Archives du mot-clé Tchécoslovaquie

smallskodfav

Skoda Favorit (1988-1995)

                Si au cours des années 1980, les constructeurs de l’est offraient des véhicules désuets, Skoda décide de mettre un coup de pied dans la fourmilière pour proposer une voiture aux standards de l’Ouest. La Favorit, présentée en 1987, marque la renaissance du constructeur tchèque… 

Skoda Favorit (10)

              Dans les années 1970, Skoda a perdu de sa superbe, la marque qui était connue pour ses voitures populaires fait désormais pâle figure avec une gamme désuète, à l’image de bien des constructeurs de l’est. Pourtant, la Tchécoslovaquie, l’unique actionnaire du groupe Skoda, décide d’investir au cours des années 1980 pour donner un nouvel élan à son constructeur, et chez Skoda, on décide alors de changer de philosophie. A l’ouest, la totalité des constructeurs de voitures populaires ont abandonné depuis bien longtemps le moteur à l’arrière, la propulsion est désormais rare. Alors Skoda décide de prendre la même voie.

Skoda 781 prototype (1)

Skoda 780 : étude d’une voiture compacte à traction

             En décembre 1982, le gouvernement tchécoslovaque autorise Skoda à lancer des études sur une petite voitures répondant aux standards de l’ouest, l’année suivante, Skoda fait appel à deux partenaires de l’Ouest : Porsche pour l’ingénierie, Bertone pour le style. Le programme 781 est alors officiellement lancé et doit donner naissance à une petite voiture capable de rivaliser avec les Volkswagen Golf, Peugeot 205 et autres Renault Supercinq, avec l’ambition de conquérir les marchés européen. Pour cela, Skoda ne part pas d’une page blanche et se sert des études de la 780, une petite citadine à traction.

              La conception de la carrosserie est donc confié à l’italien Bertone (lire aussi : Bertone) qui, au début des années 1980, est un créateur qui a le vent en poupe, signant entre autre la Citroën BX ou l’Audi 50. Une fois la ligne globale validée, Bertone propose à Skoda diverses variantes : berline à quatre portes, coupé… Skoda en restera à la version compacte dans un premier temps. Dans le même temps, les ingénieurs Skoda mettent au point les premiers prototypes et lancent dans le même temps des essais routiers, Porsche intervient pour l’intégration du moteur dans la voiture, mais également pour la mise au point du train avant et réduire le bruit dans l’habitacle. Le moteur fait l’objet de nombreuses attentions tant du point de vue de la fiabilité que du rendement, sans oublier de viser les normes antipollution qui vont entrer en vigueur à l’Ouest.

                  Il faut cinq années pour que cette nouvelle Skoda soit au point, elle est dévoilée le 16 septembre 1987 lors du salon de l’ingénierie à Brno, et porte le nom de Favorit, emprunté à une berline haut de gamme produite par Skoda dans les années 1930. La production de la Skoda Favorit débute réellement courant décembre 1987, la voiture enchaine ensuite les présentations en Europe de l’Ouest, avant que la commercialisation débute réellement au second semestre 1988. La voiture est proposée avec un quatre cylindres en ligne essence de 1,3 litres, proposant 54 ou 63Ch selon la version choisie.  En 1989, Skoda lance la Favorit dans le championnat du monde des Rallyes.

             Alors qu’un constructeur de l’Est arrivait enfin à proposer une voiture acceptable pour les européens de l’ouest, la révolution de velours pousse le gouvernement tchécoslovaque à entrer dans une économie de marché, rendant nécessaire de faire entrer un partenaire étranger au capital de Skoda; il faut aussi dire que le développement de la Favorit fut très couteux au point qu’une entrée d’argent devenait nécessaire. Entre temps, la Favorit est devenu un succès, une version break complète la gamme en 1990, puis un pick-up sur lequel peuvent être décliné des versions utilitaires en 1991. Fin 1991, Volkswagen est choisi pour prendre le contrôle de Skoda, qui fait le choix de laisser vivre la Favorit en y apportant des modifications.

             En 1992, la Skoda Favorit reçoit ainsi un restylage dont l’élément le plus marquant est le logo Skoda qui passe au centre de la calandre. Cet importante mise à jour de la Favorit lui permet de tenir quelques années de plus, pendant lesquelles Volkswagen décide de développer une remplaçante. Pour la petite histoire, la base de la Favorit est tellement bonne que sa remplaçante, la Felicia, n’est qu’une Favorit profondément revue. 1994 marque donc l’arrêt de la Favorit, excepté pour la version pick-up qui reste au catalogue jusqu’en 1995. La production totale s’établie à 1.076.124 Favorit, répartie entre 783.168 berlines, 223.900 break et 10.900 pick-up.