Archives du mot-clé roadster

smallatalan

Atalanta Motors Ltd

                 Si nous n’avons pas à nous plaindre de la richesse de l’histoire de l’automobile française, nos voisins anglais ont eux aussi rapidement adopté l’automobile, et l’ont souvent déclinée comme objet de loisirs. Morgan, Lotus… Mais aussi plusieurs inconnues, dont la marque Atalanta…

Atalanta Sport Tourer (1)

              Début mars 1937, une nouvelle marque automobile apparait sur le marché britannique, Atalanta, dont les ateliers se situent dans le Middlesex à Staines. Ce constructeur commercialise qu’un seul modèle, la Sports Tourer, un petit roadster qui s’attaque à la clientèle des Morgan. L’Atalanta se fait remarquer par son châssis tubulaire, ses quatre roues indépendantes ou encore par ses moteurs Frazer-Nash : des quatre cylindres à douze soupapes et à double allumage, en version 1.496cm3 ou 1.996cm3 pour une puissance respective de 78Ch et 98Ch. Proposée avec une boite 3 ou 4 rapports au choix du client, l’Atalanta peut également recevoir un compresseur Arnott pour améliorer les performances de la voiture.

Atalanta Sport Tourer (3)

                Si l’Atalanta Sports Tourer est disponible en roadster, deux autres carrosseries sont proposées par le constructeur anglais, un cabriolet et un coupé. En 1938, Atalanta propose une nouvelle mécanique sur sa voiture, le V12 Zephyr 4,3L provenant de l’américain Lincoln, affichant une puissance de 110-115Ch. Cette même année, Atalanta propose la Sports Tourer en version quatre places en allongeant le châssis, et une voiture est engagée aux 24 heures du Mans mais elle ne parvient pas à relier l’arrivée en raison d’un bris de transmission.

                Uniquement produites à la main, les Atalanta étaient des voitures chères à l’achat et ne pouvaient espérer qu’une faible diffusion. C’est l’Histoire qui fit cesser l’activité de l’entreprise lorsque, durant l’été 1939, le Royaume-Uni entre dans la Seconde Guerre Mondiale. A la fin de l’année 1939, le fondateur d’Atalanta, Albert Gough, met un terme à l’aventure automobile pour se tourner vers l’effort de guerre, après 21 Atalanta Sports Tourer produites.

Atalanta Sport Tourer (5)

                Toutefois, l’histoire ne se termine pas là pour le modèle développé par Atalanta, l’anglais Richard Gaylard Shattock racheta les droits de l’Atalanta Sport Tourer pour la commercialiser, via la marque RGS Atalanta, sous la forme de kit-car entre 1946 et 1957. Une version moderne de la voiture est également commercialisée par le constructeur éponyme depuis 2012.