Archives du mot-clé PV36

smallpvvol36

Volvo PV36 (1935-1938)

           Les années 1930 sont marquées par la vague du Streamline Moderne, qui touche à l’automobile : la carrosserie n’est plus seulement fonctionnelle, elle doit jouer un rôle dans le choix d’acheter du client et servir les performances de la voiture. On voit ainsi apparaitre de part le monde diverses carrosseries aérodynamiques, pour la Suède, c’est la Volvo PV36…  

Volvo PV 36 (2)

             Volvo est présent dans l’automobile depuis 1927, la marque construisait alors des voitures plutôt simples mais efficaces. Toutefois, le début des années 1930 est synonyme de crise économique, pour essayer de s’en échapper, Volvo opère une montée en puissance de ses mécaniques et joue sur la fibre nationaliste pour se renforcer en Suède. Mais pour se démarquer, Volvo doit encore aller plus loin et décide d’innover en matière de carrosserie.

Volvo PV36 (1)

              Pour cela, la firme suédoise a débauché en 1931 Ivan Örnberg, un ingénieur suédois qui officiait auparavant auprès du constructeur américain Hupmobile, lequel demandait aux deux fondateurs de Volvo de pouvoir travailler librement en proposant des maquettes à l’échelle 1 des carrosseries qu’il concevait. C’est à cette époque que Volvo présente une voiture, courant 1933-34, construite à un seul exemplaire, la « Venus Bilo » qui teste de nouvelles voies en matière de design. C’est ce modèle qui mène vers le modèle de cet article, la PV36 qui fut présentée en 1935.

Volvo PV 36 (5)

            La Volvo PV36 est une voiture profilée, dans la tendance des Chrysler Airflow (lire aussi : Chrysler Airflow), des Hupmobile Aerodynamic ou encore des Peugeot 402 (lire aussi : Peugeot 402). La PV36 reçoit ainsi une calandre inclinée, des optiques intégré dans la face avant, des ailes arrières recouvrant les roues, ou encore un pare-brise en deux parties formant un « V ». Ce style paraissait moderne pour l’époque, Volvo utilisant lors de la présentation de la PV36 le slogan « la voiture de demain arrive aujourd’hui ». Aussi, le nom PV36 évoquait l’année 1936, de sorte de le client se croit face à la voiture de l’année suivante.

Volvo PV 36 (3)

               Au delà d’une carrosserie moderne, la Volvo PV36 est conçue pour être une voiture haut de gamme, d’importantes études sont réalisées pour en faire une voiture confortable, offrant le plus grand volume intérieur afin d’accueillir six personnes dans les meilleures conditions. C’est dans cette optique que la PV36 s’équipe de suspensions indépendante, une première pour le constructeur suédois. Sous le capot, la PV36 reçoit un six cylindres en ligne de 3,7 litres de cylindrée, développant 80ch capables de propulser les 1.660kg de la voiture jusqu’à 120km/h en vitesse de pointe, des performances honorables pour l’année 1935.

Volvo PV 36 (6)

               Mais voilà, la Volvo PV36 est proposée au prix de 8.500 couronnes, soit une véritable fortune pour les suédois d’alors. Et la carrosserie moderne de la PV36 est loin de faire l’unanimité, pour les mêmes raisons que la Chrysler Airflow : le public n’était pas prêt. Volvo a donc produit 500 PV36 dont le dernier exemplaire est osrti d’usine le 16 juin 1938, ainsi qu’un châssis nu qui fut habillé par Nordbergs Karosseri en cabriolet. Dans le détail, 18 voitures ont été vendues à la police suédoise, surement avec une grosse remise pour écouler un stock d’invendu. Aujourd’hui, il serait répertorié 25 exemplaires survivants.