Archives du mot-clé Heuliez

smallr25lim

Renault 25 Limousine (1985-1986)

             En France, le créneau des limousines ne s’imposa pas à l’exception de la Citroën CX Prestige rallongée de quelques centimètres. Mais sur la base de ce succès, la Régie Renault ne souhaite pas laisser le rival au double chevrons seul et, avec Heuliez comme partenaire, décide de lancer une rivale : la Renault 25 Limousine…

renault-25-limousine-4

             Dans les années 1970, le marché français renoue avec les berlines statutaires, la Peugeot 604 ainsi que la Citroën CX apparaissent, tandis que Renault tente sa chance avec sa R20. C’est également à cette époque qu’apparaissent les premières limousines, des versions encore plus longues destinés aux pontes des grandes sociétés ou de l’Etat. La plus remarquable d’entre elles est la Peugeot 604 Limousine dessinée par Heuliez (lire aussi : Peugeot 604 HLZ Limousine) mais ce modèle est un échec avec une petite centaine d’unités produites.

renault-25-limousine-2

              En face, Citroën lance la CX Prestige, une version légèrement rallongée de la berline réalisée sur la version break. Et contre toute attente, cette proposition fonctionne auprès du public, Citroën écoula sur la durée de vie du modèle plus de 22.000 unités. Face à ce succès, Renault décide de répondre, d’autant que la Régie était en train de concevoir une nouvelle berline haut de gamme qui apparaît fin 1983: la Renault 25.

renault-25-limousine-1

                 Sur la base d’études de marché, les services financiers de Renault estiment que 9.000 exemplaires d’une Renault 25 rallongée pourraient s’écouler sur le marché, la direction de Renault donne le feu vert au développement d’un tel modèle. Alors même que la Renault 25 n’est pas commercialisée, les premiers contacts sont pris avec le carrossier Heuliez (lire aussi : Heuliez) qui, bien que convaincu par le concept de la Limousine, reste plus réservé sur les chiffres de commercialisation donnés par Renault.

renault-25-limousine-3

                     Les grandes lignes de la voiture sont dressées au second semestre de l’année 1983, François Mitterrand a même l’honneur d’une présentation en avant première du projet lors de la visite des installations d’Heuliez, la Renault 25 rallongée tient alors sa première commande pour le compte de la Présidence de la République. Le projet prend véritablement vie au cours de l’année 1984 avec la réalisation des premiers prototypes, et avant la présentation du modèle en octobre 1984, Renault opte pour la dénomination « Renault 25 Limousine », alors que « Renault 35″ fut un temps étudié afin de réaliser un duo comme la Régie savait les faire (Renault 20/30).

renault-25-limousine-7

                 Lors de son lancement, la Renault 25 Limousine est disponible avec trois motorisations, l’entrée de gamme est composé du V6 Injection de 144Cv ou encore du Turbo Diesel de 82Cv, affichés tout deux à 185.200 Francs. Le haut de gamme optait pour un V6 Turbo de 182Cv qui s’offrait moyennant 228.200 Francs. Des prix élevés quand on sait qu’une R25 de base s’achetait 85.300 Francs.

renault-25-limousine-6

                      Pourtant, Renault avait fait en sorte de maintenir les coûts de production en confiant à Heuliez l’assemblage des R25 Limousines à partir d’une coque qui provenait de l’usine Renault de Sandouville. Et pour ce prix, Renault offrait le grand luxe à ses clients et leur permettaient de composer leur limousine à la carte avec un carnet d’option long comme le bras : intérieur tout cuir, bois précieux, fauteuils indépendants à l’arrière, liseuse, téléphone…

renault-25-limousine-5

                Hélas, la Renault 25 Limousine ne trouva pas sa clientèle, seuls 832 unités trouvent preneur sur la vie de la voiture, dont la commercialisation s’interrompt en juin 1986, après avoir débuté début 1985… Face à ce mauvais démarrage, Renault préfère arrêter les frais rapidement, Heuliez ne continua pas la production pour son compte, préférant se recentrer sur des productions rentables comme celles de la BX Break… Finalement, la limousine ne marche pas en France, pays qui a pourtant vu naître nombre de marque de prestige…