de Mercedes qui se logea sous le capot de la nouvelle Audi 60 (lire aussi : Audi 60). Ainsi, Audi apporte à Volkswagen des compétences en matière de moteur en ligne, des moteurs à refroidissement liquide, mais aussi sur la traction. Le prototype EA 235 aurait été prévu pour recevoir un quatre cylindres en ligne de 1,2 litres, la provenance de ces mécaniques ne semble ainsi pas faire de doute.

EA276

Volkswagen EA 276

               Ces premiers prototypes EA 235 resteront au stade de projet, Volkswagen s’oriente vers de nouvelles possibilités, notamment avec Porsche comme partenaire. En interne tout d’abord, Volkswagen réalise le projet EA 276, toujours une voiture compacte à hayon fortement inspirée des prototypes précédents, mais cette fois, le constructeur allemand place le boxer de la Coccinelle sous le capot. Ce projet débouche sur une voiture réalisée en 1968, rapidement jugée peu fonctionnelle. Puis le décès du président de Volkswagen, Heinrich Nordhoff, précipita l’abandon du projet. Désormais, Volkswagen souhaite un moteur en ligne dans la remplaçante de la Cocinnelle. Notons que le projet EA 276 aura une descendance au Brésil puisqu’il permit d’élaborer la Gol.

EA276 (1)

Volkswagen EA 276

               En parallèle, Volkswagen avait confié au bureau d’étude de Porsche le soin de proposer leur vision de la remplaçante de la Cox. Porsche s’orienta vers une solution respectant la philosophie de la Cox, avec moteur à plat refroidit par air. Lorsque Porsche rend sa copie, Volkswagen préféra s’orienter vers un moteur refroidit par eau et demande à Porsche de revoir son projet en conséquent. En 1969, Volkswagen rachète le constructeur NSU et son bureau d’études d’avant-garde qui terminait, deux ans plus tôt, le développement de la NSU RO80 (lire aussi : NSU RO80) et met nombre d’ingénieurs en contact avec Porsche pour travailler au remplacement de la Cox.

VW EA266 (1)

Volkswagen EA 266

               C’est ainsi que le projet EA 266 donne naissance cette même année à un premier prototype, long de 3,9 mètres, il reçoit un moteur en position centrale arrière (sous la banquette arrière !). Convaincu par ce projet, Volkswagen demande la réalisation d’autres prototypes afin de procéder à des essais. Les premiers tests sont pourtant peu concluants : chaleur et bruit trop élevés dans l’habitacle compte tenu du positionnement de la mécanique, laquelle était difficile d’accès pour les opérations d’entretien. Puis le refroidissement de la mécanique posait également de nombreux problèmes.

               Toutefois, Volkswagen poursuit les efforts, jusqu’en 1971, pas moins de 48 prototypes de l’EA 266 voient le jour, une centaine d’ensemble moteur-boite pour effectuer des tests statiques. En 1971, Volkswagen pense lancer la commercialisation de ce modèle et prend contact avec des entreprises d’outillage pour concevoir les chaînes de montage. Mais cette fin d’année 1971 est délicate pour Volkswagen, l’entreprise voit son bénéfice annuel chuter de 94%, le président du constructeur est remplacé sur le champ. Son successeur fait les comptes, et analyse que le projet EA 266 a vu ses coûts augmenté de telle façon que produire la voiture ne pourrait être commercialisé à un prix inférieur que celui de la Volkswagen K70. Trop élevé pour convaincre, le projet EA 266 est abandonné à la dernière minute.

VW EA 337 (1)

Vokswagen EA 337

               A la place, l’équipe dirigeante de Volkswagen décide de repartir du projet EA 276 pour un nouveau projet nommé EA 337, les ingénieurs d’Audi penchent sur la mécanique tandis que ceux de NSU s’attèlent à la transmission. Entre temps, Volkswagen avait fait appel en janvier 1970 au styliste Giugiaro et son entreprise ItalDesign pour développer le style de la nouvelle gamme Volkswagen. Celui-ci rend ses esquisses pour la Golf en août de la même, il imagine la remplaçante de la Cox comme une petite voiture bi-corps à hayon, aux lignes cubiques. Volkswagen valide cette orientation dans la foulée.

               La genèse de la Golf entre dans sa dernière phase, quelques années de plus seront nécessaires pour affiner le dessin de la voiture. Côté mécanique, la future Volkswagen s’équipera de quatre cylindres en ligne refroidit par eau, développé par les ingénieurs d’Audi : un petit 1,1 litres de 50Ch développé pour la petite Audi 50 (lire aussi : Audi 50) et le 1,5 litres de l’Audi 80. La mécanique est montée transversalement pour dégager le l’espace dans l’habitacle et éviter d’avoir une voiture trop longue.

               Début 1973, quelques prototypes sont aperçu ici et là en pleine campagne de tests, la future Golf arbore sa forme quasi définitive, puis au fil des mois, d’autres photos feront les choux gras de la presse automobile. Côté dénomination, si le nom « Blizzard » est un temps évoqué, la voiture est finalement baptisée « Golf » lors de sa présentation en Mai 1974. Sa carrière était lancée, elle allait de suite tirer parti de la crise pétrolière, mais ça, c’est une autre histoire…