Archives du mot-clé François Lacour

smallmaprec

M.A.P. Diesel (1949)

               Si la Manufacture d’Armes de Paris n’est pas un spécialiste de l’automobile, ses activités mécaniques et sa production de matériels agricoles lui permet de développer un moteur Diesel dont la firme veut vanter les mérites, et pour se faire, ce sera sur l’anneau de Montlhéry avec une voiture prévue pour remporter divers records… 

M.A.P. Diesel (1)

             Fondée en 1915, la Manufacture d’Armes de Paris (M.A.P.) est une société privée créée au cours de la première guerre mondiale afin de répondre au besoin d’armement de l’armée française. Quand la paix revient, l’expérience acquise dans l’usinage de pièces métalliques permet à l’entreprise de se reconvertir dans la production de pièces mécaniques, puis elle diversifie son activité en rachetant en 1936 une entreprise spécialisée dans la production de trains d’atterrissage et de gazogènes, avant d’être elle-même rachetée en 1937 par Hotchkiss. Notons que le plus grand succès de M.A.P. est alors une machine à écrire !

M.A.P. Diesel (3)

            Après la seconde guerre mondiale, M.A.P. continue de produire des armes et machines à écrire, et se lance dans la production de machineries agricoles, en produisant un tracteur à moteur Latil dès 1945. En 1947, un moteur Diesel M.A.P. prend désormais la place du Latil, il s’agit d’un moteur deux cylindres à deux temps et à pistons opposés. Avec son moteur, la M.A.P. remporte le championnat du monde de traction 1948, et  pense pouvoir aller encore plus loin et décide de montrer ses compétences en réalisant une voiture capable de battre des records en catégorie Diesel.

M.A.P. Diesel (2)

                  Pour réaliser cette  voiture, la M.A.P.  se base sur un châssis Delahaye, l’entreprise fait même appel aux services de Fernand Lacour, spécialiste de la marque et préparateur des Delahaye des 24 heures du Mans pour mettre au point la voiture. Pour la petite histoire, Fernand Lacour aurait soufflé l’idée d’une telle voiture aux dirigeants de la M.A.P. suite a la victoire de l’entreprise en 1948. Pour le moteur, M.A.P. reprend l’architecture de son moteur Diesel mais le décline en version quatre cylindres de cinq litres de cylindrée pour une puissance de 125Ch.

MAP record

            Le 5 février 1949, la M.A.P. Diesel se présente le 5 février 1949 sur l’anneau de Montlhéry, elle y bat six records mondiaux avec Fernand Lacour aux commandes. Dans le détail, la voiture effectue 50km à la vitesse moyenne de 178,053km/h, les 50 miles parcourus à 178,899km/h, les 100km à 179,790km/h, les 100 miles à 182,788km/h, l’heure à 182,788km/h et enfin, les 200km à 182,788km/h. Après ce succès, on retrouve l’entreprise M.A.P. l’année suivante au départ des 24 heures du Mans 1950, peu de temps avant que la société ne fasse faillite…