Archives du mot-clé V8

smallforvedab

Ford Vedette Abeille (1952-1954)

               En 1952, pour dynamiser la gamme Vedette dont les ventes chutait, la Ford SAF dévoile une version dépouillée, la Vedette Abeille, pouvant servir d’utilitaire en semaine et se transformer en berline familiale pour les week-end…

Ford Vedette Abeille (6)

                  Dévoilée en 1948 la Ford Vedette est l’une des rares nouveautés à apparaître cette année là, voiture haut de gamme dont le prix est supérieur à celui d’une Citroën Traction, la Vedette offre une ligne à l’américaine et un moteur V8, le seul de la production française d’alors. Épaulée en 1949 par un coach et un cabriolet, la gamme Vedette joue la carte haut de gamme. Cependant, les ventes ne sont pas à la hauteur des espérances,  si bien que Ford réalise courant 1951-1952 un plan de relance de sa voiture, on voit apparaître la Comète qui s’immisce sur le marché de la voiture de sport, et l’Abeille comme voiture utilitaire bonne à tout faire.

Ford Vedette Abeille (1)

             Lors de sa présentation, la Vedette Abeille est un modèle volontairement dépouillé, Ford reprend la ligne Vedette, la partie arrière reçoit un hayon qui s’ouvre en deux parties (une partie haute et une partie basse) tandis que l’ensemble des chromes sont abandonnés au profit d’éléments peints couleur caisse, quant à la calandre, elle est réduite à sa plus simple grille. Sur les premières versions, les vitres de custodes sont même occultées.

                Dans l’habitacle, là encore c’est le grand dépouillement, la banquette avant est remplacée par deux fauteuils, la banquette arrière est amovible et peut laisser sa place à un plancher amovible pour augmenter la superficie de chargement. Car la Vedette Abeille est avant tout un utilitaire qui peut transporter 500kg de charge utile la semaine, et devenir une familiale, rustique certes, le week-end.

Ford Vedette Abeille (5)

            Au fil des mois, la Vedette Abeille fut légèrement améliorée, sans suivre les évolutions des versions familiales. Quelques chromes finissent par être rajoutés sur la carrosserie, le pare-chocs deviendra chromé et s’équipa de butoirs. En 1953, un option permet de retirer le montant entre les deux portières, permettant de faciliter l’accès au volume de chargement.

               En 1954, l’Abeille récupère la calandre des berlines Vedette, et une palette de teintes permet d’opter pour autre chose que le gris sombre.  La Vedette est de toute façon condamnée, la nouvelle génération de Vedette débarque début 1954, et quelques semaines plus tard, Ford cède sa filiale française à Simca. La première génération de Vedette prenait donc sa retraite, Abeille comprise, laquelle ne connait pas de descendance.