Archives du mot-clé Marauder Car Company

smallmaracthf

Marauder (1950-1952)

           Au début des années 1950, les roadsters anglais dévoilent des atouts qui permettent de trouver un important marché aux Etats-Unis. Dès lors, certains artisans vont se lancer dans cette aventure, tel est le cas de la Marauder, un roadster éphémère… 

 Marauder Car Company (A)

             Au cours de l’année 1950, George Mackie et Peter Wilks, deux ingénieurs au sein du constructeur anglais Rover décident de quitter leur poste pour fonder leur propre entreprise de construction automobile, la « Wilks, Mackie and Company » (renommée « Marauder Car Company » en 1951), avec l’objectif de commercialiser une voiture de sport décapotable basée sur les éléments mécaniques de la Rover P4. En outre, les deux associés partent de Rover avec un accord de fourniture de composants pour réaliser vingt voitures.

Marauder Car Company (3)

             Dévoilée dans la foulée courant août 1950, la Marauder Type A prend la forme d’un roadster à trois places dont les lignes sont signées Peter Wilks. La voiture est construite sur des bases Rover, le châssis est celui de la berline Rover P4 raccourci pour l’occasion, les suspensions, trains roulants proviennent de la banque d’organes Rover. Seule la carrosserie est l’oeuvre du constructeur Marauder, dont la production est sous-traitée chez Meads à Birmingham, puis chez Abbey Panels à Conventry.

Marauder Car Company (1)

           Côté mécanique, là encore, Mackie et Wilks reprennent un ensemble moteur-boite Rover, provenant de la Rover P4 75. Le moteur est un six cylindres en ligne de 2,1 litres offrant 80Ch, avec une boite manuelle à quatre rapports et overdrive. En 1951, la voiture connait une évolution mécanique : le moteur est porté à 2,4 litres, alimenté par trois carburateurs pour proposer 105Ch. La Marauder A devient alors Marauder 100 en raison de sa vitesse de pointe à 100mph.

Marauder Car Company (2)

                Si l’heure était favorable aux roadsters dont la grande partie de la production britannique partait aux Etats-Unis, les Marauder souffrent de performances en retrait mais surtout d’un prix de commercialisation trop élevé, construction artisanale oblige. Après deux années et 15 voitures assemblées, la société Marauder est liquidée courant 1952 et ses fondateurs retournent exercer auprès de Rover…