Archives du mot-clé 90GT

small90gtr11

Renault 11 90GT (1987)

        Présentée en 1983, la Renault 11 à l’aspect plutôt passe-partout vieillit rapidement, il faut dire que son style fut initié par la R9 dévoilée deux ans plus tôt. Dès lors, la voiture arrive rapidement en bout de souffle, imposant un restylage pour le millésime 1987 mais aussi l’arrivée de séries limitées afin dynamiser les ventes. L’une d’elles fut la R11 90GT… 

Renault 11 90GT (1)

               En 1981, la Renault 9 apparaît, suivie de la R11 au coffre tronqué deux ans plus tard, ce duo vient s’insérer sur le milieu de gamme supérieur où se battent, entre autres, la Talbot Horizon, la Volkswagen Golf ou la Fiat Ritmo… Surtout, le rôle principal de la R11 est de faire oublier l’échec de la R14 (lire aussi : Renault 14). La Régie Renault ne s’aventure pas dans des folies stylistiques, la voiture est sérieuse, simple et robuste, mais à vouloir faire une voiture plaisant au plus grand nombre, Renault tombe dans l’excès en faisant une voiture lambda, sans charme particulier…

               Si la R11 damne le pion de sa quasi-jumelle R9 avec un style plus osé avec de bonnes ventes, les chiffres ne sont pas à la hauteur des espoirs de la Régie. Le style de la R11 vieillit mal face à la concurrence, Renault opère donc un restylage en 1986 (pour le millésime 1987) et lance des séries spéciales durant cette même période : Spring, Broadway… et 90GT. Cette dernière est sans doute la moins connue de toute, et pour cause, elle est la moins produite avec 3.000 exemplaires.

Renault 11 90GT (2)

               La R11 90GT est réalisée sur la base de la GTX et embarque donc le moteur  F2N de 1.721cm³  alimenté par un carburateur double corps et accolé à une boite manuelle à cinq rapports, sortant 90Ch au total. L’intérêt de la R11 90GT est de proposer une version à philosophie « sportive » pour les jeunes père de famille ne souhaitant pas (ou ne pouvant pas) déplacer leur famille dans une R11 Turbo.

                Ainsi, la R11 90GT offre un look sportif en reprenant les pare-chocs de la Turbo avec antibrouillards à l’avant, des coquilles de rétroviseur de la couleur de la carrosserie, et des jantes 13 pouces en alliage. Quant aux teintes, seul le blanc ou le rouge sont disponibles, réhaussé d’un jonc cernant la caisse pour singer les GTI de la même époque. Quelques autocollants « 90GT » viennent prendre place sur les custodes et le hayon pour relever la présentation.

Renault 11 90GT (3)

                Dans l’habitacle, les occupant sont cachés derrières des vitres légèrement teintées, et assis sur des fauteuils « pétale » recouvert d’un tissu à damier spécifique au modèle. Le conducteur dispose du volant de la R11 Turbo sur lequel est greffé un logo « 90GT ». En option, l’acquéreur d’une R11 90GT pouvait rajouter les vitres électriques à l’avant,  la fermeture centralisée des portières, et la radio.

                  Disponible en version trois ou cinq portes, la R11 90GT n’est pas commune à croiser sur nos routes, ce qui en fait une voiture intéressante à préserver dès aujourd’hui, surtout dans sa variante à trois portes quasiment introuvable de nos jours !