Archives du mot-clé 24 Heures du Mans

smalldelett

Delettrez Special (1949)

                La première participation d’un moteur Diesel aux 24 heures du Mans remonte à 1949, quand les frères Delettrez engagent une voiture artisanale équipée d’un moteur Diesel GMC… 

Delettrez

        Jacques et Jean Delletrez, deux frères issus d’une famille d’ingénieurs parisiens sont bien établis dans le monde automobile, dans l’immédiat de l’après seconde guerre mondiale, ils se spécialisent dans les moteurs Diesel en récupérant des surplus de l’armée américaine, et plus particulièrement les moteurs GMC qu’ils font passer au Diesel pour les écouler dans des véhicules utilitaires. Une activité lucrative d’autant plus que le gouvernement français, par le biais du Plan Monnet, prévoie des incitations fiscales aux flottes d’entreprises équipées en moteur Diesel.

delettrez Diesel

                Pour faire connaitre leur activité, les frères Delettrez décident de faire leur promotion en s’inscrivant à la première édition des 24 heures depuis l’après guerre, qui se tient fin juin 1949. A cette fin, les frères Delettrez récupèrent un châssis d’Unic ainsi que des éléments de carrosserie d’une Delage V12, leur permettant de réaliser une voiture d’assemblage en vue de cet engagement sportif. Pour le moteur, les frères Delettrez utilisent un six cylindres Diesel GMC d’une cylindrée de 4.395cm3 pour une puissance de 70Ch, pour une vitesse maximale de 170km/h.

Capture d’écran 2018-05-18 à 15.57.22

                Aligné au départ des 24 heures du Mans 1949, la Delettrez est la première voiture Diesel présente sur l’épreuve mancelle, les frères Delettrez ne brillent pas sur leurs performances mais ils misent davantage sur la fiabilité de leur mécanique. Malheureusement, dans la vingtième heure de course, la Delettrez tombe en panne de gasoil , Jacques Delettrez réussi toutefois à revenir au stand au démarreur mais épuise la batterie de sa voiture qui ne redémarre pas : abandon après 123 tours. L’année suivante, toujours convaincus par leur mécanique, les frères Delettrez reviennent au Mans avec une voiture peu modifiée, et désormais challengé par la Manufacture d’Armes de Paris (lire aussi : M.A.P. Le Mans). Mais encore une fois, la Delettrez abandonne après 120 tours : lors d’une ravitaillement, le pilote actionne le démarreur moteur tournant, provoquant l’explosion de ce démarreur, Jean Delettrez coupant le moteur par réflexe, lequel ne redémarra pas.

Delettrez Diesel 1950

              En 1951, les frères Delettrez essayent à nouveau l’aventure Mancelle, ils sont désormais seuls à représenter le Diesel puisque la M.A.P. a fait faillite entre temps. La voiture reçoit une nouvelle face avant, le moteur GMC reçoit une nouvelle culasse. Ce sont les seules modifications de la voiture, mais la Delettrez abandonne de manière prématurée après 26 tours seulement suite à un problème de distribution. C’est la dernière participation des Delettrez aux Mans, et la dernière participation d’un moteur Diesel avant 2004.