Archives du mot-clé AWS

smallaws

AWS Elsbett (1950)

            Se réinventer pour ne pas disparaitre, c’est ce qui a motivé l’Autowerke Salzgitter, un carrossier allemand, à développer sa propre voiture à la fin des années 1940. C’est ainsi qu’est apparue l’Elsbett, pas vraiment un break, pas réellement un monospace, une voiture qui tentait une nouvelle voie… 

aws_elsbett_01

              Fondée en 1947, l’Autowerke Salzgitter, AWS en acronyme et anciennement NAM depuis 1945, est une entreprise allemande qui se spécialisa dans les conversions de Jeep laissées par les américains. AWS commercialise notamment une version fourgonnette de la Jeep ainsi qu’une version « break » permettant à plus de sept personnes de prendre place. Si l’activité est prospère, dès 1948, les Jeep des surplus militaires deviennent une denrée rare  menaçant la pérennité de l’entreprise.

             Pour maintenir l’activité, AWS décide de lancer la construction d’une nouvelle automobile, et reprend l’idée d’une voiture « familiale » compte-tenu du succès des Jeep AWS en version break à sept places. Le projet est confié à Ludwig Elsbett, ingénieur motoriste qui fut un temps employé chez AWS, il développe une voiture qui porte son nom, aux formes inhabituelles, que l’on pourrait classer dans la catégorie des « station-wagon ».

teaserbox_2476172135

              Le prototype de l’AWS Elsbett est réalisé à partir du printemps 1949 et testé pour sa mise au point. Break à quatre portes capable d’embarquer huit personnes, avec bagages, la voiture dispose d’un empattement de trois mètres, elle est construite autours d’un châssis en X ayant fait l’objet d’un dépôt de brevet. A l’origine, la voiture n’avait pas de calandre, elle ne fut rajouté qu’après coup, certainement au cours des essais au cours desquelles le refroidissement devait poser problème.

AWS Elsbett-05

             Si la forme de l’AWS Elsbett était atypique, c’est également le cas de son moteur, un quatre cylindres à étoile, Diesel à deux temps de 2,0 litres de cylindrée pour une puissance de 50Ch. Celui-ci était couplé à un boite manuelle à quatre rapports, l’ensemble permettait d’atteindre, aux dires du constructeur, la vitesse de 120km/h. Dévoilée au salon de Berlin 1950, l’AWS Elsbett ne fait pas grand bruit, puis en raison de difficultés financières, malgré la présentation d’une version utilitaire, l’AWS Elsbett ne fut jamais commercialisée. Quant au nombre d’AWS Elsbett réalisés, les estimations varient entre un unique exemplaire et 12 unités de pré-série.