Archives du mot-clé RNUR

smallgrandall

Grandin Dallas (1981-1998)

              Réplique de la Jeep Willys, la Dallas est une petite voiture française, initialement réalisée sur une base de Renault 4 avant de disposer de son propre châssis. produit pendant plus de 15 ans, elle fait partie des rares voitures artisanale à avoir conquis le public… 

Grandin Dallas

              L’histoire de la Dallas est intéressante sur bien des points, le modèle original est l’oeuvre de Jean-Claude Hrubon, un passionné de la chose automobile et un important acteur dans le domaine puisqu’il fut, entre autre, concessionnaire Austin, il tente dans les années 1960 de préparer une voiture en vue de participer aux 24 heures du Mans, sans succès. A la place, il se lance dans la conception de petites voitures de loisirs, sa première oeuvre fut la Phaëton, réalisée sur une base de Mini et rappelant la Mini Moke, puis vient le tour de la Dallas, une réplique de Jeep réalisée sur une base de Renault 4.

Dallas Grandin

         La Dallas est présentée en Décembre 1981, sa commercialisation débute timidement, en attendant une présentation lors du salon de l’automobile de Paris, courant octobre 1982. La voiture est alors réalisée sur un châssis de Renault 4 raccourci de 44Cm et habillé d’une carrosserie en acier. La Dallas est alors livrée avec le moteur de la R4 GTL et disponible en version Sinpar. Si la voiture trouve son public, la Dallas reste chère puisque commercialisée 35.000 Francs, soit 6.000 de plus que la 4L GTL, et pour avoir la version Sinpar, c’est 55.000 Francs qu’il fallait débourser.

grandin dallas blanc

                En 1983, l’ex chanteur Franck Alamo, de son vrai nom Jean-François Grandin, cherche une voiture pour remplacer sa Citroën Méhari et tombe par hasard sur une Dallas, il prend contact avec Hrubon pour acquérir deux exemplaires. Mais à la place, Grandin rachète l’entreprise pour 1,5 millions de frnacs, alors en difficulté, il faut dire qu’il descend d’une famille d’industriels (les célèbres Téléviseurs Grandin, c’était eux) et qu’il était passionné. C’est ainsi que Jean-François Grandin arrive à la tête d’une usine située à Neuilly-sur-Seine avec 5 employés. Grandin disposait également, grâce à sa famille, d’une usine spécialisée dans les matières plastique, ce qui lui permet de troquer l’acier des carrosseries contre du polyester, permettant un gain de poids, un coût de production moins élevé, et un argument commercial important face à la méhari : le polyester est plus résistant que l’ABS. Ces Dallas se reconnaissent par leur calandre avant à neuf lames contre sept auparavant.

Dallas vescovato

                   Le changement le plus important reste à venir, sentant peut être que la Renault 4 était à la fin de sa carrière, Grandin décide de concevoir un châssis spécifique pour la Dallas, réalisé en acier galvanisé à chaud à 450°, sous traité au sein de l’entreprise Alko. Quand à la mécanique, Grandin troque les moteurs Renault et se fournit désormais chez Peugeot, en reprenant le XY8 de la Peugeot 104, un quatre cylindres en ligne de 1.360cm3. Ces nouvelles Grandin Dallas sont commercialisées à partir de 1987. Petit à petit, la Dallas évolue, en 1991, c’est désormais le TU4S de la Peugeot 205 qui prend place sous le capot, ainsi que le Diesel XUD de 1.769cm3, l’arrivée de ces nouvelles mécanique s’accompagnent d’un restylage de la carrosserie.

Grandin Dallas pub (a)

                    La voiture évolue encore au fils des ans pour proposer toujours plus de confort, une meilleure finition. En 1995, Grandin s’attaque au marché des utilitaires avec la version pick-up de la Dallas, nommée Vescovato, la Dallas évolue légèrement : train avant de Peugeot 106, nouvel enjoliveur avant, tableau de bord remanié. L’année suivante, Grandin décide de céder son entreprise afin de repartir en tournée avec son nom de scène, l’entreprise lui survivra pendant deux ans avant de faire faillite, après un peu moins de 5.000 unités produites.