Archives du mot-clé Etats-Unis

Abbott Detroit logo

Abbott-Detroit (1909-1919)

           Actif pendant une petite décennie entre 1909 et 1919, le constructeur américain Abbott-Detroit tenta sa chance en produisant des voitures destinées à une clientèle bourgeoise. Hélas, de multiples changements de direction et des investissements lourds n’aideront pas la société…

Abbott-Detroit 1912 (1)

               Abbott-Detroit est un constructeur américain fondé en 1909 par Charles G. Abbott, initialement basé à Detroit. A ses débuts, le constructeur produit des automobiles conventionnelles équipées de moteurs quatre cylindres Continental, dont la commercialisation était épaulée par un engagement sportif du constructeur américain. La gamme s’étend avec des moteurs six cylindres provenant toujours du motoriste Continental.

              En 1911, Charles G. Abbott se retire de sa société, officiellement pour partir à la retraite, mais en réalité, les finances de l’entreprise n’étaient pas au beau fixe et une réorganisation de la société est mise en route par les créanciers qui entrent au capital de l’entreprise. La gamme est remaniée en 1912 pour proposer une Modell 34 en entrée de gamme au prix de 1.275$ (en 1911, le catalogue débutait avec une Model B à 1.500$), et une Modell 44 proposée à 1.775$ (et jusqu’à 4.000$ pour la version limousine).

               L’activité reprenant, la société Abbott-Detroit est confiée en 1913 à Edward F. Gerber qui maintient l’activité durant deux ans, lequel céda sa place en 1916 à R.A. Palmer, ancien dirigeant de Cartercar. Cette année, la production monte entre 15 et 20 voitures par jour de production, Abbott-Detroit est à l’étroit dans ses locaux et prend à bail pendant dix ans une usine à Cleveland. Ce déménagement s’accompagne d’un changement de nom pour celui d’Abbott (bien que la communication continua à user du nom Abbott-Detroit), la raison sociale de l’entreprise change pour « Consolidated Car Company« . Malheureusement, les résultats des ventes des Abbott ne permet pas de payer le loyer de la nouvelle usine, et en octobre 1917, la société fait faillite.